Je pourrais réécrire presque mot pour mot l’avis que j’avais rédigé suite à ma lecture du premier tome de l’adaptation de cette formidable épopée qu’est Le clan des Otori. Quel plaisir de retrouver le Japon féodal mythique et fantasmé de Lian Hearn recréé avec talent par le duo Melchior et Bachelier..! L’intrigue s’épaissit, les personnages gagnent encore en profondeur, révélant leurs côtés sombres, leurs failles. Stratégies, jeu de dupe, les alliances et les trahisons mènent encore davantage la danse, liant les destins de façon inextricable.

Tomasu est un Invisible. Sauvé des griffes de tueurs sanguinaires aux ordres de Iida Sadamudu, seigneur du Clan Tohan, par le seigneur Otori Shigeru, ce dernier le rebaptise Takeo et décide d’en faire son héritier. Son destin croisera celui de Shirakawa Kaede, fille d’un seigneur de l’ouest, otage des Tohan, devenue malgré elle une monnaie d’échange dans la guerre que se livrent les clans adverses. Iida Sadamu veut faire croire à une alliance en mariant Kaede à Shigeru et projette d’assassiner les nouveaux époux après les avoir attirés dans sa résidence pour fêter leur union. Shigeru y voit lui l’occasion rêvée d’éliminer son ennemi juré, offrant ainsi une chance à Takeo de venger la mort de ses proches…

Destins liés, amours impossibles… ce nouveau tome se centre davantage sur le personnage de Kaede, promise en mariage au seigneur Otori pour garantir une illusoire réconciliation politique entre les clans ennemis. Comme Takeo dans le premier tome, elle sera elle aussi instruite à la pratique et au maniement des armes. Fille de guerrier, elle apprend à s’assumer en tant que femme forte dans un monde d’hommes, bien décidée à vivre plutôt que survivre. Takeo développe quant à lui les dons et pouvoirs hérités de la Tribu, organisation secrète qui est loin d’avoir dévoilé toutes ses intentions. Petit à petit, l’étau se resserre, le piège se précise et l’amour de Takeo et Kaede grandit en secret…

L’adaptation est magnifique, le suspense savamment entretenu, l’univers toujours aussi riche et flamboyant… une réussite !

Le Clan des Otori 2. Le Silence du Rossignol de Stéphane Melchior et Benjamin Bachelier
Éditions Gallimard – Collection Fétiche (Octobre 2021)
80 p. / 17,80 / ISBN : 978-2-07-512338-9 

BD de la semaine saumonD’autres bulles à découvrir chez…

 

   

                        Gambadou                                   Stephie                                        Cristie

 

   

                         Mylène                                             Maël                                          Nath

 

   

                               Fanny                                       Bidib                                        Jérôme

 

 

                                                         Moka                                     Blandine

 


8 commentaires

Blandine · 3 novembre 2021 à 08h11

Tu donnes envie de découvrir ce diptyque !

Bidib · 3 novembre 2021 à 18h37

ma fille ainée était fan de la saga, je n’ai jamais lu les roman, mais cette adaptation serait l’occasion de découvrir. Ce que tu en dit me donne envie

Nathalie · 4 novembre 2021 à 12h19

Les romans m’avaient beaucoup plu et j’ai bien aimé le tome 1 de cette adaptation, alors je vais continuer cette série, surtout si tu dis que c’est toujours aussi bien.

Jerome · 6 novembre 2021 à 16h47

C’est toujours aussi beau on dirait. Vivement la suite !

Mylene · 7 novembre 2021 à 08h06

un jour je découvrirai tout ça, en tout cas tu donnes envie !!

Hélène · 9 novembre 2021 à 11h21

J’avais aimé le roman, j’aimerais bien le découvrir en bd !

gambadou · 10 novembre 2021 à 10h51

Je ne savais pas que le 2 était sorti. J’avais offert le premier à mon fils qui est fan des romans, j’avais été un peu déçue par le graphisme.

Caro · 12 novembre 2021 à 22h14

Je ne connais pas du tout ce titre, en roman ou en BD… et je ne suis pas spécialement tentée, malgré ton enthousiasme…

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *