976. Le jeune Hicham n’a que dix ans quand il hérite du Califat d’Al Andalus à la mort de son père. Après son propre père, le grand calife Abd el-Rahman III, celui ci avait réussi à faire de Cordoue une véritable capitale du savoir, mettant au cœur de son règne la culture sous toutes ses formes, au grand dam des extrémistes religieux qui souhaitaient voir éradiqués du royaume tout ce qui s’éloignait de l’islam rigoriste qu’ils appellaient de leurs vœux. Le vizir Amir, lui, a des projets. Pour asseoir son pouvoir et se mettre les radicaux dans la poche, il accepte de mettre au feu les 400 000 livres considérés comme impies de la grande bibliothèque de Cordoue, symbole de tous les savoirs, porte ouverte sur toutes les cultures….

C’est une abomination. C’est la fin d’un rêve.

Au sein de la bibliothèque, c’est soudain l’effervescence. Conscient du drame qui se prépare, Tarid ne prend même pas le temps de la réflexion. Impossible pour lui de voir disparaitre dans les flammes ces ouvrages inestimables dont il a la garde. Il doit les sauver. Tarid s’active, s’agite, extrait des étagères surchargées tous ces livres dont l’humanité ne peut se passer, ces œuvres traduites du grec et du latin, ces contes perses et ces lourdes encyclopédies de botanique, de zoologie et de médecine. Le choix est impossible mais la mission est d’importance. Aidé par la jeune Lubna, une ancienne esclave devenue copiste, et par un jeune voleur qui n’avait pas du tout l’intention de s’embarquer dans une telle épopée, le petit eunuque rondouillard jette toutes ses forces dans la bataille et charge tous les livres qu’il peut sur le dos d’une vieille bourrique peu coopérative, « pire mule de l’histoire de l’humanité »…

Je ne sais pas s’il peut survivre à… ce qui se passe là-bas. Tarid à passé sa vie à prendre soin des livres de cette bibliothèque. Près de quarante années employées à protéger chaque ouvrage de l’humidité, des moisissures, des souris, de la lumière… à faire recopier les ouvrages fanés ou abîmés devenus difficiles à lire, à faire consolider les reliures, à inventorier, classer, dépoussiérer… Il ne connaît rien d’autre. C’est son cœur qui se consume là-bas. C’est lui qu’on brûle.

Ce régal….! Chaque planche, chaque case, chaque détail, tout se savoure. L’objet-livre en lui-même est de toute beauté. Évidemment il y a ces précieux manuscrits qui disparaissent dans les immenses flammes des brasiers. Toutes ces histoires qui partent en fumée. Mais il y a aussi cette petite étincelle d’espoir incarnée par cet improbable quatuor lancé sur les routes dans une tentative des plus vaines. L’équipage avance, trébuche, s’encourage, se décourage, disserte. Les estomacs crient famine, les livres dégringolent, certains se noient, d’autres finissent boulottés par cette diablesse de mule ayant visiblement une certaine appétence pour les mathématiciens. Voilà. Tout est là. Dans le formidable talent de conteur de Lupano associé au dessin joyeux et vif de Chemineau… C’est cocasse et dramatique, truculent et désespéré. Et c’est à lire de toute urgence ! ♥

La bibliomule de Cordoue de Wilfrid Lupano,  Léonard Chemineau et Christophe Bouchard
Éditions Dargaud (Novembre 2021)
264 p. / 35 € / ISBN : 978-2-505-07864-7

 

BD de la semaine saumonD’autres bulles à découvrir chez…

   

Natiora                                    Gambadou                                     Bidib

 

   

Enna                                            Nath                                        Mylène

 

   

   Caro                                           Blandine                                         Stephie

 

Karine


12 commentaires

Enna · 23 février 2022 à 08h30

Tu donnes vraiment envie!

Bidib · 23 février 2022 à 08h41

j’avais remarqué la couverture en librairie, elle me faisait bien envie. Ce que tu en dis achève de me convaincre

Stéphie · 23 février 2022 à 09h13

Ah tu sais tenter les gens, toi, ça ne change pas 🙂

Natiora · 23 février 2022 à 09h45

Qu’il fait envie cet album !

Nathalie · 23 février 2022 à 12h33

Tu penses bien que j’ai noté celle-ci dès le premier regard… 😉

gambadou · 23 février 2022 à 16h01

Quel thème, ça me parle ! Je le note tout de suite.

eimelle · 23 février 2022 à 20h54

il a rejoint ma PAL!

Caro · 24 février 2022 à 21h44

Déjà repéré en librairie, mais pas encore acheté… Mon ami aussi est très tenté, alors on devrait l’avoir bientôt sur nos étagères… 😉

Didi · 26 février 2022 à 22h13

Bonsoir,
je dois remettre des BD dans mes lectures et celle-ci me parait d’importance capitale ! Sauver des livres voilà une belle quête !
Bisous

Mylene · 27 février 2022 à 07h31

Heureusement, j’arrive à la fin de mon No Buy parce que là, je me la commande directement mardi !! Merci pour la découverte !!

Jérôme · 2 mars 2022 à 16h05

Lu pendant les vacances de Noël. J »ai adoré !

Hélène · 8 mars 2022 à 10h49

J’ai adoré cette bd !

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *