9782330056032

 

« Elles étaient trois sœurs, qui habitaient à Camerone, rue du Capitole.

 

Paloma, la cadette, collectionnait les boules de neige de toutes les capitales, et rêvait de découvrir le vaste monde.

Mais aucun habitant de Camerone ne quittait jamais la ville.

Personne n’en avait même eu l’idée. »

 

Je voulais juste, en ces temps si troubles, si douloureux, vous causer en quelques mots de cet album, superbe de poésie, de rêves, d’aventures,  d’amour,  de tendresse et d’espoir. En somme, tout ce dont on a besoin 😉 .

 

 

C’est l’histoire d’une mère et de ses trois filles : Santa Maria, Paloma et Rubéole, qui vivent « dans un petit appartement de trois pièces« . Et « ça faisait beaucoup de filles à la maison. »

C’est l’histoire de Paloma, celle du milieu, qui a peur de s’enraciner dans cette petite vie et qui rêve d’ailleurs…..

 

Ce conte superbe est porté par la plume remarquable de Véronique Olvadé (on retrouve l’imaginaire de cette auteure que j’aime tant) et les illustrations sublimes de Jeanne Detallante (aux couleurs éclatantes, dessins qui racontent l’exotisme, le monde et le rêve. On trouve également quelques planches en noir et blanc, tendrement nostalgiques).

Un livre délicat et d’une beauté à couper le souffle, qui dit les petits riens du quotidien, l’imagination « encombrante », la famille, les liens, l’amour maternel, les peurs qui enferment les gens, les différences, les envies d’aventures, les rêves et la quête d’émancipation….

 

 

Lu et relu avec ma poulette de 7 ans…. Un régal …

D’ailleurs, pour finir, ses mots  : « Tu sais maman, moi aussi je partirai quand j’aurai 19 ans. Mais ne t’inquiète pas, je penserai toujours à toi. Je t’ai photographié dans mon cœur. Pour toujours. »

Cet album est dédié  à nos enfants qui nous font grandir, malgré la peur, la GRANDE PEUR, celle qui taraude nos cœurs de mères (et dont parle si bien Jeanne Benameur), celle qui empêche, qui nous fait tellement frémir…

Alors oui, aujourd’hui cet album résonne très fort… Parce qu’aujourd’hui j’ai peur pour eux et que malgré tout, il faudra bien les laisser VIVRE et CHOISIR leur chemin…

A nos enfants…

A vous…

 

 

Extrait :

« Puis elle a regardé sa fille dans les yeux, et dans les yeux de Paloma elle a dû voir la même chose que ce qu’il y avait dans ceux de son pilote de mari, il y avait du sable, du nougat et un magicien. Quelque chose qui criait AVENTURE. Et qui, si elle ne pouvait pas partir à l’aventure, s’étiolerait et deviendrait poussière. Et la mère de Paloma s’est demandé si elle avait vraiment  le droit de laisser sa fille devenir poussière. »

 

 

IMGP4842

 

IMGP4839

 

IMGP4837

 

 (excusez moi pour le rendu des illustrations faites avec mon p’tit appareil photo 😉 )

 

 

Album jeunesse, à partir de 6 ans.

Paloma et le vaste monde de Véronique Olvadé et de Jeanne Petallante, Actes Sud junior, 2015, 20€.


28 commentaires

gambadou · 19 novembre 2015 à 10h16

Oui, une lecture qui fait surement du bien, et en plus portée par la plume de Véronique Ovaldé.

    Framboise · 20 novembre 2015 à 11h05

    J’aime beaucoup cette auteure qui a un talent fou et qui sait si bien raconter les histoires ! Et cet album-là est vraiment un enchantement !

Hélène · 19 novembre 2015 à 12h23

Très beau billet, merci !

    Framboise · 20 novembre 2015 à 11h04

    Merci merci
    <3

Sido de errances immobiles · 19 novembre 2015 à 13h20

C’est beau ce que tu dis… et ce matin, en finissant « otages intimes » je me faisais la même réflexion concernant Jeanne Benameur. Je crois qu’une mère n’en finit jamais de trembler.

    Framboise · 20 novembre 2015 à 11h04

    Merci merci <3
    Non je crois qu'on ne finit jamais de trembler, et, on me crie là-bas, du fin fond du canapé, que les papas aussi frémissent sans cesse (mais ils en causent moins !)

Céline · 19 novembre 2015 à 15h20

Tu penses qu’on peut le lire avec une loupiote de 5 ans ? Je l’offrirais bien à ma puce.

    Framboise · 20 novembre 2015 à 11h02

    G bien envie de te dire oui, même si, bien sûr, elle ne comprendra pas tout, mais si la lecture est accompagnée, je crois que toi et ta puce vous allez vous régaler !

Jerome · 19 novembre 2015 à 17h54

C’est superbe et tu en parles très bien ! Et moi n’ai je toujours rien lu d’Ovaldé 😉

    Framboise · 20 novembre 2015 à 11h00

    Merci Jérôme, bon il va falloir voir ce que je peux faire pour que tu te penches sérieusement sur la question d’Olvadé 😉

Saxaoul · 19 novembre 2015 à 20h08

Si mes souvenirs exacts, j’ai lu une fois cet auteur et je n’ai pas du tout aimé. Je lui laisserai peut être une deuxième chance si je tombe sur celui ci.

    Framboise · 20 novembre 2015 à 10h59

    Bon je l’avoue, le style est un peu particulier, mais c’est une auteure qui touche à tout et sus sûre que parmi tous ses livres, tu trouveras un petit rien qui te régale 😉 Celui-là évidemment est formidable (mais album enfant). En ce qui concerne les romans, j’ai adoré « Ce que je sais de Véra Candida », « La grâce des brigands » ou encore « Quatre cœurs imparfaits » …. en espérant que tu trouves ton bonheur !

Nadael · 20 novembre 2015 à 16h36

Oh moi qui aime tant Véronique Ovaldé, si en plus je peux le lire avec ma fille (qui a bientôt 7 ans aussi), c’est chouette. Je note donc!

    Framboise · 25 novembre 2015 à 17h08

    la pépite jeunesse de l’année ! Un régal pour toutes les 2 ! Tu me diras comment vous l’avez aimé ???

Sandrion · 20 novembre 2015 à 20h36

Les illustrations sont belles… Mon grand fils est parti, loin (Bruxelles). J’ai appris à vivre avec à la fois la peur et la confiance 🙂 Bises

    Framboise · 25 novembre 2015 à 17h09

    Oui la peur ne s’arrête jamais je crois ! mais heureusement que la confiance est là et que nos petits, devenus grands, nous poussent loin et haut !
    bises

Thibaut · 22 novembre 2015 à 12h38

Au delà de cette critique de l’ouvrage, bravo pour ces jolis mots sur l’amour d’une mère pour ses enfants. Très touchant.

    Framboise · 25 novembre 2015 à 17h10

    Merci beaucoup Thibaut

Julia · 22 novembre 2015 à 21h04

Merci Framboise pour ce billet, j’ai bien envie de découvrir cet album qui semble t’avoir touchée..
Je te fais confiance, je fonce !
Et sous la plume de Véronique Ovaldé… magnifique auteure !

    Framboise · 25 novembre 2015 à 17h11

    Merci merci ma copine <3
    Et je n'en doute pas, tu vas te régaler <3

Nadine · 23 novembre 2015 à 02h17

J’aime beaucoup cette auteure ! Un beau choix de livre, poétiquement illustré, qui doit faire du bien en ces temps troubles comme tu dis et qui parle de la vie…

Je suis très touchée par les mots de ta fille « Je t’ai photographié dans mon cœur. Pour toujours. » Ton cœur de maman a dû être tellement ému. Quand mes garçons me disent des mots pareils j’ai les yeux embués…
Et puis je suis aussi touchée par les tiens, qui résonnent très fort en moi. On a peur pour eux, oui, on a tellement peur, et puis comme tu dis, il faudra bien les laisser vivre et choisir…

Un superbe billet d’amour en héritage…

Bonne semaine à toi Noukette

    Framboise · 25 novembre 2015 à 17h13

    hihi moi c’est Framboise (je pique le blog de ma copine de temps en temps 😉 ), mais je suis sûre que la merveille de Noukette lui susurre aussi des tas de mots d’amour à l’oreille !
    Ce livre est une merveille et nos petits bien plus encore !
    merci
    bises

Violette · 24 novembre 2015 à 11h44

tu m’intrigues, ma fille devrait l’aimer comme la tienne! Ce qu’elle a dit est d’ailleurs trop mimi :))

    Framboise · 25 novembre 2015 à 17h14

    En plus, cet album vient d’être élu pépite de l’année, moi je dis, il faut foncer ! et surtout nous raconter comment toutes les 2 vous l’avez trouvé !

Noukette · 25 novembre 2015 à 16h57

Tu as trouvé la pépite album de Montreuil, trop forte… ♥

    Framboise · 25 novembre 2015 à 17h15

    Ouaiiiiiiiiiiiiiiiiiiis 😉 en même temps, comme ça m’étonne pas, cet album est vraiment une merveille !
    bisous ma copine <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *