La-balade-de-yaya-1.jpgLors du Salon de Montreuil de décembre, je me suis dirigée vers le stand des éditions Fei dans l’espoir d’y rencontrer le scénariste de cette bien jolie série dont on m’avait vanté les mérites. Les « tentateurs » (ils se reconnaîtront !) ont bon goût et ont bien eu raison de me conseiller d’y jeter un oeil. Je suis repartie ravie de cette sympathique rencontre avec l’auteur, chaleureux, accessible et sincèrement attaché à ses personnages. Et je le comprends. Dès les premières planches, j’ai su que j’allais me plaire dans cet univers, j’ai su, très vite que j’allais suivre Yaya et Tuduo dans leur balade extraordinaire…

 

Shangai. 1937. Alors que la Chine est envahie par le Japon, deux enfants que tout oppose sont sur le point de vivre une incroyable aventure..

Tuduo est orphelin. Enfant des rues, il gagne sa vie en faisant l’acrobate dans l’espoir de faire rire les passants et de récolter quelques pièces qui tomberont aussitôt dans l’escarcelle de l’ignoble Zhu. Exploité, il décide de prendre son destin en main, il est urgent de fuir. Mais avant cela, il doit mettre à l’abri son jeune frère Xiao pour le soustraire à la violence qui lui est promise.

Yaya est la fille d’un couple d’aristocrates qui ne quitte jamais son oiseau apprivoisé prénommé Pipo. Elle habite une somptueuse maison dans la concession française de la ville. Passionnée par la musique, elle s’apprête à passer un concours de piano qui revêt une importance capitale à ses yeux. Aussi, quand sa mère lui apprend qu’elle ne pourra pas s’y rendre, le monde de Yaya s’effondre. Dehors, le danger est bien réel mais Yaya n’accepte pas de voir ses rêves partir en fumée. Elle se rendra à son concours de piano, coûte que coûte, même si sa famille doit prendre le bateau dès le lendemain pour fuir la ville en guerre, même si les soldats envahissent la ville, même si les bombes commencent à pleuvoir…

 

La balade de Yaya est un petit bijou qui nous transporte dans un univers coloré qui n’est pas sans rappeler les films de Miyasaki. C’est un réel plaisir de suivre ces deux enfants dans leur fugue, les planches sont de toute beauté et les couleurs choisies rendent à merveille les différentes atmosphères rencontrées : les couleurs chaudes expriment parfaitement la douceur et le confort de la grande maison familiale de Yaya, sorte de cocon ouaté à l’abri du danger. A l’inverse, le gris envahit la ville assiégée et menacée, tout comme il prédomine dans le taudis qui sert de refuge au jeune Tuduo… Le tout est admirablement servi par des planches « pleine page » très esthétiques qui fourmillent de petits détails. L’ouvrage est beau, petit, à l’italienne, ce n’est pas la première fois que je rencontre ce type de format mais je dois avouer qu’ici il est fort bien choisi. Et ce n’est pas la seule originalité de l’ouvrage puisque que La balade de Yaya est le fruit d’une collaboration entre un scénariste français et un dessinateur japonais. Chapeau aux deux artistes !

Sur le stand, je n’ai pas résisté, j’ai acheté les trois premiers tomes des aventures de Yaya et Tuduo, le sourire du scénariste et sa gentille dédicace en prime… La série comptera 9 tomes, le quatrième tome est prévu pour le mois de février… et une adaptation en dessin animé est prévu pour très bientôt. La rançon d’un succès mérité !

 

Les avis de Catherine et de Jérôme

 

yaya1.jpg

Yaya2.jpg

Yaya3.jpg© Omont/Zhao/Editions Fei

 

Éditions Fei (Janvier 2011)

96 p.

 

 

 

C’était ma BD du mercredi !

Chez Mango et chez les autres !

top-bd-blogueursby Yaneck

17/20

importorigin:http://aliasnoukette.over-blog.com/article-la-balade-de-yaya-1-la-fugue-jean-marie-omont-golo-zhao-96098161.html

Catégories : Bande dessinée

27 commentaires

Commentaire n°1 posté par Mango · 4 janvier 2012 à 09h16

Tu me donnes vraiment envie de lire toute la série mais patience, il faut d’abord que je me procure ce bel album, n°1 dont j’aime beaucoup les dessins. 

    Noukette · 4 janvier 2012 à 15h00

    J’aime vraiment beaucoup beaucoup ! J’attaque les deux suivants très vite !

Commentaire n°2 posté par jerome · 4 janvier 2012 à 09h32

Une superbe série, qui gagne à être connue. Seul bémol, le formet est trop petit !

    Noukette · 4 janvier 2012 à 15h00

    Ah oui ? Je l’aime bien ce format moi justement, je trouve que ça rajoute un petit plus !

Commentaire n°3 posté par Mo' · 4 janvier 2012 à 09h43

J’étais plus mesurée en sortant de l’avis de Catherine qui abordait sa frustration quant à la fin « abrupte » du 1er tome. Tu semble plus convaincue. Cependant, 9 tomes… ^^

    Noukette · 4 janvier 2012 à 15h02

    Oui, 9 tomes, mais bon le 4e sort le mois prochain et j’ai l’impression que les autres tomes vont suivre assez rapidement ! Parfaite pour ton petit lutin cette série !

Commentaire n°4 posté par soukee · 4 janvier 2012 à 10h53

Je l’avais repéré à Angoulême l’an dernier et ton avis me conforte dans mon regret : j’aurais dû l’acheter !!! 😉

    Noukette · 4 janvier 2012 à 15h03

    Franchement, je ne regrette pas ! C’est vraiment une chouette série !

Commentaire n°5 posté par emmyne · 4 janvier 2012 à 11h30

C’est vrai que c’est craquant, sensible, comment y résister ?? Mais, comme Jérome, j’ai vraiment du mal avec un format aussi petit.

    Noukette · 4 janvier 2012 à 15h04

    Eh ben moi j’aime bien, c’est hyper facile à manipuler, c’est tout léger et parfait pour les petites mimines (et j’ai de toutes petites mimines…!) 😉

Commentaire n°6 posté par OliV · 4 janvier 2012 à 12h17

c’est qu’il devait être bien ce salon de Montreuil !!!
Je passe pour cette lecture trop jeunesse fifille-garçon pour moi !

    Noukette · 4 janvier 2012 à 15h05

    Super Salon tu veux dire !!! Cette série vaut vraiment le coup d’oeil ! Une belle idée cadeau !

Commentaire n°7 posté par wens · 4 janvier 2012 à 14h56

c’est vrai que les dessins que tu montres font penser à Myasaki…tu me doones envie de chercher les albums à la médiathèques.

    Noukette · 10 janvier 2012 à 23h56

    J’espère que tu les trouveras, c’est une très jolie découverte !

Commentaire n°8 posté par Violette · 4 janvier 2012 à 17h43

un genre qui ne m’attirait pas il y a un an encore et qui maintenant… ne me laisse pas indifférente.

    Noukette · 10 janvier 2012 à 23h57

    Plus le temps passe…, et plus j’aime la BD ! On y trouve des telles pépites !

Commentaire n°9 posté par Yvan · 4 janvier 2012 à 18h06

Je n’étais pas trop tenté, mais si tu cites les films de Miyasaki… ça change tout évidemment ! 🙂

    Noukette · 10 janvier 2012 à 23h57

    Je ne suis pas une spécialiste mais il n’est pas possible de ne pas penser à Miyasaki en lisant cette BD !

Commentaire n°10 posté par Manu · 4 janvier 2012 à 19h47

J’ai peur que ce soit trop jeunesse. 

    Noukette · 10 janvier 2012 à 23h59

    Effectivement, c’est plutôt ciblé jeunesse, mais c’est une lecture vraiment très plaisante !

Commentaire n°11 posté par Edelwe · 6 janvier 2012 à 19h29

Tentant! Je note! J’adore Myazaki!

    Noukette · 11 janvier 2012 à 00h13

    Alors tu devrais adorer Yaya ! 😉

Commentaire n°12 posté par Joelle · 24 janvier 2012 à 09h25

Cela m’a l’air vraiment réussi mais 9 tomes ? pfff, c’est limite à me décourager avant même de commencer, ça 😉 Je note mais je ne crois pas que je vais tenter cette lecture dans un futur proche !

    Noukette · 25 janvier 2012 à 00h50

    Une jolie série qui démarre en tous cas, au format original ! A voir si tu te laisses tenter ! 😉

Syl. · 5 mars 2014 à 20h16

C’est superbe et j’ai eu un coup de coeur ! D’accord avec toi sur Hayao Miyazaki.

La balade de Yaya, l’intégrale, Tome I – Tome II – Tome III | Thé, lectures et macarons · 5 mars 2014 à 21h46

[…] histoire, émouvante et poétique, est servie par des dessins expressifs, qui comme le souligne Noukette, rappellent les mondes de Hayao Miyazaki. J’ai été surprise d’éprouver un coup de […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *