little-tulip1947. Pavel a sept ans quand ses parents décident de quitter les États-Unis pour s’installer à Moscou. Un choix de carrière pour son père, dessinateur, qui y voit l’opportunité de travailler sur des décors de cinéma auprès d’un cinéaste reconnu. Déporté dans un goulag sibérien en même temps que ses parents convaincus d’espionnage, le jeune garçon ne doit sa survie qu’à son talent pour le dessin hérité de son père. Séparé des siens, ignorant même si ses parents sont encore vivants, il apprend à se couler dans le moule d’un monde ultra codifié et violent où règnent les chefs de gangs. Protégé par Kiril la Baleine, aussi influent que redoutable, Pavel devient son tatoueur officiel et garde chevillé au corps l’espoir de revoir un jours ses parents vivants…

 

1970, New-York. Pavel est devenu un tatoueur reconnu. Pour son talent, mais aussi pour son incroyable capacité à cerner les personnalités. Un don et une intuition que la police de la ville met à profit pour confondre certains criminels grâce à ses portraits robots ultra réalistes. Régulièrement appelé sur des scènes de crime, Pavel n’arrive pourtant pas à tout « voir ». Impossible pour lui de comprendre celui qu’on surnomme « Bad Santa », auteur de plusieurs crimes atroces perpétrés sur des femmes seules ces derniers mois…

 

Chose assez rare, je suis rentrée dans cet album à reculons. Tout ça à cause d’une couverture trop virile à mon goût et du pressentiment d’une histoire à mille lieux de ce que j’ai l’habitude de lire et d’aimer. N’étant pas à une contradiction près, je me suis jetée à l’eau, il est parfois bon de sortir de sa zone de confort… Mais j’étais prévenue. Little Tulip ne fait pas dans la dentelle et rien n’est épargné au lecteur… Plongée horrifique dans l’enfer du goulag, il faut avoir le cœur bien accroché pour supporter certaines scènes parfois dérangeantes voire insoutenables. D’où l’intérêt de cette alternance entre les deux époques, l’époque « actuelle » n’étant pas plus « soft » pour autant…

Les avis sur cet album auréolé par de nombreux prix sont dithyrambiques. Je serai pour ma part plus mitigée… Ferrée dès les premières planches par l’intrigue et le côté ultra charismatique du héros (à qui j’ai trouvé un troublant faux air de Daniel Craig mais là n’est pas le propos), assez fascinée par le dessin de Boucq qui arrive à sublimer l’innommable, j’ai pourtant été surprise par la tournure des évènements. A mon sens, le dénouement pèche par son invraisemblance et ne colle pas du tout avec l’ambiance sombre et brute habilement distillée tout au long de l’album… Trop d’incohérences et une percée assez incompréhensible du fantastique qui me laissent dubitative…

 

Il reste que cet album, d’une rare puissance, s’ancre durablement dans les esprits…

 

 

Les avis de Canel, Charlotte, Cristie, Enna, Jacques, Jérôme, Joëlle, Laure, Maël, Manu, Oliv, Stephie, Val

 

 

Little_tulip_P01

 

 

Éditions Le Lombard (Novembre 2014)

Collection Signé

84 p.

 

Prix : 16,45 €

ISBN : 978-2-8036-3417-0

 

BD de la semaine saumon

C’était ma BD de la semaine…

…aujourd’hui chez Yaneck


37 commentaires

enna · 4 novembre 2015 à 07h14

Je suis d’accord avec toi sur la fin « fantastique », j’ai trouvé que c’était une « pirouette » assez facile alors que le reste m’a serré à la gorge pendant toute la lecture.

    Noukette · 25 novembre 2015 à 22h29

    Ce n’est pas une lecture facile par contre, c’est le moins que l’on puisse dire…!

Sandrine · 4 novembre 2015 à 07h14

Oh mince, le début m’a donné envie et la fin un peu moins.
A noter pour l’emprunter ou le feuilleter.

    Noukette · 25 novembre 2015 à 22h28

    Tu ne risques pas grand chose à essayer 😉

Stephie · 4 novembre 2015 à 07h48

On est donc d’accord sur la fin… Quel dommage 😉

    Noukette · 25 novembre 2015 à 22h28

    Vraiment curieuse cette fin, à se demander ce que l’auteur avait en tête…

Mo · 4 novembre 2015 à 08h46

J’en suis au stade où je bute sur le visuel de couverture. Tentée suite à ce qu’en a dit Jérome, un peu moins depuis que je t’ai lu… Bref, je ne sais pas si je finirais un jour par lire cet album 🙂

    Noukette · 25 novembre 2015 à 22h27

    Tu le liras, moi j’ai très envie de savoir de quel côté ta balance va pencher ! 😉

franfran · 4 novembre 2015 à 08h57

G aimé, tout, même la fin saugrenue, c’est dire 😉

    Noukette · 25 novembre 2015 à 22h26

    Il faut bien chipoter sur des « détails » de temps en temps 😉

jacques · 4 novembre 2015 à 09h01

C’est marrant, le glissement fantastique me plait beaucoup par contre.
Bon, pour info, j’ai interviewé François Boucq à la sortie de l’album : http://www.unamourdebd.fr/2014/11/interview-francois-boucq-pour-little-tulip/

    Noukette · 25 novembre 2015 à 22h26

    J’ai trouvé ce revirement final complètement incongru et un peu hasardeux moi…

Hervé · 4 novembre 2015 à 09h25

Je suis comme Mo, je bute sur la couverture. Va falloir que je m’y mette. Merci de ton avis

    Noukette · 25 novembre 2015 à 22h25

    Je ne suis pas fan de la couverture non plus je dois dire…

Brize · 4 novembre 2015 à 09h54

Pas sûr que ça colle pour moi, avec ton « rien n’est épargné au lecteur » (je préfère l’ellipse que la vision crue des choses qu’on m’impose et dont l’image me poursuit après lecture) …

    Noukette · 25 novembre 2015 à 22h25

    Les auteurs ne font pas grand usage de l’ellipse ici je dois dire, âmes sensibles s’abstenir…

Bouma · 4 novembre 2015 à 12h43

je n’ai pas tout à fait été conquise non plus, mais plutôt par la violence de l’histoire…

Jerome · 4 novembre 2015 à 13h00

Je suis fan de ces deux auteurs, tu le sais, mais je me doutais qu’ils auraient du mal à te convaincre avec cet album. Je commence à bien te connaître 😉

cristie · 4 novembre 2015 à 14h20

C’est une BD coup de cœur pour moi ! Et qu’est-ce que vous avez contre cette couverture ? Je la trouve très belle moi ! 🙂

    Noukette · 25 novembre 2015 à 22h23

    Ça doit être l’effet « gros plan », ça laisse peu de place à l’imaginaire… 😉

Yaneck · 4 novembre 2015 à 23h04

Et moi je l’ai toujours pas lu… Va falloir que je me décide, franchement…

    Noukette · 25 novembre 2015 à 22h23

    Je me demande bien ce que tu attends pour le coup, elle est faite pour toi cette BD !

sabine · 5 novembre 2015 à 19h17

Je n’en fais pas une priorité mais je le lirai un jour. J’aime le graphsime.

    Noukette · 25 novembre 2015 à 22h22

    Il faut le lire oui, ça reste un excellent one-shot sur un sujet peu traité !

Violette · 6 novembre 2015 à 09h55

je ne l’ai toujours pas lu mais à le lecture de tes bémols, je me souviens de la raison 🙂

    Noukette · 25 novembre 2015 à 22h21

    Si tu changes d’avis je viendrais lire ton billet avec grand intérêt ! 😉

Mokamilla · 6 novembre 2015 à 19h10

J’avais déjà noté ce titre. Tes réserves ne me rebutent pas. Bien au contraire.

    Noukette · 25 novembre 2015 à 22h21

    Je suis plus que curieuse de connaître ton ressenti sur cette fin…

Theoma · 7 novembre 2015 à 18h37

ah ben mince ! Moi j’ai bcp aimé, sombre et âpre et… un one shot, pas de suite, pour une fois ça fait plaisir !

    Noukette · 25 novembre 2015 à 22h20

    Heureusement qu’il n’y a pas de suite pour le coup, cette fin est vraiment trop étrange !

Valérie · 11 novembre 2015 à 17h32

J’ai adoré le dessin , seul le fantastique m’a un peu rebutée.

    Noukette · 25 novembre 2015 à 22h19

    Je trouve que cette fin gâche un peu le tout, dommage…

Nadine · 14 novembre 2015 à 01h49

Je me souviens d’avoir lu le billet de manU. Comme toi je trouve la couverture plutôt « virile », mais comme tu dis, il faut parfois sortir de notre zone de confort 😀
Tu ne sembles pas l’avoir énormément apprécié. Il m’intrigue vraiment, vous êtes tellement à l’avoir lue. Je me contenterai d’abord de le feuilleter en librairie…
Bon weekend Noukette

    Noukette · 25 novembre 2015 à 22h17

    C’est surtout la fin et ce revirement inattendu qui m’a laissée sur ma faim… Ca reste une belle découverte malgré tout 😉

Eric the Tiger · 5 septembre 2016 à 05h42

Le dénouement ne m’a pas dérangé. La part de fantastique participe à l’atmosphère oppressante, envoûtante et inquiétante de l’ensemble. Comme quoi, les goûts et les couleurs… Au plaisir de te relire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *