On nous a coupé les ailesAoût 1899. René, ses frères Eugène et Paul et leur cousin Firmin ont la vie insouciante et gaie des enfants de leur âge. Au bord de l’étang, couverts de boue, ils s’amusent à faire exploser des crapauds.

 

Octobre 1914. Assis dans la boue de sa tranchée, René écrit à sa mère et lui raconte son quotidien. Les explosions, les milliers de morts, les villages rasés, sa promotion au grade de brigadier… et les combats aériens.

 

Enfant, fasciné par ses étranges machines, René rêvait de devenir aviateur. Voler comme un oiseau, libre comme l’air. Là, plongé dans l’enfer des tranchées, les avions sont la seule chose qui le font tenir. Écouter leurs vrombissements, ressentir leurs vibrations, les voir voler et parfois se battre au dessus de sa tête, « c’est à la fois terrible et merveilleux ». Merveilleux, parce que ses rêves d’enfants ne sont jamais loin… Terrible parce que cette guerre utilise ces magnifiques engins comme des instruments de mort…

 

Une réussite que ce petit album de Fred Bernard et Émile Bravo. Le lecteur jongle entre les lettres de René à sa mère et ses souvenirs d’enfance, la meilleure façon de percevoir à quel point la guerre peut briser les rêves… Deux mondes très différents, celui de l’enfance, naïf et optimiste, celui de la guerre, tragique et absurde.

A l’origine de cet album, des maquettes d’avion réalisées dans les tranchées à partir de douilles de balles et de débris d’obus par le véritable René, matricule 1264 dans le 43e régiment d’artillerie. Des avions inoffensifs, incapables de voler et qui ne tueraient jamais personne…

 

Il y a beaucoup à dire sur cet album, qui aborde l’essentiel de la guerre tout en restant accessible pour les plus jeunes. Les amoureux de l’aviation y trouveront aussi leur compte même si l’album ne tourne pas qu’autour de cette thématique. C’est avant tout le récit très touchant de rêves d’enfant brisés par l’horreur de la Grande Guerre. C’est aussi un très bel hommage à tous ces hommes à qui la guerre a coupé les ailes…

 

Une nouvelle lecture que je partage avec Jérôme

 

 

Ailes2

Alies1

© Bernard / Bravo / Albin Michel

 

 

Éditions Albin Michel jeunesse (Mars 2014)

56 p.

 

 

Challengealbums2014

Nouvelle participation au challenge

Je lis aussi des albums de miss Hérisson !

6/20

 

 

Une-année-en-14-298x300

Nouvelle lecture pour le challenge Une année en 14

chez Stéphie


12 commentaires

Hilde · 22 avril 2014 à 09h51

Cet album est effectivement très réussi, j’ai beaucoup apprécié aussi cette manière d’aborder la guerre.

Livresse des Mots · 22 avril 2014 à 12h29

Une chronique émouvante pour ce bel album. J’aime lire tes avis, toujours très sensibles…

jerome · 22 avril 2014 à 14h55

Un vraie réussite ! J’espère le faire découvrir à un maximum d’enfants d’ici peu 😉

manU · 22 avril 2014 à 22h47

Un sujet grave mais néanmoins tentant.

Midola · 25 avril 2014 à 18h14

J’avais été déçue par ma dernière lecture de Fred Bernard, mais tu me donnes envie de lire celui-ci.

    Noukette · 28 avril 2014 à 16h05

    C’est un album pour les plus jeunes, très réussi je trouve !

On nous a coupé les ailes Bernard & Bravo | Au milieu des livres · 17 mai 2014 à 07h53

[…] billets de Jérôme, Noukette, […]

On nous a coupé les ailes de Bernard et Bravo · 25 juin 2014 à 19h15

[…] billets chez Noukette et […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *