Couverture

 

« Parfois, il faut recommencer à zéro pour survivre. »

 

Il a suffit de quelques planches pour que je sois immédiatement conquise par l’univers et le trait d’Aimée de Jongh, une jeune auteure néerlandaise dont c’est le premier roman graphique… Et quel album…!

 

Difficile de ne pas tomber sous le charme de cette histoire qui allie si bien l’intime et l’onirique, fait ressurgir les drames du passé et ouvre des portes vers une possible résilience… Un album justement récompensé par le prix Saint-Michel de la meilleure bande dessinée néerlandophone et actuellement en cours d’adaptation cinématographique, excusez du peu…

 

Malgré tous ses efforts, Simon n’a pas réussi à sauver sa librairie de la faillite. Mais la vendre, non, il n’arrive pas à s’y résoudre. Malgré les suppliques de sa femme qui cherche à sauver les meubles, malgré la somme conséquente qu’une grande chaîne de magasins leur propose pour racheter leur affaire… Rien à faire, voir un autre nom que celui de son père sur la devanture, c’est au dessus de ses forces. Une promesse est une promesse…

 

Un soir, alors qu’il revient de la vieille grange héritée de son père qui lui sert d’entrepôt, il assiste impuissant au suicide d’une femme au beau milieu de la voie ferrée… Profondément choqué, Simon s’enferme dans son mutisme et replonge bien malgré lui dans ses souvenirs d’enfance. Des souvenirs marqués par la culpabilité et teintés d’amertume. Des souvenirs hantés par l’image de son meilleur ami Raoul… Mais il a Regina, cette lycéenne arrivée dans sa vie comme par magie, peut-être la clé de son retour à la vie…

 

« C’est tellement agréable d’être au milieu des livres. Je sais, ce ne sont que des objets.

Mais plus ces armoires se vident, plus je comprends qu’un nouveau chapitre va s’ouvrir.

Un chapitre plein d’incertitudes. »

 

Beaucoup d’émotions à la lecture de cet album… Beaucoup de questions aussi, qui ne trouveront pas toutes leur réponse mais l’essentiel est ailleurs. Il y est question de silences pesants, de secrets bien trop lourds à porter, d’actes manqués et de rêves enfouis. Des voies qu’on se choisit ou qui s’imposent à nous. Des routes que l’on trace, des concessions que l’on fait parfois malgré soi, des pardons qu’il faut savoir s’accorder pour avancer, enfin…

Simon est un homme infiniment attachant. Un homme arrivé à la croisée des chemins, un homme entré en révolution, en quête de lui-même. A l’image de la bondrée, cet oiseau rare qui ne peut survivre qu’en recommençant sa vie à zéro, Simon se reconstruit.

Mais si l’examen de conscience semble nécessaire, il s’avère pourtant bien délicat. Les drames passés ne sont jamais totalement endormis et peuvent ressurgir à tout moment…

 

Et ce dessin… c’est tout ce que j’aime… On s’attarde sur ces scènes absolument majestueuses, on savoure les silences qui en disent long, on se laisse porter par ce noir et blanc si profond et si nuancé. Troublant, vraiment. Et une expérience de lecture véritablement intense que je ne pouvais que partager avec Jérôme et Mo’ en souvenir de ce festival de bulles où l’un et l’autre, essentiels, ont été présents chacun à leur façon…

 

L’avis de Jacques

 

Page 15Page 16Page 17

Éditions Dargaud (Janvier 2016)

159 p.

 

Prix : 19,99 €

ISBN : 978-2-505-06485-5

 

 

BD de la semaine saumon

C’était ma BD de la semaine…

…aujourd’hui chez Yaneck


56 commentaires

Mo · 3 février 2016 à 06h54

Passées les premières pages (où la lecture était un peu… saccadée…^^), j’ai vraiment plongé dans le récit. Très touchant cet homme qui tente de faire face à ses démons. Quel bel album.
Merci pour tout : merci de me l’avoir offert, merci de m’avoir donné envie de le lire, merci pour les échanges. Et puis merci tout simplement 🙂

    Noukette · 25 février 2016 à 15h06

    Il était inconcevable que je ne partage pas ce coup de cœur avec toi… ♥

Delphine-Olympe · 3 février 2016 à 07h38

Je vois que tu a fait ton marché à Angoulême 😉
C’est vrai que le graphisme est sympa.

    Noukette · 25 février 2016 à 15h06

    Cet album est tout simplement somptueux… ♥

luocine · 3 février 2016 à 08h29

Il n’y a aucune parole dans cette BD ?
Tu es très convaincante , j’essaierai de la trouver . Beaux dessins.

    Noukette · 25 février 2016 à 15h07

    Si, il y en a. Les planches que je montre sont au tout début de l’album… 😉

antigone · 3 février 2016 à 09h00

Je viens de chez Jérome, je note fébrilement… 😉

    Noukette · 25 février 2016 à 15h08

    Antigone, je ne vois pas comment tu pourrais ne pas aimer une telle merveille… ♥

Marion · 3 février 2016 à 09h48

Tu m’as complètement convaincue ! C’est noté !

    Noukette · 25 février 2016 à 15h09

    Tu m’en vois ravie, c’est une merveille…!

Caro · 3 février 2016 à 10h00

Je note le titre, le sujet me tente bien, tu es très convaincante dans ton billet et j’aime bien découvrir des auteurs autres que français (et en plus quand ce sont des femmes ! ^^) .

    Noukette · 25 février 2016 à 15h09

    Que de bonnes raisons pour se précipiter sur ce magnifique album !

Bouma · 3 février 2016 à 10h42

la couverture ne me donnait pas envie mais ce que tu en dis me fait changer d’avis.

    Noukette · 25 février 2016 à 15h09

    Fais moi confiance, en plus le dessin un peu typé « manga » a tout pour te plaire ^^

Marion · 3 février 2016 à 11h40

Il n’y a pas à dire, elle a tout pour me plaire cette bande dessinée !

Hervé · 3 février 2016 à 12h25

Jolie chronique qui donne envie.
Si je vous avais croisé à Angoulême, ça aurait été encore mieux.

    Noukette · 25 février 2016 à 15h11

    Il y aura d’autres Angoulême, ce n’est que partie remise 😉

Jerome · 3 février 2016 à 12h25

Intense, profond, métaphysique… c’est un album dont on ne ressort pas indemne. Super lecture commune en tout cas, on remet ça bientôt j’espère !

    Noukette · 25 février 2016 à 15h11

    Je suis contente de l’avoir partagée avec toi, elle me tenait à cœur…!

Framboise · 3 février 2016 à 14h12

Lu vos jolis billets en diagonale, pas lu encore le mien !
Mais vous donnez sacrément envie 😉
ce we je m’y attelle, nan mais !
mille bises copine d’amour <3

L'or rouge · 3 février 2016 à 14h15

Oh la la, mais il faut arrêter de me tenter avec toutes ces BD (je ne sais pas ce que j’ai en ce moment je ne note que des BD ou presque ;0) J’adore le graphisme (et je l’ai déjà dit mais j’adore les BD en noir et blanc). Il n’y a pas de paroles dans les extraits que tu donnes, c’est tout le roman graphique comme ça ?! Allez hop, encore un dans vos billets tentateurs ;0)

    Noukette · 25 février 2016 à 15h14

    C’est un roman graphique très riche, quelques passages contemplatifs mais pas que non, loin de là… Il y a une vraie ambiance, des personnages difficiles à oublier… et puis cet amour des livres, en filigrane… Somptueux !

Mokamilla · 3 février 2016 à 17h05

Voilà typiquement le genre de découverte que j’aime faire en BD.

    Noukette · 25 février 2016 à 15h14

    C’est typiquement ton genre d’univers oui… ♥

jacques · 3 février 2016 à 17h09

Quel album magnifique !
Je plussoie à ton enthousiasme, Noukette.
D’ailleurs, je suis aussi tombé sous le charme de Aimée de Jong… Interview à venir.

    Noukette · 25 février 2016 à 15h16

    Je ne suis pas étonnée, elle est charmante… ^^

Didi · 3 février 2016 à 19h09

Cette BD a-t-elle des bulles ? Telle est ma question (et pas que moi) les planches mises en avant n’en ont pas.
Merci pour l’idée lecture.
Bises

    Noukette · 25 février 2016 à 15h18

    Oui, des bulles, plein 😉 C’est marrant, je ne dis nulle part dans le billet que c’est un album muet pourtant… Je montre juste les premières planches, il y a des passages silencieux, somptueux d’ailleurs. Mais pas que. Une merveille de BD !

Yaneck · 3 février 2016 à 19h33

Bon bon, je vais essayer… A moins que ce ne soit de la bd sans bulles…

    Noukette · 25 février 2016 à 15h18

    Décidément, tu es incorrigible… Ce n’est pas une BD muette non, et t’en priver serait une grave erreur… ^^

sylire · 3 février 2016 à 19h43

Je fais le tour des BD de ce mercredi et je ne vois que des billet enthousiastes pour l’instant. Celle-ci a l’air particulièrement réussie.

    Noukette · 25 février 2016 à 15h20

    Oui, je pense que cet album fera partie de mes incontournables de l’année…!

sabine · 3 février 2016 à 20h02

Je me méfie de l’onirisme, mais j’aime les histoires de librairie. Le dessin me plait aussi, je note!

    Noukette · 25 février 2016 à 15h20

    Deux très bonnes raisons pour te précipiter…! Tu ne le regretteras pas…!

manU · 3 février 2016 à 20h21

Très tentant tout ça !!

A_girl_from_earth · 3 février 2016 à 22h31

C’est vrai que graphiquement, c’est tentant. Mais l’atmosphère, les secrets, tout ça, thématique un peu pesante, je ne sais pas… Enfin, je tenterai sûrement parce que ce n’est pas tous les jours qu’on a un roman graphique hollandais entre les mains.

    Noukette · 25 février 2016 à 15h21

    Hollandais oui, et d’une toute jeune auteure en plus, c’est de l’or en barre, crois moi !

Tamara · 4 février 2016 à 12h34

Tu en parles très bien, ça donne envie de se précipiter dessus ! 🙂

Jules se livre · 4 février 2016 à 18h20

Tu m’as convaincue aussi! Je note! Merci!

    Noukette · 25 février 2016 à 15h22

    J’espère vraiment que cet album aura le succès qu’il mérite…!

laurielit · 5 février 2016 à 15h21

j’avoue j’ai un peu de mal avec les romans graphiques mais les planches que tu as mis en avant donnent très envie. Les dessins sont superbes.

    Noukette · 25 février 2016 à 15h23

    Le graphisme est magnifique oui, tout l’album est magnifique en fait ! ^^

NovaBaby · 6 février 2016 à 08h09

Je ne lis pas assez de BD, mais je vais voir si celle-ci est dispo à la médiathèque parce que tu m’as vraiment donné envie !

    Noukette · 25 février 2016 à 15h24

    Si ce n’est pas le cas, il faut en suggérer l’achat, c’est une vraie pépite !

lasardine · 6 février 2016 à 09h29

je vais soigner ma phobie des volatiles et je reviens!

    Noukette · 25 février 2016 à 15h27

    😀 Rassure toi, on ne voit pas beaucoup de bestioles à plumes dans ces pages ^^

Alex-Mot-à-Mots · 6 février 2016 à 11h05

Les extraits que tu mets me donnent envie d’en découvrir plus.

    Noukette · 25 février 2016 à 15h28

    J’espère que tu tenteras l’expérience…!

Laure · 6 février 2016 à 20h03

Je suis très tentée par cet album, la planche choisie me plait beaucoup en plus de ton avis.

Le Retour de la bondrée (De Jongh) | Bar à BD · 3 février 2016 à 00h02

[…] ces rencontres entre amis). Et pour prolonger le charme de ce moment, je partage ma lecture avec Noukette et […]

Vos billets les plus tentateurs du mois de Février | L'or rouge · 15 mars 2016 à 16h31

[…] retour de la Bondrée chez Mo’, chez Jérôme, chez Noukette, Le petit carré […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *