Et si, pour une fois, tout commençait par la fin…? Et si, pas après pas, on remontait le fil de l’histoire jusqu’à ce petit frémissement, presque imperceptible qui a influé le cours des choses ?  Et si, après tout, les destins contrariés étaient toujours faits pour se rejoindre ? Même s’il faut du temps. Même quand les années défilent, que les petits bonheurs et les couacs de la vie s’accumulent et qu’il parait fou d’envisager un seul instant un autre chemin, d’autres choix…

C’est la fin de l’histoire. Ana et Zeno s’attendent mutuellement depuis 37 ans. Là, sur ce pont, leur histoire va peut-être enfin (re)commencer. Continuer sa course. Dessiner d’autres lignes…

Toi et moi, nous ne serons jamais « seulement » toi et moi.

Jamais « tout à fait » toi et moi.

Et jamais « rien du tout », toi et moi.

Toujours « jamais ».

Ana est une sexagénaire rayonnante. Jeune retraitée, l’ancienne maire de la ville est unanimement appréciée. Mariée depuis des années à Giuseppe, mère et grand-mère, elle est prête à enfin faire le grand saut. Zeno, lui, a mené la vie tumultueuse d’un marin sans attaches avant de revenir faire vivre sa petite librairie au cœur de la ville. 37 années à s’aimer de loin. C’est leur histoire. Une histoire en pointillés, aux occasions multiples, aux actes manqués, aux désirs sagement étouffés. Une lente chorégraphie, un pas de deux, presque une valse…

Malgré tout. Tout est dit dans ces deux petits mots. La tendresse que l’on voue aux éternels absents, le trou dans le cœur qu’on s’échine à combler, les petits arrangements avec le quotidien et les satanées excuses que l’on se trouve pour s’interdire de faire un choix. Et cet amour, fou, improbable, qui défie le temps. Malgré tout.

Comme c’est tendre et comme ça fait du bien….! Et comme c’est bon de retrouver Jordi Lafebre (Lydie, Les Beaux Étés, La Mondaine) seul aux commandes ! Pour la première fois sans son comparse Zidrou, le dessinateur s’affirme en tant que scénariste et déploie toute la palette de ses talents. Son premier album est à son image. Tendre, charmant, solaire. Dérouler une histoire d’amour à l’envers n’est pas juste un exercice de style. L’auteur s’accroche aux petits riens et remonte aux origines de l’histoire d’Ana et Zeno. Du chapitre 20 au chapitre 1, à rebours, il revient aux sources. Là où tout a commencé. C’est beau comme un envol de papillons… ♥

Un bonheur en bulles partagé avec la douce Sabine

Éditions Dargaud (Septembre 2020)

152 p.

 

Prix : 22,50 €

ISBN : 978-2-505-08150-0

BD de la semaine saumon

D’autres bulles à découvrir chez…

 

    

                          Karine                                          Fanny                                         Mylène

 

   

                        Pativore                                         Sabine                                          Enna

 

   

                          Cristie                                        Soukee                                         Azilis

 

 

                                           Blandine                                              Stephie

 


14 commentaires

Bidib · 30 septembre 2020 à 09h26

la couverture est magnifique, ce que tu en dis fait très envie 🙂

Blandine · 30 septembre 2020 à 11h02

Repéré sur Instagram, et terriblement envie de m’y plonger !

Géraldine · 30 septembre 2020 à 11h29

Original ce rebours et bien tentante cette histoire, surtout avec d’aussi jolis dessins ! Je note !

Mylene · 30 septembre 2020 à 15h34

faut que j’aille acheter ça vite vite vite !!

Stephie · 30 septembre 2020 à 17h36

Suis trooooooooop tentée !!

Soukee · 30 septembre 2020 à 17h59

Oh que c’est tentant… Merci pour la découverte ! 🙂

Enna · 30 septembre 2020 à 18h56

Tout me fait envie dans cet album!

luocine · 3 octobre 2020 à 12h12

oui j’ai bien envie de douceur!

Fanny · 4 octobre 2020 à 08h41

Je ne peux pas résister aux jolis personnages de Jordi Lafebre!

Karine Minier · 4 octobre 2020 à 14h09

Celui-ci, je le veux. Ici, il va sortir dans quelques semaines et c’est déjà demandé!

Violette · 6 octobre 2020 à 19h37

un auteur que j’aime tellement !!! Je vais me l’offrir, tiens !

Jérôme · 7 octobre 2020 à 12h35

Euh, beau comme un envol de papillons, vraiment ? Je suis pas certain que soit mon truc 🙂

L'or rouge · 13 octobre 2020 à 19h40

Vraiment tentée, et puis de la douceur, j’en demande carrément…

Amandine · 26 octobre 2020 à 13h21

Il me fait terriblement de l’oeil celui- ci!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *