Il ne manque rien à la table de fête. Ils sont tous là. Heureux d’être ensemble. Soudés… Le spectacle peut commencer. Celui de la famille parfaite que rien n’éclabousse. A mille lieux de lui et des souvenirs qui le hantent.  Il avait neuf ans, peut-être dix. Il a presque vingt ans aujourd’hui. Dans l’effervescence de Noël, c’est en silence qu’il observe cette mascarade. Il suffirait qu’il parle pour faire craquer le vernis. Il suffirait que les mots jaillissent pour que les belles apparences volent en éclat…

 

C’est l’heure de vérité. Il ne peut plus se taire….

Je suis une tombe immense.

Un caveau de chair et d’os.

Pour les secrets, pour la peine.

Pour ces paroles que je garde à l’intérieur.

Celles qu’il faudrait cracher.

Là, maintenant.

Les vomir.

Il faudrait les vomir.

La langue d’Antoine Dole n’enrobe pas. Elle gratte. Jusqu’au sang. Jusqu’à l’os. Dévoile une plaie suintante qui ne parviendra pas à cicatriser. Le texte est court et se lit dans un souffle, épousant les pensées de celui qui est condamné à rester à jamais un enfant. Un enfant meurtri, trahi à qui on a volé l’innocence et le beau. Le monologue intérieur se calque sur le cœur qui bat, entrelace les souvenirs de l’enfance étouffée au bonheur factice d’un repas de famille. Le cri s’étrangle… et c’est le silence qui explose. Le silence. Cette arme. Cette punition. Ce poids. Ce piège quand on s’y enlise et qu’on y perd pied…

Antoine Dole s’empare du tabou de l’inceste avec la force, l’intelligence et la rage qui le caractérisent. Et ce qu’il réalise a tout du numéro de haute-voltige. Le fil a beau être ténu, fragile, il ne faiblit pas. Personne ne dit comme lui les blessures de l’intime. Personne ne sait faire à ce point hurler les silences. En vers libres, le monologue est assourdissant de colère et de rage contenues. Lancinant, douloureux, essentiel… il marque au fer rouge et laisse le lecteur exsangue. Un tour de force..!

Une nouvelle pépite jeunesse d’un auteur chouchou que je partage avec Jérôme.

 

Les avis de Pépita et Stéphie

Le site de l’auteur

 

Éditions Talents hauts (Août 2018)

Collection Ego

45 p.

 

Prix : 7,00 €

ISBN : 978-2-36266-248-5

 

By Hérisson

 

pepites_jeunesse


7 commentaires

Saxaoul · 15 janvier 2019 à 09h14

C’est une collection qui plaît beaucoup aux collégiens mais les textes d’Antoine Dole étant parfois durs, tu me confirmes que je peux le commander pour mes élèves ?

Alex-Mot-à-Mots · 15 janvier 2019 à 13h02

Encore une pépite jeunesse que je note : vos avis enthousiaste et le nom de l’auteur font que l’on ne peut pas résister.

Autist Reading · 15 janvier 2019 à 13h39

Ouch !!!! J’aime bien quand ça fait mal 🙂

Liliba · 15 janvier 2019 à 18h24

Ah moi aussi j’aime quand ça fait mal, quand ça gratte, ça pique ou ça remue !! C’est vendu ! Et puis les sales histoires de famille à Noël, on ne peut pas s’en priver, non ?

krol · 19 janvier 2019 à 10h54

J’aime aussi quand les histoires bousculent !

Karine · 19 janvier 2019 à 17h41

Oh que je suis tentée. Cette thématique m’intéresse énormément.

gambadou · 19 janvier 2019 à 18h20

Auteur chouchou pour moi aussi. Toujours percutant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *