Dans la famille Caldara, je demande le père. Toujours le nez dans un livre dès le petit déjeuner, tendance ours qu’il ne faut pas déranger. Dans la famille Caldara, je demande la mère. Boulimique de lecture, tendance monomaniaque, capable d’oublier tout ce qui l’entoure quand elle est happée par son roman en cours. Dans la famille Caldara, je demande le grand frère Nicolau. Accro aux aventures qu’il peut vivre par procuration dans les livres qu’il dévore à longueur de journée. Dans la famille Caldara, je demande le benjamin. Encore un gros lecteur…? Non, et c’est là le drame. Guillem n’aime pas lire. L’angoisse… Rien à faire. Guillem a beau essayer, les mots glissent sur lui, lui échappent et le laissent sur le bord de la route…

Double peine. Chaque mercredi, la maitresse croit bon les emmener à la bibliothèque pour qu’ils choisissent un livre à lire. Un livre sans images. Avec juste des mots dedans. Entre deux Tintin, Guillem est donc forcé d’emprunter un « vrai livre ». En farfouillant dans la bibliothèque sous l’oeil revêche de madame Milstein, il déniche un peu par hasard un vieux roman au titre qui l’interpelle, La Tribu des Zippoli. Instinctivement et sans vraiment réfléchir, il repart avec cette antiquité publiée en 1959. Chez lui, quand il en lit les premières phrases, Guillem est frappé de stupeur…

Bienvenue dans la tribu des Zippoli, Guillem. Tu as mis très longtemps à nous découvrir, mais nous ne sommes pas fâchés. En vérité, nous ne nous fâchons jamais, chez les Zippoli. Mais avant que tu poursuives ta lecture, nous aimerions que tu nous fasses une promesse. Quoiqu’il arrive, tu ne dois dire à personne que ce que tu lis dans ce livre est différent que ce que les autres y voient. Oui, évidemment, tu ne comprends pas encore, mais tu comprendras bientôt. Ne t’inquiète pas. Et quand nous disons « personne », cela veut dire « personne ». Surtout, ne le dis pas à Mme Milstein, ni à Caterina, ta maîtresse… »

Incroyable ! Le livre que lit Guillem est magique et ne semble s’adresser qu’à lui ! Mieux, le narrateur semble au courant de sa vie, de ses relations toujours un peu musclées avec son grand frère, de ses soucis rencontrés à l’école, de son sentiment d’infériorité… Mieux encore, lui seul semble lire cette histoire. Quand son grand frère ou sa mère mettent le nez dans La tribu des Zippoli, ils y lisent une histoire bien différente, qui semble s’adapter à eux…

Le bandeau de couverture annonce « Attention, livre magique ! »… et ne se trompe pas ! La tribu des Zippoli ou l’art de renfermer plusieurs romans en un seul ! C’est drôle, rythmé, plein de belles idées. Un puissant remède pour convaincre les petits lecteurs, frileux ou réticents, de vaincre leur appréhension et de se lancer dans cette belle et grande aventure qu’est la lecture. Un livre qui parlera à tous les amoureux des livres, les solitaires, les boulimiques, les mordus, les partageurs, les émotifs, les égoïstes, les timides et tous les autres. Un livre magique sur la magie de la lecture à mettre entre toutes les petites mains dès 9 ans ! Je n’en veux même pas à l’auteur pour sa caricature peu reluisante de la bibliothécaire, c’est dire 😉

Lecture pétillante partagée avec Jérôme, comme chaque mardi.

 

Éditions Actes Sud Junior (Janvier 2019)

132 p.

Traduit du catalan par Edmond Raillard

 

Prix : 13,80 €

ISBN : 978-2-330-10842-7

pepites_jeunesse


3 commentaires

eimelle · 5 mars 2019 à 12h58

convaincue!

Jerome · 8 mars 2019 à 12h37

J’aimerais tellement tomber sur un livre magique comme celui-là, ça me changerait de certains navets qui sont passés entre mes mains ces derniers temps 🙂

Christelle · 9 mars 2019 à 21h45

Après le billet de Jérôme, le tien me donne encore plus envie de l´acheter pour mon grand de 8 ans ! Malgré la description de la bibliothécaire ( j’en suis une) … elle a un chignon et dit chut ?😂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *