Dans sa nouvelle chambre, les cartons de déménagement ne sont pas tous défaits, seulement l’essentiel : ses livres et son carnet qui ne la quitte jamais. A l’intérieur, des listes, des pensées, des confidences et des dessins griffonnés pour dire sa nouvelle vie à la campagne avec sa mère et son nouvel amoureux. Ce n’est pas de gaité de cœur que Jen a dit au revoir à la ville et à ses amis. A la ferme, elle doit toujours mettre la main à la pâte et les corvées ne sont pas de tout repos.

Un nouveau poulailler à finir d’installer avant l’arrivée des poussins, des samedis sur le marché pour aider à la vente des produits de la ferme et des virées à l’arrière du pick-up… Jen s’habitue à son nouvel environnement et prend à cœur les missions qui lui sont confiées. Dommage qu’elle doive cohabiter chaque weekend avec ses deux nouvelles « sœurs » qui non seulement lui squattent sa chambre mais ont tendance à sérieusement l’agacer. Tout comme son beau-père plutôt avare en compliments.

Mais il y a ce grenier à foin un peu secret découvert dans la grange. Un grenier qui abrite une portée de chatons et dans laquelle Jen s’empresse de se fabriquer un nid. Un plaid, des cookies, des BD… une bulle à part pour s’évader au milieu des ronrons et des aventures trépidantes de ses héros de papier.

Elle m’a plu cette petite Jen. Elle est attachante et accueille cette nouvelle vie avec beaucoup de maturité. Elle s’accommode, fait beaucoup de concessions et garde pour elle ce qui lui pèse. Elle a beau en avoir gros sur la patate, elle ne dit jamais tout haut des choses qui pourraient blesser. Elle aide sans rechigner aux travaux de la ferme, suit sa mère sur les marchés et encaisse sans broncher les remarques souvent grinçantes de son beau-père et d’une de ses filles qui passe son temps à la reprendre et à la rabaisser. Du moins au début. Oui, je l’ai trouvée bien mignonne cette gamine. Elle fait son trou, petit à petit. Il y a des joies simples, des petites désillusions, des petites victoires aussi. La vie quoi.

Lucy Knisley s’est inspirée de son enfance pour écrire ce roman graphique. Deux autres tomes sont prévus et c’est une très bonne nouvelle ! La rondeur du trait, la narration à hauteur d’enfant et les thématiques abordées… de quoi faire écho chez les jeunes lecteurs.  Je recommande !

Éditions Gallimard (Janvier 2021)

224 p.

Traduction de l’anglais : Emmanuelle Casse-Castric

 

Prix : 18,40 €

ISBN : 978-2-07-514853-5 

BD de la semaine saumon

Chez Stephie 


13 commentaires

Cristie · 3 mars 2021 à 08h03

Je le note pour mes têtes blondes.

Hélène · 3 mars 2021 à 08h51

je ne suis pas fan des dessins…

eimelle · 3 mars 2021 à 10h29

on a tout à fait envie de faire sa connaissance!

mamabookine · 3 mars 2021 à 14h14

J’en connais une à la maison à qui ça pour ait bien plaire 🤗 et peut être bien que j’y jetterai moi même un coup d’œil 😉 merci!

Violette · 3 mars 2021 à 19h28

ça n’aurait pas un petit côté Tom Sawyer?

Moka · 4 mars 2021 à 08h50

Tout ça m’a l’air sympathique. À suggérer pour le CDI.

Amandine Au Fil des Plumes · 6 mars 2021 à 10h20

Et bien pourquoi pas, j’ai l’impression que cela pourrait bien me plaire.

Jérôme · 6 mars 2021 à 12h26

Je rejoins Moka, ça a l’air très sympa !

Mylene · 7 mars 2021 à 08h04

je pense que je vais suivre ta recommandation !!

Caro · 7 mars 2021 à 18h35

Ca a l’air très chouette, et cela devrait plaire aux élèves ! Le format en plus change un peu des grands albums, et je sais que les élèves apprécient aussi ! Merci du billet !

Fanny · 8 mars 2021 à 16h37

A première vue, je ne suis pas spécialement tentée.

Blandine · 13 mars 2021 à 22h41

J’aime tout ce que tu en dis!

Nathalie · 14 mars 2021 à 17h02

J’aime bien les couleurs et ce que tu en dis ! Notée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *