Sur la grille devant la vieille bâtisse qui abrite tant de souvenirs, le panneau « à vendre » fait presque figure d’intrus. Mais Yvonne s’est fait une raison. Il lui faudra accepter que bientôt d’autres rires ricochent sur ces murs. A 80 ans, elle n’a rien à regretter. Les années filent et il lui a fallu apprendre à composer avec sa solitude, ses rides et les regrets d’une vie pourtant bien remplie. Des années pleines, des années douces, quelques orages et aujourd’hui le temps de tourner la page…

Je n’aurai plus rien ici, aucune fête, aucune chute, plus aucune nuit d’amour. Je n’ouvrirai plus les volets sur le matin frais. Je ne m’assiérai plus, un verre à la main pour contempler le soleil se coucher. Je pars.

A sa demande, Yvonne s’installe aux Mimosas. Il fallait bien que ça arrive. Une chambre sans âme et sans gentils fantômes pour veiller sur elle, des colocataires qui lui rappellent chaque jour que ses plus beaux moments sont derrière elle, Yvonne perd tous ses repères. Que faire de tout ce temps qui s’écoule d’un coup si lentement ? Le prendre comme une chance peut-être. Un espace inespéré de liberté. L’avenir est ce qu’on décide d’en faire. Il suffit d’y mettre quelques éclats de rire et quelques pas de danse. Il suffit d’y inviter des amis qui ont oublié d’être raisonnables et d’y faire entrer l’amour en grand. Avec un peu de chance, la vie a encore de jolies échappées à offrir…

Tu sais, c’est comme si tu m’avais rattrapée dans ma chute.

Tu tombais ?

Je ne fais que ça depuis que je suis arrivée ici… je tombe.

Il en faut peu pour faire une belle histoire… Ça n’a l’air de presque rien et pourtant. Il y aura des chemins de traverse et d’autres chances d’être heureux. Il y aura des nouvelles amitiés et des petits riens du quotidien qui feront la trame d’autres souvenirs. Il y aura des révoltes et des emportements d’adolescents, des fugues et des coups de tête, des corps qui se redécouvrent dans des draps froissés. La vie, encore.

Belles retrouvailles avec le duo Vidal / Pinel qui m’avait déjà enchantée avec leur si jolie ballade à La maison de la plage. J’aime leur façon de dépeindre le temps qui passe, sans filtre, sans pudeur, sans voyeurisme non plus. J’aime l’émotion qui se dégage de ces corps alourdis et de ces visages creusés. Il n’est jamais trop tard pour tracer d’autres lignes et secouer la vie. Jamais. Un bel album, tendre, triste et juste, qui fait du doux et qui résonne longtemps.

Les avis de Jérôme et Sabine

Éditions Bamboo (Janvier 2021)

Collection Grand Angle

80 p.

 

Prix : 17,90 €

ISBN : 978-2-8189-7899-3

BD de la semaine saumon

D’autres bulles à découvrir chez…

 

   

                      Amandine                                       Mylène                                           Moka

 

   

                        Antigone                                         Nath                                             Karine

 

   

                          Fanny                                            Bidib                                         Gambadou

 

   

                           Blandine                                        Maël                                       Pativore

 

   

                          Natiora                                             Caro                                        Jérôme

 

 


16 commentaires

Moka · 24 février 2021 à 07h06

Un album que j’ai récemment hésité à acheter. J’ai jeté mon dévolu sur un autre titre mais ce n’est que partie remise avec ce Vidal-là !

Bidib · 24 février 2021 à 09h25

je note

Séverine vidal · 24 février 2021 à 10h07

Un grand merci ! ❤️

Blandine · 24 février 2021 à 11h10

Comme dit chez Jérôme la semaine passée, un sujet qui m’attire autant qu’il m’effraie…

Antigone · 24 février 2021 à 13h50

Ah oui, j’avais adoré La maison de la plage… 😉

Jérôme · 24 février 2021 à 17h04

Un bien bel album, oui. Ravi que tu aies enfin pu le lire 😉

gambadou · 24 février 2021 à 18h50

Noté sur ma LAL

Géraldine BUSSON · 24 février 2021 à 19h25

Encore une BD bien alléchante dis donc !

PatiVore · 24 février 2021 à 20h33

Je la vois pas mal en ce moment, je verrai si elle est ç la bibliothèque 😉
Demain, je visiterai les autres billets !

Amandine Au Fil des Plumes · 26 février 2021 à 10h48

Je la vois partout cette BD et elle me fait vraiment envie. J’ai hâte de la lire!

Caro · 26 février 2021 à 16h10

Difficile de passer à côté de cet album-là, je l’ai encore vu en présentoir chez un libraire ce matin ! 🙂

Mylene · 28 février 2021 à 07h33

il faut que je l’achète !!!

Fanny · 28 février 2021 à 16h04

Tu as l’air aussi charmée que Jérome et Sabine. C’est noté, évidemment.

Natiora · 1 mars 2021 à 13h29

Déjà notée chez Sabine, tu achèves de me convaincre.

Nathalie · 14 mars 2021 à 16h53

Déjà notée. J’ai changé de boulot et je travaille avec des personnes âgées maintenant. Alors ce genre d’histoires me « parle » encore plus !

Le Plongeon (Vidal & Pinel) – Bar à BD · 23 mars 2021 à 00h30

[…] chronique de Noukette, celle de […]

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *