La mer, comme le cœur de l’homme est remplie de secrets. Mais l’homme, quand son cœur déborde, peut prendre la plume, et, sur la plage d’une page, jeter ceux qui lui pèsent trop. On apprend à raconter des histoires comme on apprend à nager. Pour ne pas se noyer. 

Les profondeurs de l’océan abritent des secrets inestimables. Il suffit d’un peu de chance, d’un soupçon de hasard ou simplement d’un cœur d’enfant pour que la magie opère. Un cœur qui bat au rythme des belles émotions que procurent les rencontres improbables qui marquent une vie…

Au fond de l’océan, le plus loin possible des chasseurs et des regards curieux, vit une baleine millénaire. Nichée au creux de son estomac, une immense bibliothèque aux rayonnages bien ordonnés chargés des savoirs et des histoires du monde. Les petits poissons y ont leurs habitudes et s’y pressent, les chanceux ont parfois même le bonheur de s’entendre lire une histoire par la tenancière des lieux.

A terre, le postier maritime s’apprête à prendre la mer pour remplir sa mission. A bord de sa minuscule barque, il apporte le précieux courrier à distribuer aux marins et autres gardiens de phares. On n’imagine pas le pouvoir consolateur des mots sur ces loups de mer isolés. Mais sa route croise celle de la baleine bibliothèque qui renverse par inadvertance sa frêle embarcation, perdre ses lunettes, ça rend maladroit. Les plates excuses se transforment en discussion animée et une amitié se tisse…

 

J’ai visité la baleine bibliothèque – cette idée franchement, comment ne pas fondre d’amour ? – et j’aurais voulu ne jamais la quitter. Album cocon tout de bleu vêtu qui hésite entre roman graphique et livre jeunesse et c’est tellement bien de ne rentrer dans aucune case. Judith Vanistendael s’affranchit souvent des cases d’ailleurs, le texte si poétique et si beau de Zidrou s’intègre dans ses aquarelles et c’est une telle évidence. Un texte qui caresse, dorlote, entoure. Un texte qui malmène aussi tous ceux qui comme moi aiment les histoires qui finissent bien mais allez, tu verras, c’est beau quand c’est un peu triste aussi. Touchée… coulée ♥

Zidrou forever…

 

La baleine bibliothèque de Zidrou et Judith Vanistendael
Éditions Le Lombard (Mai 2021)77 p. / Prix : 14,75 / ISBN : 978-2-8036-7796-2 

BD de la semaine saumonLa BD de la semaine revient le 1er septembre…!

   

                            Eimelle                               Amandine                                     Bidib

 

   

                         Fanny                                             Enna                                               Nath

 

   

                        Natiora                                      Gambadou                                       Cristie

 

   

                          Moka                                              Sylire                                           Maël

 

   

                      Pativore                                         Sabine                                           Soukee

 

 

                              Blandine                                              Alice                                          Caro


13 commentaires

Cristie · 30 juin 2021 à 07h54

C’est quoi encore cette perle que tu nous as trouvé ?? Non mais c’est grave ! Comment je vais faire moi pour résister ??

Alice · 30 juin 2021 à 08h15

Je veux entrer dans ce cocon ! 🙂 Merci pour l’accueil, pour cette chouette année en bd, passe un bel été !

Blandine · 30 juin 2021 à 08h18

Je me rends justement dans ma librairie BD tout à l’heure ! Si c’est pas un signe ça ?!

eimelle · 30 juin 2021 à 09h43

jamais déçue avec Zidrou!

Soukee · 30 juin 2021 à 10h25

Olalala, je veux bien comprendre que tu ne voulais jamais quitter cette baleine bibliothèque. Zidrou quand même…<3

Enna · 30 juin 2021 à 12h36

Comme ça a l’air joli !

gambadou · 30 juin 2021 à 18h45

C’est fou ça, Zidrou, il est partout et il étonne toujours !

Fanny · 1 juillet 2021 à 09h35

Je l’ai reçue, déjà feuilletée et déjà sous le charme!

Caro · 2 juillet 2021 à 22h03

Ca a l’air très beau tout ça… Comment ne pas succomber ?

sylire · 4 juillet 2021 à 18h37

Les illustrations sont vraiment très belles.
Je vais essayer de lire des BD cet été et je garde mes billets pour septembre.
A bientôt. Bel été !

Natiora · 6 juillet 2021 à 10h20

Tu termines la saison BD en beauté. Comment ne pas succomber ??

Jérôme · 23 juillet 2021 à 15h43

Moi qui aime les histoires qui finissent mal, je risque d’adorer 🙂

Amandine · 31 juillet 2021 à 13h10

Zidrou a toujours l’art d’écrire des histoires qui me font chavirer.

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *