« – Et avec Philippe, ça va ?

 

– Oui, super ! J’ai enfin trouvé quelqu’un d’enveloppant, de rassurant… On partage beaucoup de choses, on lit, on va au ciné, on adore marcher dans la forêt, main dans la main… On fait la cuisine ensemble, on écoute la radio… C’est une relation très tendre, très complice…

Et toi avec Bruno, ça va ?

 

– Oui, nous aussi on s’emmerde. »

 

Moral en berne ? Envie d’un petit remontant ? J’ai ! De l’absurde, de l’intelligent, du grinçant, du qui pique, du qui gratte, du drôle, du foutraque… en bref, du Fabcaro ! Après Et si l’amour c’était aimer ?, gloussements garantis avec ce nouvel OVNI qui dézingue la vie de couple. Oui, encore. Et on se régale !!

 

Vous rêvez d’une idylle fusionnelle et exaltante, d’une connexion parfaite qui se passe de mots, d’un quotidien euphorisant loin des courses du samedi matin dans un super U bondé, des reproches larvés sur l’éducation des enfants et des guerres ouvertes contre les dimanches passés chez belle-maman ? Vous rêvez de confessions intimes les yeux dans les yeux, de l’amour, du vrai, celui qui met des papillons dans le ventre et fait voir la vie en rose bonbon ? Aie… Possible que Fabcaro ne vous donne pas envie de vous précipiter devant monsieur le maire pour convoler en justes noces avec l’amour de votre vie. Possible aussi qu’il vous fasse regarder d’un œil torve l’homme avachi dans le canapé ou la femme qui vous accable de reproches quand vous ne baissez pas la lunette des toilettes. Lancer Fabcaro sur le sujet du couple et de l’amour, c’est un peu comme lâcher un éléphant dans un magasin de porcelaine… ça piétine, ça saccage, ça envoie valdinguer dans tous les sens. En gros, ça fout le bordel… !

 

Et là où c’est génial, c’est que tout est fait pour focaliser l’attention du lecteur sur les dialogues hilarants et les situations complètement ubuesques et drôlissimes dans lesquelles se retrouvent les personnages à l’insu de leur plein gré. Dessin simplissime, zéro décor, gaufrier de six cases quasi identiques qui se succèdent, traits des personnages tout juste esquissés, les gags s’enchainent dans des saynètes qui présentent plusieurs couples dans leur vie quotidienne. Exagéré, caricatural…? Si peu. Cynique, acide, méchant, décalé, poussé à l’extrême… oui, mais inutile de gratter très profond pour y découvrir quelques vérités sur la vie à deux.

 

Pour le meilleur… et pour le rire. Du bon, du très bon Fabcaro à consommer sans aucune modération ! Régalade assurée !

 

L’avis de Jérôme

 

Éditions Glénat (Mai 2018)

Collection GlénAAARG !

64 p.

 

Prix : 12,75 €

ISBN : 978-2-344-02579-6

 

BD de la semaine saumon

D’autres bulles à découvrir chez…

 

 

           

            Mo’                           Jacques                         Nathalie                            Aurore

 

 

           

          Blandine                           Karine                             Mylène                              Enna

 

 

       

    Petit carré jaune                   Jérôme                                      Hélène

 

 

           

            Brize                              Maël                            EstelleCalim                       Madame

 

 

           d

          Caroline                            Soukee                            Alice


24 commentaires

Mo · 30 mai 2018 à 07h03

Il me tarde de pouvoir le tenir en mains !

Stephie · 30 mai 2018 à 07h31

Ton extrait est hilarant. A voir si j’arrive à mettre la main dessus 😉

keisha · 30 mai 2018 à 07h42

Franchement… Ce Fabcaro!

Blandine · 30 mai 2018 à 07h56

Un de plus que je dois lire ^^

Enna · 30 mai 2018 à 08h36

Je n’ai pas encore lu son précédent mais j’ai envie de tous les lire! 😉

hélène · 30 mai 2018 à 08h40

J’ai du retard avec fabcaro, je n’en ai lu qu’un, à voir si je le trouve !

Alice · 30 mai 2018 à 09h38

Hâte de le lire ! J’ai mis du temps à le découvrir mais depuis que je suis tombée dedans, je suis fan ?

Aurore · 30 mai 2018 à 09h46

Je le souligne une fois de plus dans mon carnet alors. Merci Noukette 🙂

L'Irrégulière · 30 mai 2018 à 10h12

Il me le faut !

Mylene · 30 mai 2018 à 10h42

je n’avais pas trop aimé le précédent donc à voir quoi 😀

Alex-Mot-à-Mots · 30 mai 2018 à 11h08

Et si l’amour s’était aimé m’attend dans ma PAL depuis vos billets. Je rajouterai bien celui-ci.

yaneck · 30 mai 2018 à 11h29

Bon, ben on en pense la même chose, donc. C’est vrai que c’est extrêmement drôle. Quel escroc, ce Fabcaro, quand même!

Autist Reading · 30 mai 2018 à 13h15

Autant le précédent ne me tentait pas, autant celui-ci me fait envie. Ton intro et la planche que tu as sélectionnée sont tordants !

Brize · 30 mai 2018 à 13h44

Il me tente davantage que son précédent !

Fanny · 30 mai 2018 à 15h23

Il m’attend dans ma librairie-chérie 🙂 je l’ai commandé la semaine passée à cause de / grâce à Jérôme 😀

Madame · 30 mai 2018 à 19h26

Il me tente beaucoup, ta chronique donne envie (comme bien souvent ^^).

gambadou · 30 mai 2018 à 22h04

A découvrir, j’en ris d’avance !

Vero · 30 mai 2018 à 23h21

J’ai craqué ça y est. Pas de ma faute si sur le chemin de l’atelier d’écriture où je me rendais, il y avait pile une trop chouette librairie avec des gens qui aiment Fabcaro dedans. 😉

Karine · 31 mai 2018 à 00h45

Un jour j’aimerai Fabcaro. Ce que j’ai lu ne m’a pas convaincue à date. Mais ça, ça risque de me plaire.

jerome · 1 juin 2018 à 13h18

Quelle poilade, mais quelle poilade ! Je ne sais pas où il va chercher tout ça mais je n’aimerais pas être dans sa tête 🙂

Nathalie · 2 juin 2018 à 21h12

Je n’ai toujours rien lu de Fabcaro, mais Zaï Zaï Zaï Zaï m’attend gentiment à la bib… (Hum, bon, quand j’aurai rendu la quinzaine de bd que j’ai emprunté, quoi !)
Celle-ci à l’air très drôle aussi…

FondantGrignote · 3 juin 2018 à 19h52

ça a l’air assez ébouriffant ! 🙂 je note!

Caro · 23 juin 2018 à 15h48

Très envie de lire celui-ci ! Un de plus à noter sur ma wishlist !

Moins qu'hier (plus que demain) Fabcaro encore - BD ⋆ Délivrer Des Livres · 7 novembre 2018 à 06h04

[…] que moi l’ont lu : Sabtail, Mespagesversicolores, Noukette, […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *