Lettres-d-agathe.jpg

J’ai pioché ces lettres d’Agathe complètement par hasard dans les bacs de ma médiathèque, attirée par cette couverture énigmatique d’une mère aux yeux éteints et de son enfant qui semble ne pas exister…

 

En ouvrant ce bel album, ce sont bien des lettres que nous trouvons, trois pour être précise, écrites par Agathe à différentes époques de sa vie.

 

Des lettres d’une fille à sa mère aujourd’hui décédée. Des lettres que celle-ci ne lira donc jamais mais qui sont plus que nécessaires à Agathe pour tenter de comprendre cette mère qui ne l’a jamais aimée…

 

Agathe est une enfant non désirée, née d’une étreinte furtive : quand son père revient de la guerre après plusieurs années d’absence, l’amour a eu le temps de s’éteindre. Sa mère accueille cette naissance sans montrer un quelconque sentiment, pire, elle ne lui donne même pas de prénom. Rapidement séparé de son mari, elle s’installera avec un autre homme, André, gentil et prévenant. Avec lui, elle aura un deuxième garçon, Jacques, choyé et aimé, tout comme son premier enfant. Agathe, surnommée l’écureuil, elle, ne récolte que mépris, indifférence, brimades et mots durs d’une mère qui ne semble pas supporter sa simple présence. L’école est le seul endroit où la petite fille s’épanouit, le seul endroit où elle peut rêver être une autre. Son oncle Armand et sa tante Paula, les seuls à lui prodiguer un peu d’amour, les seuls à lui faire croire au mot « famille »… Devenue adolescente, Agathe tentera de s’affranchir de l’emprise malsaine de sa mère, mais comment grandir sans l’amour d’une mère ? Sans ce sentiment de culpabilité qui vous ronge ? Devenue adulte, il est enfin temps d’essayer de comprendre et de poser enfin ces questions qui la hantent…

 

Une belle réussite que cet album dont j’ai aimé la construction habile. Ces lettres qu’Agathe ne pourra jamais remettre à sa mère sont un retour douloureux sur cette enfance sans amour. Elles sont aussi un moyen d’essayer de comprendre à défaut de pouvoir réellement pardonner le comportement de cette mère inexistante. Comment grandir, devenir femme et enfin mère alors que l’on a soi même grandi sans amour ? La découverte d’un secret de famille longtemps enfoui apportera son éclairage, mais est-ce suffisant…?

Le graphisme et les couleurs utilisées par Nathalie Ferlut m’ont tout de suite plu, aquarelles soignées et ambiance fifties, c’est élégant et sobre. Un beau roman graphique, émouvant et pudique à découvrir…

 

Les avis de Yaneck, Joëlle, Yvan, Violette, Antigone, Laure, Géraldine, InColdBlog, Bladelor

 

 

Lettres-d-agathe_1.jpg

Lettres-d-agathe_2.jpg

Lettres-d-agathe_3.jpg

 

Éditions Delcourt (Mars 2008)

Collection Mirages

86 p.

 

C’était ma logo BD Mango rouge !

Chez Mango et chez les autres !

 

Top-BD-des-blogueurs-v3

 

by Yaneck

16/20

importorigin:http://aliasnoukette.over-blog.com/article-lettres-d-agathe-nathalie-ferlut-109748201.html

Catégories : Bande dessinée

26 commentaires

Commentaire n°1 posté par Yaneck Chareyre · 5 septembre 2012 à 10h18

Je l’ai proposé aussi en bd du mercreid il n’y a pas longtemps. J’ai vraiment beaucoup aimé, Nathalie Ferliut est vraiment touchante dans son récit.

    Noukette · 5 septembre 2012 à 10h44

    C’est curieux, ton lien n’apparaissait pas dans mon GR… Je viens de rajouter ton lien, bel article !

Commentaire n°2 posté par Sara · 5 septembre 2012 à 10h49

Tiens, ça a l’air vraiment beau ! J’aime beaucoup le pitch et le dessin : j’espère pouvoir la trouver dans ma médiathèque aussi. 

    Noukette · 5 septembre 2012 à 10h57

    Ca pourrait vraiment te plaire ! Je suis tombée dessus par hasard et je ne le regrette pas du tout !

Commentaire n°3 posté par L'irrégulière · 5 septembre 2012 à 11h05

En tout cas, les dessins me plaisent, donc pourquoi pas !

    Noukette · 5 septembre 2012 à 23h28

    C’est un très bel album…

Commentaire n°4 posté par Syl. · 5 septembre 2012 à 13h33

C’est émouvant. Une BD qui attirera mon regard si je la croise à la biblio.

    Noukette · 5 septembre 2012 à 23h29

    C’est une très belle découverte !

Commentaire n°5 posté par jerome · 5 septembre 2012 à 14h25

Un peu glauque, non ? Ou alors c’est vraiment touchant et sensible et là, je serais davantage preneur.

    Noukette · 5 septembre 2012 à 23h30

    Non, pas du tout glauque bizzarrement… Justement, c’est touchant et sensible, ça devrait te plaire…

Commentaire n°6 posté par yoshi73 · 5 septembre 2012 à 16h45

Les dessins ne m’attirent pas trop. Et cette histoire n’est-elle pas un peu trop « lourde »?

    Noukette · 5 septembre 2012 à 23h30

    Eh bien non justement… C’est surprenant mais ce n’est vraiment pas la première impression qui ressort à la fin de la lecture…!

Commentaire n°7 posté par Yvan · 5 septembre 2012 à 16h45

Yep, un très beau one-shot et une superbe collection « Mirages »…

    Noukette · 5 septembre 2012 à 23h31

    Je suis d’accord, plein de pépites dans cette collection ! Et une de plus !

Commentaire n°8 posté par Violette · 5 septembre 2012 à 18h39

j’ai honte, je creuse dans ma mémoire mais il ne me reste plus grand chose de cet album… vais devoir relire mon billet  :-O

    Noukette · 5 septembre 2012 à 23h32

    Rhoooo, tu es un coeur de pierre ! 😉

Commentaire n°9 posté par Marion · 5 septembre 2012 à 19h28

J’aime beaucoup les dessins… Ca m’a l’air assez noir mais ça me tente quand même.

    Noukette · 5 septembre 2012 à 23h33

    Non, ce n’est pas noir curieusement… A découvrir, vraiment !

Commentaire n°10 posté par Mo' · 6 septembre 2012 à 04h20

Dans ma LAL depuis que j’ai lu « Elisa » de Ferlut… peut-etre temps que l’album change de liste et intgègre cette fameuse PAL ^^

    Noukette · 7 septembre 2012 à 00h02

    Une chose est sûre, cet album m’a donné envie de découvrir ses autres oeuvres ! 😉

Commentaire n°11 posté par Géraldine · 17 septembre 2012 à 23h46

Comme toi, j’ai adoré cette BD à la couv pourtant peu engageante !

    Noukette · 19 septembre 2012 à 14h45

    Je l’aime bien cette couv’ moi, elle est finalement très parlante !

Louise · 18 avril 2014 à 15h10

J’aimerai bien que mes filles le lisent, c’est très féminin cette histoire et féministe. Bon les gars peuvent lire aussi.

    Noukette · 18 avril 2014 à 18h30

    Je suis persuadée qu’elle peut plaire à des garçons aussi, tu as raison !

Louise · 18 avril 2014 à 15h15

Ah et est-ce que je vais un jour lire une BD que tu n’aies déjà lue? hum mission impossible!! 🙂
et je rajoute un S à « aimerai »plus haut (grrr ,et en plus j’ai relu!!)

    Noukette · 18 avril 2014 à 18h33

    Je n’ai pas tout lu, loin de là ! 😉 Et je suis sûre que je ferai des découvertes BD chez toi ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *