Danser. Cléa sait qu’elle en serait capable. Faire corps avec la scène, partager cette émotion avec le public, vibrer avec lui. Jeune fille issue de la noblesse, elle n’a pourtant pas son mot à dire. Son chemin est déjà tout tracé, on a décidé pour elle. D’ici peu, elle épousera Berthier, le fils du comte de l’Eau. Un beau mariage qui fera d’elle une bonne épouse et une bonne mère. Une autre vie l’attend, insipide et corsetée, et elle devrait s’en réjouir. Elle vaut bien mieux que ces amuseurs des rues, ces païens qui se vautrent dans la saleté et quémandent un morceau de pain pour survivre, sa mère n’en démord pas…

Mais les lignes ne sont pas toujours droites. Elles prennent parfois des libertés et s’égarent dans des chemins de traverse. Alors que la ville célèbre la fin de l’hiver et l’arrivée du printemps, les rues s’emplissent de musiciens, danseurs et autres saltimbanques. Parmi eux, Pierrot. Cape et chapeau pointu, cheveux carotte et lèvres bleutées, le magicien n’a pas besoin de sortilège ni de tour de passe-passe pour conquérir le cœur de la jeune fille éprise de liberté. Charmeur et énigmatique, il lui entrouvre les portes d’un monde irréel au cœur d’une forêt enchantée. Un monde où Cléa pourrait être elle même et se libérer des carcans qu’on cherche à lui imposer… quitte à s’enfermer dans une prison dont elle n’aurait pas les clés…

Un hibou géant autant ange gardien que oiseau de mauvais augure, un arbre-maison où des pièces qui n’existent pas prennent vie si tant est qu’on le désire vraiment, un promis éconduit qui se lance dans une quête qui le dépasse, l’étrange pouvoir des larmes des amoureuses délaissées… il y a tout un monde chez Jim Bishop. Un monde qui nous sort de notre réalité, peuplé de personnages ambivalents, manipulateur ou charmeur, naïf ou combattant, libre ou empêché. A la croisée des univers du manga et de l’animation, Mon ami Pierrot étonne et ensorcelle tout en évoquant subtilement le passage à l’âge adulte, l’amour passion, la condition des femmes et la nécessité de sortir des cases. A découvrir !

Jim Bishop est l’auteur remarqué de Lettres perdues qui a récolté le Prix BD Orange Lecteurs.com et le Prix BD France Bleu 2022.

Mon ami Pierrot de Jim Bishop
Éditions Glénat (Septembre 2022)
264 p. / 25 € / ISBN : 978-2-344-05052-1

 

BD de la semaine saumon

D’autres bulles à découvrir chez…

   

Pativore                                        Fanny                                             Mylène

 

   

Caro                                              Enna                                             Sabine

 

   

Nath                                         Blandine                                       Karine

 

   

Eimelle                                              Moka                                                Maël

 

 

Amandine                                  Soukee

 


12 commentaires

Enna · 14 septembre 2022 à 08h06

C’est vraiment très tentant !

Blandine · 14 septembre 2022 à 09h21

J’aime ce genre de thèmes même s’ils ont un air de déjà-vu

Soukee · 14 septembre 2022 à 15h09

Ca a l’air très beau, je note sans hésiter. Merci !

eimelle · 14 septembre 2022 à 15h24

il y a l’air d’avoir un bel univers!

Nathalie · 14 septembre 2022 à 16h41

Tu sais bien nous faire saliver !!

PatiVore · 17 septembre 2022 à 00h37

Je note la BD que tu présentes, Noukette, je ne connais pas cet auteur… Et parmi les propositions que des belles couvertures qui font envie ! Bon weekend !

Karine · 17 septembre 2022 à 18h34

Je ne suis pas certaine que ce soit mon type de dessin préféré mais c’est le genre d’histoire qui peut me plaire. Je ne me lasse pas.

Mylene · 18 septembre 2022 à 07h37

j’ai failli craquer hier mais j’ai été sage… sauf que l’auteur est en dédicace ce weekend dans la librairie à 1h de chez moi….

Caro · 18 septembre 2022 à 21h33

Je ne connais ni le nom, ni l’album, et je suis tRès tentée par le trait et ce que tu dis de cet album !

Fanny · 30 septembre 2022 à 06h32

Je ne me serai pas retournée sur cet album si tu n’en avais pas parlé.. J’aurais manqué quelque chose.

Amandine · 2 octobre 2022 à 09h48

Une histoire qui donne envie et des illustrations magnifiques!

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *