Je crois que les bonnes histoires se contentent de poser des questions… et que les mauvaises tentent d’y répondre…

Il y a toujours une muse derrière le succès d’un homme… Après avoir hérité du manoir de Childwickbury à la mort de sa mère, le jeune Lewis Pharamond avait rejoint les lieux de son enfance dans l’espoir d’y dompter sa peine et de se mettre à l’écriture de son premier roman. Las, malgré des lieux propices à la création et une ambiance gothique idéale, l’inspiration se fit longtemps attendre. A sa place, vint Sarah, le fantôme d’une française. En échange de la promesse d’un amour qui défierait la mort, elle lui avait fait don des mots…

Londres, neuf mois plus tard. Lewis Pharamond ne peut plus faire un pas sans être entouré d’une cour admirative de sa nouvelle aura et de ses allures de dandy. Jonas et le fantôme de la noyée, son premier roman, a créé un engouement sans pareil dans tout le pays, n’en déplaise à ceux qui voient en lui un auteur de paille incapable de créer un tel chef-d’œuvre. Grisé par le succès et les conquêtes faciles, Lewis se laisse étourdir par une vie de débauche sans penser aux lendemains ni au prochain roman que son éditeur et ses lecteurs attendent fébrilement. Sans penser non plus à Sarah qui a rendu possible cette vie. Mais elle ne l’a pas oublié et se rappelle à son bon souvenir. Folle de rage, trahie comme une épouse bafouée, Sarah compte bien faire payer à Lewis ses incartades…

– L’intrigue évolue chaque jour… mais la tonalité du livre sera certainement plus sombre…

– Vraiment ? Et comment l’histoire s’achèvera-t-elle ? Dans un océan d’amour ou dans un bain de sang ?

– Je l’ignore encore…

Fin d’un diptyque inclassable qui mélange à peu près tout ce que j’aime en littérature ! Je m’attendais à tout, surtout à de l’inattendu… j’ai eu mieux encore ! Un imaginaire foisonnant, des références en pagaille, des dialogues imparables, des personnages torturés et ambivalents … tous les ingrédients étaient déjà là dans le premier tome. Mais il faut croire que ça ne suffisait pas car les auteurs se payent le luxe de monter encore d’un cran en nous offrant un final qui personnellement m’a complètement retournée !

Réflexion sur la création, variation sur le thème de l’amour impossible, revisite jubilatoire de l’histoire de fantômes et du « pacte avec le diable »… L’esprit de Lewis apporte un sang neuf et comblera les lecteurs amateurs de mystère et de sensations fortes. Un must !

 

Mon avis sur l’acte 1

 

Éditions Soleil (Octobre 2019)

Collection Métamorphose

96 p.

 

Prix : 19,99 €

ISBN : 978-2-302-07779-9 

BD de la semaine saumon

… chez Stephie

 

By Hérisson 


10 commentaires

Nathalie · 2 octobre 2019 à 06h45

Encore une histoire qui n’a pas de fin ??? Zut alors… Je plaisante, j’ai très envie de lire ces deux tomes ! 😉

Mylene · 2 octobre 2019 à 09h28

j’adore cette collection, je regarderai s’ils l’ont à Montreuil 😛

Amandine · 2 octobre 2019 à 11h23

J’ai adoré le tome 1 et j’attends avec impatience de lire le tome 2! En tout cas, ta chronique donne diablement envie!

Fanny · 2 octobre 2019 à 16h15

Il faut que je m’achète le premier tome! Et vite!

Violette Doucettement · 2 octobre 2019 à 18h29

j’ai l’impression d’avoir loupé le tome 1 mais d’un côté, tant mieux, je savourerai le diptyque dans son intégralité.

Saxaoul · 2 octobre 2019 à 20h38

J’ai le premier tome au CDI mais je ne l’ai pas lu et il ne sort quasiment jamais. Il faudrait que je me penche dessus pour voir comment en faire la promo !

Jérôme · 3 octobre 2019 à 17h54

Le diptyque m’attend. Yapluka !!!!

Alice · 3 octobre 2019 à 21h57

Ce que tu en dis me tente beaucoup ! J’espère que nous avons ce dyptique à la médiathèque !

Caro · 4 octobre 2019 à 22h43

Moi aussi comme Saxaoul, je l’ai au CDI, mais il a du mal à plaire aux élèves…

Stephie · 9 octobre 2019 à 10h33

Je ne sais pas, y a un truc qui ne me séduit pas dans le graphisme. Et pourtant, Santini quoi… tu me les prêterais ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *