Le chat qui courait sur les toits - couverture

 

C’est la fête au royaume. Le prince héritier si longtemps attendu vient de naître. Des jours et des jours durant, la fête bat son plein, les banquets aux allures de véritables festins s’enchaînent de même que les bals somptueux… Les cœurs sont en liesse et le peuple est aux anges.

 

Tout aurait pu être parfait… C’était sans compter une étrange malédiction qui semble s’être abattue sur le jeune prince. Quand son regard croise celui d’un animal, il en prend instantanément les traits, tout en gardant son corps de petit garçon… C’est le choc. Impossible d’ébruiter la nouvelle à la cour ou au peuple, le prince devra vivre reclus et caché aux yeux de tous.

 

Trois des meilleurs médecins du royaume sont dépêchés dans le plus grand secret auprès de l’héritier maudit. Hélas, aucun n’arrive à percer le mystère de ces transformations qui semblent l’œuvre du Malin. On emploie donc les grands moyens. Le prince ne peut quitter sa chambre, seule sa mère veille sur lui, lui expliquant qu’il ne peut sortir au dehors parce que la lumière du jour lui serait fatale. Le prince grandit dans le mensonge et dans l’ignorance de son état, de sa « différence ». Son précepteur l’instruit au travers de la porte, ses repas lui sont apportés chaque jour à l’aide d’une petite trappe… et bien sûr, il lui est impossible de croiser son reflet dans un quelconque miroir. Jusqu’à ses 15 ans et un malheureux incident qui lui fait découvrir son vrai visage…

 

Trêve de suspense, c’est un coup de cœur ! Et pas seulement parce que c’est un cadeau d’une personne qui m’est très chère. Première planche et vlan, claque visuelle… Tout le reste de l’album est à l’avenant, une petite merveille, les dessins sont travaillés jusque dans les moindres détails, les aquarelles sont sublimes et apportent une vraie douceur au récit ainsi qu’un petit côté désuet absolument délicieux. Je découvre enfin Hausman, je découvre un vrai style, un univers… et je suis sous le charme.

 

Le chat qui courait sur les toits est un conte merveilleux tout ce qu’il y a de plus traditionnel, la petite touche « haussmannienne » en plus. Un royaume lointain, un château médiéval aux hautes tours, un mauvais sort, un prince au coeur de la tourmente, une forêt pleine de surprises… Tout y est. De même qu’une multitude de clins d’œil aux contes classiques du genre. Un régal, vraiment… D’ailleurs, je file le relire…

A mettre entre toutes les mains !

 

Les avis de Jérôme et La sardine

 

Hausman-Chat

© Hausman / Rodrigue / Le Lombard

 

Éditions du Lombard (Novembre 2009)

Collection Signé

60 p.

C’était ma logo BD Mango rouge !

Chez Mango et chez les autres !

 

topbd_2013.jpg

 

by Yaneck

18,5/20


26 commentaires

jerome · 4 décembre 2013 à 07h31

Je l’avais lu au moment de sa sortie et j’en garde un souvenir émerveillé. Quel magicien ce Hausman !
Maintenant il faut que tu lises « Le prince des écureuils ». C’est une histoire beaucoup plus sombre mais c’est aussi une grosse claque visuelle !

    Noukette · 4 décembre 2013 à 18h28

    J’ai effectivement noté Le prince des écureuils, de même que Le camp-volant d’ailleurs… Je suis ravie d’avoir enfin découvert le talent de cet auteur, heureusement qu’on a fini par me mettre cet album entre les mains, il aurait été bien dommage de passer à côté !

Mo · 4 décembre 2013 à 09h36

A la manière que tu avais de présenter le synopsis, cela se sentait que tu avais été emballée. Vu vos avis, je prendrais cet album s’il croise mon chemin un jour 😉

    Noukette · 4 décembre 2013 à 18h29

    J’ai d’ailleurs été étonnée de ne pas trouver trace de cet album dans ton bar, tu sais donc ce qu’il te reste à faire, je veux ton avis ! 😉

Mango · 4 décembre 2013 à 11h11

J’aime déjà la couverture et selon ton billet, je devrais aimer aussi tout le reste! Encore une belle découverte grâce à toi! 🙂

    Noukette · 4 décembre 2013 à 18h35

    C’est une belle découverte pour moi en tous cas, j’espère que tu prendras autant de plaisir que moi à te plonger dans ce conte, le graphisme est sublime…!

Neph · 4 décembre 2013 à 11h35

(J’ai peur du chat sur la planche que tu montres… Je passe mon chemin !)

    Noukette · 4 décembre 2013 à 18h35

    Tu as peur du chat ? Pourtant, je t’assure, il n’y a vraiment pas de quoi (à moins d’être phobique! 😉 )

vicim /Sophie · 4 décembre 2013 à 13h17

tu en parles divinement bien. Je note !

Anne · 4 décembre 2013 à 13h21

Un chat et un beau dessin comme ça, je note tout de suite !

    Noukette · 4 décembre 2013 à 18h36

    Je ne crois pas me mouiller trop en avançant que tu vas forcément adorer cet album !!

abo2008 · 4 décembre 2013 à 14h30

J’ai vraiment très envie de la lire, celle-ci.

Hilde · 4 décembre 2013 à 18h14

Les dessins me plaisent beaucoup, je vais noter, c’est très tentant.

    Noukette · 4 décembre 2013 à 18h38

    Je ne vois pas comment on peut ne pas aimer cet album !

khadielit · 4 décembre 2013 à 18h28

J’ai beaucoup le graphisme aussi ! Ton enthousiasme me donne envie de découvrir cette BD ! 🙂

    Noukette · 4 décembre 2013 à 18h38

    C’est vraiment un album magnifique, à découvrir d’urgence !

Syl. · 4 décembre 2013 à 19h52

Vous avez dit chat ?
Bonsoir Noukette, je note cet album qui a tout pour me plaire.

lasardine · 5 décembre 2013 à 13h53

ha je suis contente!! c’est vraiment une très, très belle découverte pour moi aussi! j’ai d’ailleurs « Le camp volant » qui m’attend, je vais m’y mettre bientôt je pense, en espérant que la magie opère une nouvelle fois!

    Noukette · 5 décembre 2013 à 23h26

    Je me souvenais de ton coup de coeur, j’ai pensé à toi en la lisant ! 😉

Violette · 8 décembre 2013 à 21h49

celui-là, il est parfait pour moi, je le sens!!!

    Noukette · 8 décembre 2013 à 23h47

    Celui-là, il est plus que parfait, il est incontournable !!

Yvan · 10 décembre 2013 à 19h26

Malgré ta note et la beauté du dessin de Hausman cet album que j’ai déjà feuilleté ne me tente pas plus que ça… mais je n’arrive pas à savoir pourquoi ???

    Noukette · 13 décembre 2013 à 00h48

    Moi non plus je dois dire ! Tu devrais franchir le pas, tu risques d’être surpris !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *