Aki est assis seul sur un banc, près d’autres enfants qui jouent au foot au milieu du parc. Le petit garçon ne sait pas où il est et ses yeux se remplissent de larmes. Il voudrait juste rentrer chez lui, retrouver sa maman. Il est presque sûr qu’il y a quelques instants encore elle était auprès de lui.

Personne ne semble se préoccuper de cet enfant perdu au visage si triste. Sauf cet étrange garçon rieur, une casquette vissée sur la tête, qui essaye de le rassurer. Aki n’a aucune raison de se méfier de cet enfant qui doit avoir son âge qui lui promet de l’aider à retrouver le chemin pour rentrer chez lui.

L’enfant dit s’appeler Jizo. Avec sa drôle de cape trouée, il a des allures de super-héros des rues. Mais a-t-il vraiment le pouvoir se ramener Aki à sa famille ? Pas totalement rassuré, Aki se lance finalement seul dans les rues pour tenter de retrouver sa maison. Mais dehors, invisible aux yeux des autres, tout lui est hostile, rien ne fait sens… Il a finalement peut-être raison de suivre Jizo dans ce temple qui semble être le seul rempart contre les forces funestes qui rodent au cœur de la nuit…

Tu as déjà vu un ciel avec autant d’étoiles ? Ce sont des pensées, des promesses, des larmes aussi… Elles s’accrochent dans le ciel, et brillent pour qu’on ne les oublie pas. 

C’est la toute première fois que je lis un « manga ». Je ne possède pas les codes, je suis très peu familière de cet univers et de la culture nippone en général alors il me fallait un guide. Je crois que j’ai choisi le meilleur. J’aime tout chez Antoine Dole – alias Mr Tan. Sa sensibilité à fleur de peau, son écriture au scalpel. Associé à la jeune illustratrice japonaise Mato, il est à son meilleur…

Le dessin de Mato est lui étrangement accueillant alors même que l’errance des deux personnages prend une tournure inquiétante. On se coule avec bonheur dans cet univers à la fois doux et cruel qui colle si bien à la quête du jeune Aki. L’essentiel est là. Surmonter ses peurs. Réussir à les apprivoiser. Croire en la force de l’amour. Conte sombre et poétique, le voyage est angoissant, douloureux, lumineux… et beau, terriblement beau ♥

BD de la semaine saumon

Chez Stephie

Jizo de Mr Tan et Mato

Éditions Glénat – Collection Seinen Manga (Octobre 2020)

240 p. / Prix : 10,75 / ISBN : 978-2-344-03649-5

 


12 commentaires

Cristie · 16 juin 2021 à 06h15

Je l’ai bien sûr noté !

eimelle · 16 juin 2021 à 10h17

noté aussi!

Amandine · 16 juin 2021 à 12h46

Cela a l’air vraiment magnifique !

Enna · 16 juin 2021 à 14h48

Habituellement, les mangas ne me tentent pas du tout mais celui-ci me donne envie de le feuilleter!

sabine · 16 juin 2021 à 15h03

Je ne suis pas manga du tout non plus, mais j’ai eu envie de découvrir l’album dès que j’ai aperçu la couverture que je trouve très attirante. Ton billet a achevé de me convaincre !

Bidib · 16 juin 2021 à 16h11

je note !

gambadou · 17 juin 2021 à 11h00

oh super, en un volume en plus !

Alex-Mot-à-Mots · 17 juin 2021 à 13h19

Un dessin très travaillé.

Violette · 19 juin 2021 à 12h37

Antoine Dole fait des mangas maintenant? J’aime les mangas qui sont le moins mangas 😉

Blandine · 23 juin 2021 à 16h29

Noté depuis longtemps 😉
Et contente que ta première incursion dans les mangas t’ait plu!

Fanny · 23 juin 2021 à 21h38

Belle pioche! La couverture est superbe!

Jérôme · 23 juillet 2021 à 15h35

J’aime beaucoup le dessin. J’attends qu’il arrive à la médiathèque pour le découvrir.

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *