Parfois les retrouvailles se font attendre mais tout est sûrement affaire de timing. J’ai fait connaissance avec Paul il y a 4 ans maintenant. Ce personnage lambda, homme entre deux âges au quotidien, aux rêves et aux douleurs finalement tellement universelles, avait réussi à me toucher sans en faire des tonnes, en étant simplement lui-même. Imparfait, bourré de failles, incomplet… mais surtout incroyablement vivant malgré la vie qui va et les mauvaises surprises du destin. Il m’a plu tout de suite ce Paul. Et à travers ce double de papier… son auteur.

Je suis loin d’avoir lu tous les tomes de la série qui compte aujourd’hui 9 tomes. Mais il sera toujours temps de recoller les morceaux du puzzle et d’assembler les souvenirs et les petits bouts de vie de cet auteur de bande dessinée que la vie n’épargne pas. Nous sommes en 2012. Paul vit seul depuis la séparation d’avec sa femme dans cette maison qu’ils avaient acheté ensemble plusieurs années auparavant. Sa fille s’est installée avec elle. Une fille qu’il voit bien trop peu depuis et qu’il risque de voir beaucoup moins vu que celle ci s’apprête à s’installer en Angleterre pour tenter d’y trouver du travail. Paul tente de garder le lien mais est bien conscient qu’une page se tourne…

Paul serait-il arrivé à un tournant dans sa vie ? L’homme de 51 ans qu’il voit dans le miroir chaque matin à l’oeil moins vif et le sourire en berne, son sommeil n’est guère réparateur et les cachets n’y font rien. A l’image de ce pommier qui s’épanouissait auparavant dans son jardin et qui fait bien triste mine aujourd’hui, Paul dépérit… mais ne s’éteint pas. Face aux jours qui défilent inexorablement, Paul tient le cap. Bon gré mal gré. Même si le sort s’acharne et que treize ans après la mort de son beau-père (Paul à Québec) sa mère, atteinte du même mal, a plus que jamais besoin de lui. Prendre soin d’elle, tâcher aussi de prendre soin de lui…

Un album pudique, touchant et sincère, mélancolique sans être déprimant, où l’auteur se met à nu. Un album qui ne manque pourtant pas d’humour avec ses dialogues savoureux et ses parenthèses récréatives qui donnent le sourire. J’ai beaucoup, beaucoup aimé…!

Les avis de Argali, Jérôme, Mo’… et celui de Sabine que je remercie encore mille fois de m’avoir fait cette belle surprise après notre Angoulême ♥

Le site de Michel Rabagliati

Éditions La Pastèque (Janvier 2020)

208 p.

 

Prix : 25,00 €

ISBN : 978-2-89777-072-3

 

BD de la semaine saumon

… chez Moka

 


20 commentaires

Cristie · 8 avril 2020 à 07h52

Il faudrait que je poursuive moi aussi avec lui.

Mo' · 8 avril 2020 à 07h56

Un Paul très triste, très touchant. Mais je crois que c’est celui qui m’a le plus troublée de tous les albums de la série. Superbe Paul !

eimelle · 8 avril 2020 à 10h09

une belle découverte en effet!

Mylene · 8 avril 2020 à 10h16

j’ai envie de découvrir Paul depuis longtemps…. un jour…..

Soukee · 8 avril 2020 à 11h25

Et moi il faut que je rencontre Paul, depuis le temps…

Au Fil des Plumes · 8 avril 2020 à 13h12

Je ne connaissais pas Paul mais c’est chose faite.

Bouma · 8 avril 2020 à 17h33

9 tomes ! et je n’en ai toujours pas lu un seul 😉

Moka · 8 avril 2020 à 19h50

Comme tu l’as vu, j’ai lu Paul à la campagne (qui ne m’a pas spécialement touchée d’ailleurs.) Je viendrai à ce titre mais je prends encore le temps pour ça.

gambadou · 8 avril 2020 à 20h33

Il faut vraiment que je rencontre ce Paul

A_girl_from_earth · 9 avril 2020 à 12h18

J’ai lu quelques Paul il y a quelques années aussi et j’avais bien aimé le personnage et le ton des albums. Il faudrait que j’y revienne !

Alice · 11 avril 2020 à 12h47

Un collègue m’avait chaudement recommandé la série il y a quelques temps. Je commencerais peut-être par un tome plus ancien.

Karine Minier · 12 avril 2020 à 00h34

Je suis hyper jalouse… je ne l’ai pas acheté avant la fermeture des librairies. Et j’ai tout lu!

luocine · 12 avril 2020 à 19h32

je vous dois à Jérôme et à toi la fréquentation de ce Paul , je dois dire que c’est chez vous aussi que je puise mes idées de cadeaux pour enfants.

Antigone · 13 avril 2020 à 09h56

Il faudrait que je tente ! 😉 J’aime ce genre d’ambiances et de réflexions sur la vie.

Jérôme · 15 avril 2020 à 13h20

Qu’est-ce que je l’aime ce Paul ! Et encore plus avec cet album je crois.

Caro · 15 avril 2020 à 15h52

Moi aussi je l’ai ramené d’Angoulême (le seul d’ailleurs), et dédicacé par son auteur. Je ne l’ai pas encore lu, mais avec le confinement qui se prolonge, il est possible que je le sorte des étagères…

Stephie · 16 avril 2020 à 10h04

Toujours pas fait connaissance, mais ça me tente de plus en plus 🙂

Nathalie · 16 avril 2020 à 15h33

9 tomes ! Ah oui, j’ai pris un peu de retard… Je n’en ai lu qu’un ou deux en fait ! Paul au Québec ou à Montréal, je ne sais plus (il est jeune) mais j’avais beaucoup aimé !

manU · 18 avril 2020 à 21h02

J’adore Paul et la bonne nouvelle, c’est qu’il m’en reste plein à découvrir !

L’Odeur des garçons affamés – Loo Hui Phang & Frederik Peeters – Moka – Au milieu des livres · 8 avril 2020 à 08h38

[…] Stephie              Mo              Antigone             Noukette […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *