Côme est un petit garçon bavard et curieux à l’imagination débordante. Dans sa tête, ça se bouscule, et dans sa bouche, les mots se mélangent. Un ciel qui pleure, des voitures qui applaudissent… c’est mignon, poétique même, mais Barbara sa maman commence à s’inquiéter qu’il n’apprenne pas comme les autres enfants. Elle qui élève seule son enfant a déjà suffisamment de soucis avec ses journées de travail à rallonge. Alors s’il faut y rajouter des rendez-vous avec la maitresse ou chez le pédopsychiatre… Heureusement qu’il y a mamie Madeleine pour s’occuper de Côme tous les mercredis et tous les jours après l’école avant qu’elle ne vienne le récupérer parfois à la nuit tombée…

 

Depuis qu’il est tout petit, Côme adore aller chez mamie Madeleine. Même s’il aimerait bien qu’elle arrête de l’appeler « bébé », à quatre ans et demi, on est grand ! Et puis mamie est un peu bizarre dernièrement. Elle dit tout le temps qu’elle perd le temps, égare ses pics à tricoter, retrouve ses pelotes de laine dans le frigo, et ne lit plus son journal depuis que ses « chaussettes » ont disparu. Tout ça à cause d’une fantôme facétieux qui s’amuse à lui cacher ses affaires…

 

Quel attachant petit duo que celui de ce petit garçon et de sa grand-mère ! Dans un court texte très astucieux, Gwladys Constant déroule le fil d’une histoire toute simple à hauteur d’enfant. Un petit garçon qui grandit en même temps que sa mamie vieillit, un petit bonhomme haut comme trois pommes et une vieille dame qui ont chacun des raisons bien précises de s’emmêler les pinceaux. Comme Barbara, le petit lecteur se focalise sur les « problèmes » de langage de Côme et ne voit pas pas tout de suite que c’est en fait mamie Madeleine qui « s’emmêle le tricot »…

 

L’écriture de Glawdys Constant est un savoureux mélange de drôlerie et de tendresse, idéal pour parler de la maladie et de la vieillesse aux plus jeunes. Un petit texte tout doux et une façon originale et maligne d’aborder la maladie d’Alzheimer, Mamie gâteau s’emmêle le tricot devrait plaire aux petits lecteurs dès 7 ans.

 

Une lecture que je partage avec Jérôme, comme chaque mardi.

 

De Gwladys Constant sur le blog : La révolte des personnagesPhilibert Merlin, apprenti enchanteur

 

Le site de Gwladys Constant

Le site de Gilles Freluche

 

Les avis de Nathalie, Thalie

 

Éditions Oskar (Février 2018)

Collection Ottokar

62 p.

 

Prix : 8,95 €

ISBN : 979-10-214-0574-5

 

pepites_jeunesse


1 commentaire

Nathalie · 22 mai 2018 à 09h10

Mignon et plein de tendresse, la fin m’a bien plu ! Merci pour le lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *