Pocahontas-620x839Intéressante cette biographie de celle que tout le monde connaît sous le nom de Pocahontas. Entre mythe et réalité, l’auteur retrace la vie d’une femme hors du commun, symbole de liberté et de tolérance, qui grâce à sa ténacité permettra un rapprochement entre deux cultures…

 

Loin des clichés véhiculés par le personnage de Disney, Pocahontas fascine par ses multiples facettes. Sauvage, espiègle, indomptable, déraisonnable, entêtée, elle a tout du personnage romanesque et romantique…

 

Matoaka. Pocahontas. Rebecca. Trois prénoms pour une vie faite de renoncements et de choix aussi inconscients qu’audacieux. Trois parties dans ce roman graphique qui dépeint le destin de cette fille d’un chef Powhatan devenue anglaise…

 

Pocahontas signifie « petite dévergondée » en algonquin, surnom peu reluisant que lui attribuent les membres de sa tribu quand elle se lie d’amitié avec John Smith, un colon britannique dont elle sauve la vie en dépit des mises en garde de son père. Faisant fi de tous les interdits, déjà à cheval entre deux mondes, Pocahontas découvre avec l’arrivée des Britanniques sur ses terres une langue, une culture et une religion qui petit à petit s’entrelaceront avec les siennes. Mais nous sommes en 1607, aux débuts de ce que les livres d’histoire appelleront la conquête de l’Ouest. Les villages de colons s’étendent et se multiplient, les terres des natifs sont spoliées, les forêts disparaissent sous les coups de haches… Tiraillée entre son attachement viscéral à sa culture et son attirance irrépressible pour ce monde inconnu que lui fait découvrir John Smith, Pocahontas, témoin d’un monde qui se disloque, crée sa propre légende…

 

Le choix graphique de Loïc Locatelli Kournwsky est audacieux. Un dessin hachuré, des visages parfois justes esquissés, des contours flous et un peu brouillons, une absence de couleurs au profit d’une bichromie assez terne alliant le noir et l’ocre. Je dois avouer que j’ai eu un peu de mal à m’y faire, d’autant que la couverture colorée me faisait espérer tout autre chose. Un manque de nuances, un manque de profondeur, une certaine monotonie qui s’installe dans la lecture. Tout l’opposé de la personnalité complexe de Pocahontas. Il reste que le destin tumultueux de cette princesse du Nouveau Monde, incarnation d’une véritable tragédie, captive et force l’admiration…

 

Le site de l’auteur

 

[slideshow]

 

Éditions Sarbacane (Octobre 2015)

128 p.

 

Prix : 19,50 €

ISBN : 978-2-84865-825-4

 

  

BD de la semaine saumon

C’était ma BD de la semaine…

…aujourd’hui chez Stephie


12 commentaires

Moka · 13 avril 2016 à 07h52

Là comme ça, je ne vais pas me précipiter pour lire cette BD… Mais j’aime l’ambiance graphique. Ce qui est déjà un bon point de départ.

Hélène · 13 avril 2016 à 08h33

Original dis donc comme sujet !!!

framboise · 13 avril 2016 à 08h46

Bisouuuuuuus ma copine, suis moins emballe par cette demoiselle que par vous ; -)

luocine · 13 avril 2016 à 09h09

C’est bien de redonner vie à une femme qui a dû avoir une vie un peu compliquée et de mettre à mal la la vison guimauve du dessin animé.

Mo · 13 avril 2016 à 09h12

J’aime bien l’ambiance graphique en revanche l’intrigue me tente moins (merci Disney ^^)

jacques · 13 avril 2016 à 09h46

Merci Noukette.
Ca me plait bien cette « relecture ». Tu connais le film « Le nouveau Monde » de Terence Mallick ?
Lui aussi, raconte l’histoire d’amour de « Pocahontas », sous un jour différent.

Marion · 13 avril 2016 à 09h51

Alors pour le coup, moi l’intrigue me tente beaucoup, si on est loin des clichés véhiculés par Disney. Plus dans l’univers Du Nouveau Monde de Malick, alors ça pourrait beaucoup me plaire.
Et graphiquement, c’est réellement intriguant !

Violette · 13 avril 2016 à 19h23

oh la laaa, je dis « oh la laaa » parce que ma fille ne veut plus que regarder ce dessin animé de Disney ! 🙂 La BD n’est pas pour les enfants, dis? 🙂

sabine · 13 avril 2016 à 19h24

Je ne suis pas attirée par l’ambiance graphique, ni trop par le personnage d’ailleurs, mais je pourrais me laisser dérouter si je le croisais.

A_girl_from_earth · 13 avril 2016 à 22h54

C’est assez particulier le graphisme, à première vue comme ça, mais ça ne me rebute pas. A voir. Je suis assez curieuse de cette biographie de Pocahontas, quoique je crois que je préférerais la lire version non-BD.

Stephie · 15 avril 2016 à 07h38

Franchement, je ne suis absolument pas tentée…

Jerome · 18 avril 2016 à 12h19

Tu sais que je l’ai lu, et tu sais ce que j’en ai pensé 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *