contes-ruelle-gallimard

 

Une petite bulle de douceur où on se sent instantanément bien…

 

Pénétrez dans la ruelle et faites connaissance avec ses habitants. On y vit paisiblement, au rythme des saisons. On y partage les rires, quelques souvenirs, parfois plus. Au cœur de ce quartier paisible du vieux Pékin, une petite fille prénommée Yu’er (« enfant-poisson » en chinois) vit avec son grand-père, Doubao. Une relation tendre et fusionnelle où chacun apporte à l’autre ce dont il a besoin.

Chaque jour, l’ancien facteur véhicule sa petite fille sur son vélo ou dans une petite carriole bricolée. Infirme, les jambes de la petite fille ne la portent pas. Mais qu’importe, elle est débrouillarde, pleine de vie, et entend bien réaliser ses rêves…

 

Un bel album dans lequel on s’installe confortablement dès les premières planches. La relation entre ce grand-père et sa petite fille fait plaisir à voir. Il y a une vraie douceur entre eux, une étroite connivence qui se passe parfois de mots. Doubao est à l’écoute, prêt à tout pour égayer et faciliter la vie de sa petite fille. Avec des petits riens et des trouvailles presque magiques, il enchante un quotidien qui aurait pu être morose. Yu’er, pleine de pep’s et d’optimisme, a choisi quant à elle de ne voir que le beau… Prendre de la hauteur pour apprendre à nager sans piscine… Partir à la chasse aux insectes et assister à un récital improvisé… Redécouvrir le plaisir de l’épistolaire et faire un plongeon dans le passé… Peindre la vie en rose…

 

Quatre nouvelles empreintes de poésie et d’une vraie tendresse. Un soupçon de nostalgie, un brin de magie et tout s’illumine. Comme le dessin de Nie Jun, dont je suis tombée immédiatement sous le charme. Mixant avec bonheur la culture européenne et la sensibilité asiatique, son style est d’une grande douceur.

 

Un joli coup de cœur pour ce bel album douillet et touchant qui a su titiller mon âme d’enfant… que je partage avec Jérôme

 

 [slideshow]

 

Éditions Gallimard (Mars 2016)

128 p.

Traduit du chinois par Nicolas Grivel, Qingyuan Zhao

 

Prix : 18,00 €

ISBN : 978-2-07-066399-6

 

 

BD de la semaine saumon

C’était ma BD de la semaine…

…aujourd’hui chez Jacques


29 commentaires

Louise · 23 mars 2016 à 07h39

Une histoire positive qui fait du bien. Tout le monde rêve d’avoir un grand-père comme ça.

    Noukette · 31 mars 2016 à 23h21

    Elles sont toutes douces ces histoires, ça fait du bien oui…!

Nathalie · 23 mars 2016 à 07h57

J’ai trouvé très sympa cette petite bande dessinée, tout en douceur avec de belles images.

Hélène · 23 mars 2016 à 08h17

Une sensibilité qui me plairait…

    Noukette · 31 mars 2016 à 23h22

    Je pense oui..! Et le dessin est d’une grande douceur…!

faelys · 23 mars 2016 à 08h33

n’en jette plus, il est noté en rouge sur le carnet!! tentatrice, va!

Mo · 23 mars 2016 à 08h39

Quel plaisir de vous lire Madame ! Vous savez créer chez l’autre l’envie de découvrir cet album. Je vous remercie. Une belle trouvaille 😉
Des bises Madame 😀

    Noukette · 31 mars 2016 à 23h23

    Merci dame Mo, c’est un plaisir sans cesse renouvelé de tenter de vous allécher par mes trouvailles ! 😉

Yaneck · 23 mars 2016 à 09h07

Pourquoi pas… Le dessin est un peu simple pour moi, mais je pense que j’aurai plaisir à découvrir cet album.

    Noukette · 31 mars 2016 à 23h25

    Le dessin est au contraire très travaillé, un savant mélange de tout un tas d’influences, c’est très réussi !

jacques · 23 mars 2016 à 09h22

Ca a l’air tout frais et mignon, ça. Il faut que je le lise.
Merci Noukette.

    Noukette · 31 mars 2016 à 23h25

    Frais et mignon oui, mais pas guimauve pour un sou ! J’espère que tu apprécieras la balade ! 😉

luocine · 23 mars 2016 à 09h28

J’imagine bien le plaisir pour des enfants pour ce genre d’histoires et pour les grands parents à les raconter.

    Noukette · 31 mars 2016 à 23h27

    Un vrai moment de partage oui, c’est précieux !

Jerome · 23 mars 2016 à 12h20

J’ai adoré partager cette ambiance toute douce et pleine de tendresse avec toi, un vrai plaisir simple de lecture comme je les aime.

Moka · 23 mars 2016 à 14h08

Un bel univers qu’il me tarde de découvrir.

    Noukette · 31 mars 2016 à 23h29

    Je suis sûre que tu apprécierais la promenade 😉

sabine · 23 mars 2016 à 17h03

Rien que le titre me fait de l’oeil! Que de fraîcheur manifestement!

lasardine · 23 mars 2016 à 20h29

alors ça, ça pourrait bien être un coup de coeur pour moi aussi, non?

Marion · 26 mars 2016 à 11h56

Les personnages ont une bonne bouille ! Et ça a l’air doux graphiquement !

Violette · 28 mars 2016 à 10h11

très tentée même s’il s’agit de nouvelles (ma petite de mémoire va tout oublier!)

    Noukette · 31 mars 2016 à 23h32

    Des nouvelles oui mais toutes reliées par un fil rouge avec les mêmes personnages. Aucun risque de t’y perdre ! 😉

Les contes de la Ruelle – Nie Jun | Luocine · 2 mai 2016 à 06h46

[…] que je dois à Jérôme et Noukette et aussi à une irri­sis­tible envie de me faire du bien. Voilà une histoire où des gens […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *