C’est toujours un peu angoissant les retrouvailles. Un mélange d’appréhension et d’excitation. Et si l’alchimie ne fonctionnait plus ? Et si les personnages qu’on avait tant aimés perdaient de leur pouvoir d’attraction ? S’ils prenaient un chemin différent de celui qu’on avait imaginé pour eux ? Si, tout simplement, ils n’avaient plus rien à nous dire…? C’est avec tout un tas de sentiments ambivalents que j’ai accueilli la suite de ce roman doudou, ravie de retrouver cette belle bande de personnages cabossés et inquiète qu’ils ne ressemblent plus à ceux que j’avais quittés en pensant ne plus les revoir.

Mais comment imaginer une seule seconde être déçue avec un casting aussi parfait ? « Un pauvre gars handicapé, sa muse cérébrale, son petit pote de la cité, la copine en fauteuil, des jumelles fusionnelles et un ado trisomique à l’assaut du rêve américain. » Une tribu soudée par l’amitié, les coups durs, les silences et ce désir un peu fou de gravir les montagnes jugées inaccessibles. Et ce projet encore plus fou de se rendre à New York, tous ensemble, grâce au court-métrage que Vlad et son ami Saïd ont réalisé. Un peu d’huile de coude, beaucoup d’incertitudes et un miraculeux coup de pouce du destin et la joyeuse bande s’envole pour la Grosse pomme, chaperonnée par un Flachard propulsé proviseur remplaçant et leur indispensable Irène, mère-nounou-confidente et bien plus encore.

C’est confus, l’amour. C’est complexe.

Des fois, même, c’est juste un peu con.

Un voyage de rêve pour les sept inséparables qui réservera son lot de surprises… et de déconvenues. Un voyage qui les fera grandir et servira de révélateur à des sentiments parfois difficiles à expliquer. Un voyage où grandes joies se conjuguent avec déceptions et bleus au cœur. La vie en somme, ni plus ni moins. Handicapés ou non, les adolescents restent des adolescents. Avec leurs idées fixes, leurs rêves XXL, leurs désillusions, leurs coups de foudre dévastateurs et leurs chagrins qui le sont tout autant. Des adolescents à fleur de peau qui vivent tout intensément. Apprennent. Grandissent. S’aiment. Se le disent. Se taisent. Doutent. Mais avancent, toujours.

On doit toujours s’adapter au monde, parce que le contraire prend vraiment trop de temps.

Vous ne l’avez pas encore lu ? Foncez lire le premier tome…! Et enchainez avec ce voyage à New York qui donne le sourire et fait du bien. Une nouvelle réussite que je partage avec Jérôme, comme chaque mardi ou presque.

 

Les avis de Mylène et Petite Noisette

 

Éditions Bayard Jeunesse (Novembre 2018)

271 p.

 

Prix : 13,90 €

ISBN : 978-2-7470-9904-2

 

pepites_jeunesse


5 commentaires

Alex-Mot-à-Mots · 14 mai 2019 à 12h59

Chic, il y a une suite !

Syl. · 14 mai 2019 à 18h27

Oui, Noukette, nous allons foncer !
Noté…

Séverine Vidal · 15 mai 2019 à 10h20

Merci !!
Être lus
Être compris !

Caro · 15 mai 2019 à 14h44

Bien aimé le 1er volume, je vais essayer de me procurer cette suite !

Jerome · 21 mai 2019 à 12h33

Tu sais quoi, c’est ma plus belle lecture jeunesse depuis le début de l’année je crois 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *