Lune-de-guerre.gifJ’ai relu cette BD retrouvée dans la bédéthèque familiale, je me souvenais très bien l’avoir lue à sa sortie pourtant j’en avais gardé des souvenirs plutôt flous. A l’époque, ce one-shot avait fait beaucoup parlé de lui, une telle association ne pouvait effectivement pas passer inaperçue. Les attentes étaient grandes, il y a eu les déçus, les sceptiques, les conquis… Personnellement, j’ai trouvé le scénario de Van Hamme plutôt bien foutu malgré quelques incohérences, quant au dessin de Hermann, même si je le trouve un peu trop carré à mon goût, il se laisse apprécier sans déplaisir.

 

« Une tomate aux crevettes fait quatre morts,

cinq blessés et des millions de francs de dégâts. »

 

Tout avait plutôt bien commencé. C’est jour de mariage à La ferme du gaucher, et qui dit mariage dit jour de fête, convives heureux et souriants, champagne et rires. Mais il suffit de peu de choses pour transformer la noce en véritable carnage, parfois un seul petit grain de sable peut enrayer la machine, ou une tomate aux crevettes pas très fraîches, c’est selon…

Jean Maillard, le père du marié, n’avait pourtant pas fait les choses à moitié, il marrie son cadet, ce n’est tout de même pas rien. Mais Jean Maillard n’aime pas être contredit, quand il dit, on s’exécute et on ne discute pas sauf si on cherche les ennuis. Face au pater familias, le clan Cazeville, parents de la mariée un peu nunuche. Le père ne dit rien mais rumine en silence le fait que ce soit le père Maillard qui paye la noce, s’il osait, il lui dirait bien des choses à ce gros rustaud de la campagne… Ambiance donc.

Mais finalement, ce n’est pas ce que le lecteur s’imagine qui va mettre le feu aux poudres. Quand la mariée se plaint de la fraîcheur douteuse des crevettes servies en entrée, Jean Maillard demande des comptes au propriétaire de l’auberge qui se trouve être également aux fourneaux, mais Franz Berger n’a pas l’intention de se laisser marcher sur les pieds, peu importe qui se trouve en face de lui. Celui ci refusant de servir une autre entrée, le père Maillard ordonne à tous les convives de se lever : ils iront terminer le noce ailleurs, quant à la note, le chef peut s’asseoir dessus. De rage, le chef se précipite pour fermer à clés la porte de la salle de bains où se trouvent la mariée et sa belle-mère. Le chantage est simple : ou ils reviennent régler la note, ou il les garde en otage…

 

Évidemment, tout va déraper. Petit à petit, les choses s’emballent, les nerfs lâchent et c’est la guerre. Une guerre de pouvoir qui finira dans un bain de violence et de sang, dommages collatéraux compris. C’est qu’il y a du monde à la noce, les invités bien sûr, mais aussi quelques clients de l’auberge qui se retrouvent bien malgré eux pris dans la tourmente. C’est bien connu, la bêtise humaine est sans fin et certaines situations extrêmes révèlent souvent les vrais visages…

La galerie de personnages est impressionnante, pas moins de 30 personnages sont en effet les acteurs de ce drame, certains en sont responsables, d’autres en sont les victimes, tous, innocents ou pas, vont finalement jouer un rôle dans le déroulement de cette journée. Quatre pages de présentation des personnages ne sont pas inutiles en début de l’ouvrage pour s’y retrouver, même si effectivement beaucoup de choses auraient pu être gardées sous silence pour préserver la découverte. Évidemment, tout ça peut paraître gros, mais finalement, aucune autre issue n’est possible.

C’est à mon sens une bonne BD, le lecteur sait d’emblée que tout va dégénérer même si on est parfois loin du compte. Qui dit mariage dit histoires de famille, petits secrets, grandes trahisons, le tout offre un cocktail très juste finalement, malgré les invraisemblances ! Petit bémol concernant le dessin d’Hermann qui ne m’a pas emballée plus que ça ici. Les personnages, les femmes en tête, ne sont pas à leur avantage même si c’est sûrement l’effet voulu, le trait est un peu dur et seule la mise en couleurs sauve l’ensemble je trouve… A lire et à découvrir donc, pourquoi se priver, c’est un one-shot !

 

Lune-de-guerre2.jpg

Lune-de-guerre3.jpg

© Hermann / Van Hamme / Dupuis

 

Éditions Dupuis (Janvier 2000)

Collection Aire Libre

70 p.

 

C’était ma BD du mercredi!

Chez Mango et chez les autres !

 

palsechesParticipation au challenge Pal sèches

organisé par Mo’ la fée

importorigin:http://aliasnoukette.over-blog.com/article-lune-de-guerre-hermann-van-hamme-79833900.html

Catégories : Bande dessinée

22 commentaires

Commentaire n°1 posté par Une vraie découverte ce roman, · 20 juillet 2011 à 14h49

On dirait un vrai roman! Parfois les histoires sont courtes dans les BD mais ici, ça ne semble pas être le cas surtout avec un tel nombre de personnages!

    Noukette · 24 juillet 2011 à 23h44

    Oui, un vrai roman ! Marrant de voir à quel point les choses peuvent s’envenimer pour « pas grand chose »…

Commentaire n°2 posté par Dolly · 20 juillet 2011 à 15h39

en effet, ça a l’air chargé sur les planches, un peu trop à mon goût d’ailleurs !

    Noukette · 24 juillet 2011 à 23h44

    C’est vrai que les dessins ne sont pas ce qu’il y a de mieux dans cette BD !

Commentaire n°3 posté par Monsieur Dany · 20 juillet 2011 à 15h49

Tu vas me trouver drôle, mais j’offre cette BD à des amis nouveaux mariés. Ils aiment bien en général. Personnellement, je trouve que les sales gueules de Hermann collent bien à ce genre de situation.

    Noukette · 24 juillet 2011 à 23h45

    En voilà une bonne idée cadeau ! ça change de la traditionnelle ménagère ! 😉

Commentaire n°4 posté par Axl · 20 juillet 2011 à 17h53

C’est amusant, pour moi en tout cas, de voir passer ce billet juste au moment ou je suis en train de lire « Le roman d’Aire Libre » qui retrace le parcours de cette collection de Dupuis qui pour la première fois (enfin pas tout à fait mais soit) se lançait à l’assaut du lectorat adulte. (Oui, j’ai un mémoire passionnant :p)

    Noukette · 24 juillet 2011 à 23h45

    Ouh la…. Sacré mémoire effectivement ! Bon courage !

Commentaire n°5 posté par PG Luneau · 20 juillet 2011 à 19h23

Même si je n’aime le dessin d’Hermann qu’à petite dose, je crois que je vais me laisser tenter par cet album parce que a) j’adore les scénarii de Van Hamme et b) je raffole des histoires de mariage qui dégénère… et à l’en croire ton billet, celui-ci dégénère pour la peine!! 😉
En ce qui me concerne, je viens de mettre en ligne (enfin!!) les résultats du sondage sur les BD de notre enfance, que plusieurs de mes contacts (dont quelques membres de la BD du Mercredi) ont eu la gentillesse de remplir il y a déjà plusieurs mois. Si tu veux connaître les résultats, je t’invite dans ma Lucarne!!

http://www.lepigeonographe.com/luneau/chroniques/hey-les-sondes-etes-vous-curieux-125.html

    Noukette · 24 juillet 2011 à 23h47

    je vais aller voir le résultat de tout ça, même si je n’ai pas pris le temps de participer à ton sondage, shame on me ! 😉 Quant à cette BD, et pour toutes les bonnes raisons que tu énumères, elle devrait te plaire !

Commentaire n°6 posté par zarline · 20 juillet 2011 à 22h52

Je peine sur les dessins d’Hermann donc j’hésite encore pour cette BD même si l’intrigue est vraiment tentante. Peut-être si je la trouve en médiathèque…

    Noukette · 24 juillet 2011 à 23h52

    L’intrigue vaut son pesant de cacahuètes, c’est sûr…!

Commentaire n°7 posté par Choco · 21 juillet 2011 à 12h05

Un album que j’avais beaucoup aimé pour son côté pétage de plomb ! ^^

    Noukette · 24 juillet 2011 à 23h52

    Pour du pétage de plomb, c’est du pétage de plomb ! 😉

Commentaire n°8 posté par Sara · 21 juillet 2011 à 23h35

Moyennement mon gout niveau dessin mais je serai quand même curieuse de découvrir à l’occasion.

    Noukette · 24 juillet 2011 à 23h53

    C’est vrai que le dessin est pas top top, je te l’accorde, l’histoire vaut le coup par contre !

Commentaire n°9 posté par wens · 22 juillet 2011 à 09h21

A l’occasion peut-être , je chercherai dans les bacs de la médiathèque

    Noukette · 24 juillet 2011 à 23h53

    Tu devrais la trouver, pas sûre qu’elle soit encore éditée par contre !

Commentaire n°10 posté par Joelle · 12 août 2011 à 11h06

Cela m’a l’air touffu, comme dessin mais c’est typique d’Hermann (à part que là, il me semble que cela ressort encore plus !). L’histoire a l’air intéressante (et pourrait toujours être d’actualité quant à la réaction des gens). J’ai juste un peu peur de me mélanger dans les personnages s’ils se ressemblent trop !

    Noukette · 17 août 2011 à 02h18

    C’est vrai que le dessin n’est pas ce que j’ai préféré, par contre, le scénario de Van Hamme tient la route !

Livresse des Mots · 28 octobre 2013 à 20h25

Cet album est arrivé dans ma PAL hier tiens … ! =) C’est avant tout le graphisme qui m’a attirée, et en second plan, l’histoire qui m’intéresse.

    Noukette · 29 octobre 2013 à 11h41

    Pas un souvenir impérissable mais un bon moment de lecture tout de même…!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *