Paris 1912. Un tueur en série particulièrement retors et insaisissable met le 36 quai des Orfèvres sur les dents. Au placard, relégué dans un bureau sombre du sous-sol, l’inspecteur l’Écluse végète entouré de ses fidèles bouteilles. Pas à lui qu’on confie les enquêtes d’envergure mais la situation ne lui pèse guère. Ses affaires il les gère en arpentant les rues de la capitale, s’arrêtant dans tous les bars ou restaurants du coin pour allier l’utile à l’agréable. Jusqu’à ce qu’on lui colle un bleu dans les pattes…

 

Pierre Caillaux, jeune recrue fraichement émoulue de l’école de police ne brille pas par ses compétences mais en coulisse, son ministre de père a savamment orchestré la carrière de son rejeton. En l’associant à l’Écluse, on l’éloigne gentiment des vraies enquêtes tout en contentant la hiérarchie. Surnommé la Bloseille par son nouveau coéquipier à qui personne n’a demandé son avis, il compte bien prouver sa valeur en s’illustrant dans des vraies affaires. C’est pourtant sur le meurtre d’un négociant en vin qu’ils vont tous les deux devoir enquêter. Chacun à sa manière…

 

Le Paname de la Belle Époque, un duo d’enquêteurs au degré d’incompétence difficilement quantifiable, le dessin séduisant de David François, des dialogues truculents à la Audiard … impossible de ne pas démarrer cette lecture le sourire aux lèvres. Gros capital sympathie pour cet album qui mise tout sur la gouaille de ses personnages, l’atmosphère inimitable des ruelles parisiennes et ce petit air de liberté et d’insouciance d’avant-guerre. Reste à espérer que cette enquête soit la première d’une longue série tant le plaisir de lecture est là. On en redemande…!

 

Une délicieuse parenthèse de lecture que je partage avec Jérôme.

Éditions Delcourt (Janvier 2018)

62 p.

 

Prix : 15,50 €

ISBN : 978-2-7560-7943-1

 

BD de la semaine saumon

Chez Mo’


27 commentaires

Mo · 28 mars 2018 à 07h40

D’accord… vous vous y mettez à deux… c’est moche ! 😀
Je note, mais j’attends la sortie des tomes suivants et puis peut-être je me lance 😛

Iluze · 28 mars 2018 à 08h04

Déjà notée chez Jérôme, tu confirmes mon envie !

Bidib · 28 mars 2018 à 08h28

j’avais repéré cette bd mais j’attendais de lire quelques critiques avant de me lancer et… faut croire que je peux y aller 😀

lasardine · 28 mars 2018 à 08h41

ça confirme! 🙂

enna · 28 mars 2018 à 09h45

Très tentant!

le petit carre jaune · 28 mars 2018 à 10h08

C’est pas bo cette tentation commune… comme dit Steph, c’est moche ! c’est très moche (j’ai soif moi maintenant !!)

framboise · 28 mars 2018 à 10h24

Aime bcp le dessin et vos billets ! C’est noté pensez-vous !

Saxaoul · 28 mars 2018 à 11h27

Vilaine tentatrice !

Fanny · 28 mars 2018 à 12h01

Pas convaincue par tout ce qui touche aux enquêtes mais vous savez être convaincants!

bouma · 28 mars 2018 à 12h30

entre toi et Jérôme on a forcément envie de la découvrir cette bd.

jerome · 28 mars 2018 à 13h20

Ces dialogues, quelle régalade ! Et puis le dessin de David François est parfait pour une telle balade dans le Paris de la Belle Époque.

Brize · 28 mars 2018 à 16h17

Okééé ! On ira voir ça de plus près !

Jacques · 28 mars 2018 à 20h03

Comme déjà dit chez Jérome, je suis client !!!
Comment ça, je ne l’ai pas encore ?

Blandine · 28 mars 2018 à 20h54

Oh oh ça donne bien envie tout ça!!! Je sens que Jérôme va enfoncer le clou…
J’adore le dessin!

Madame · 28 mars 2018 à 20h56

Jérôme et toi donnaient très envie!! À lire donc.

gambadou · 28 mars 2018 à 21h24

Une belle parenthèse de lecture qui fait envie

Julia · 28 mars 2018 à 21h32

Je sens que ça va beaucoup me plaire !! Je note le gros capital sympathie 😉

l'or rouge · 30 mars 2018 à 15h11

Tu es tentante toi aussi ;0) Mais comment noter (et lire accessoirement ;0) tout cela !! Faudrait une double vie (ou des doubles journées encore plus simples :0)

Alice · 31 mars 2018 à 11h04

Ce que tu en dis confirme ma tentation chez Jérôme. Je le note pour une parenthèse 🙂

Stephie · 31 mars 2018 à 19h30

De toute façon, j’ai toujours envie de lire les BD que tu présentes… c’est pénible 🙂

Valérie · 31 mars 2018 à 22h59

IL y a de forts jolis nez dans cette BD !

Nathalie · 2 avril 2018 à 18h40

Vous êtes de vils tentateurs Jérôme et toi !! Mais rien qu’en voyant « dialogues à la Audiard »… j’étais foutue !

Karine · 2 avril 2018 à 19h34

Quand toi et Jérôme vous vous y mettez à deux… comment résister!

Violette · 2 avril 2018 à 20h25

on note tous, en fait 🙂

Caro · 4 avril 2018 à 16h17

Repéré dans les nouveautés de ma bibliothèque, je vais de ce pas le réserver ! 🙂

Karine · 8 avril 2018 à 21h08

Il est définitivement tentant, celui-là! Gouaille et policiers incompétents… ça me parle.

Eric the Tiger · 27 mai 2018 à 06h51

Je te rejoins dans l’espoir que cette enquête soit la première d’une longue série. Si le cœur t’en dit, j’ai écrit une critique sur le même album… Au plaisir de te relire..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *