Junior relit les premières phrases du travail donné conjointement par leur prof de français et celui d’histoire-géo – de quoi les occuper pleinement pendant le confinement.

Le sujet : « Biographie documentée d’une personnalité qui a tenté de changer le monde. »

Contrairement à un grand nombre de ses camarades de classe, il n’a eu aucun mal à trouver son héros. Tommie Smith, il le connait depuis qu’il est tout petit, grâce à son grand-père Marvin, grand amateur de sport en général et d’athlétisme en particulier.

Mai 2020. Le journal de 20 heures fait ses gros titres sur les nombreuses manifestations antiracistes aux États-Unis et à travers le monde après le choc de la mort de George Floyd sous le genou d’un policier blanc. A des milliers de kilomètres de là, Junior suit sa scolarité de 4e à distance et s’accommode comme il peut de l’éloignement du collège. Confiné chez lui comme le reste du pays, il jongle avec sa vie de famille, les contraintes imposées par les cours virtuels et les appels en Facetime avec ses grands-parents restés aux Antilles.

Quand son professeur de français demande à ses élèves de rédiger la biographie documentée d’une personnalité qui a tenté de changer le monde, Junior n’hésite pas une seule seconde. Il parlera de Tommie Smith et de son poing levé aux Jeux olympiques de Mexico en 1968. La mort de George Floyd, le geste symbolique de Tommie Smith… il y a là comme un écho qui secoue l’adolescent et l’emmène à réfléchir aux préjugés tenaces, à ce qui fait qu’on est « différent » aux yeux des autres…

Le nouveau roman de Yaël Hassan est typiquement le genre de texte que j’aime mettre entre les mains de mes collégiens. C’est un texte qui leur ressemble. Junior est un adolescent qui s’intéresse au monde dans lequel il vit. Il s’enthousiasme pour des destins d’hommes exemplaires, s’indigne de la violence et de la bêtise humaines, tire les fils qui relient les injustices du passé et celles encore bien ancrées dans notre époque. Être noir aujourd’hui, ça veut dire quoi ? Est-ce si difficile de s’affranchir de sa « communauté » et de ses règles ? Dans quelle mesure peut-on encore échapper aux préjugés qui veulent à tout prix ranger les individus dans des cases immuables ?

Tout sonne juste, les voix des personnages, leurs regards sur la société, leurs ressentis variés face au racisme, à la violence et aux préjugés. Poing levé est un roman qui mêle les voix du passé à celles qui aujourd’hui encore choisissent de ne pas se résigner. Ponctué par des extraits de l’autobiographie de Tommie Smith et les titres du journal télévisé suite à la mort de George Floyd, le texte devient miroir d’une époque. A lire !

Une lecture jeunesse très réussie dont je partage la lecture avec Jérôme.

Le blog de Yaël Hassan

Poing levé de Yaël Hassan
Éditions Le Muscadier – Collection Rester vivant (Février 2021)
167 p. / 13,50 € / ISBN : 979-10-96935-69-7


3 commentaires

Enna · 19 octobre 2021 à 08h08

Je l’ai beaucoup aimé aussi mais mon fils qui était en 6e a moins apprécié la partie historique qui l’a un peu ennuyé (moi, j’ai aimé le et parallèle)

Alex-Mot-à-Mots · 19 octobre 2021 à 12h12

Tu n’as donc pas été déroutée au début de ta lecture, comme Jérôme ?

gambadou · 20 octobre 2021 à 14h46

Il plait aux adultes, mais va-t-il plaire aux élèves ? Les propos d’Enna m’interpelle

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *