sous-sols.jpg

Je l’avoue franchement, après deux lectures je ne suis pas certaine d’avoir tout compris à cette histoire, à tel point que je me demande bien pourquoi je tente de vous en parler aujourd’hui…

Peut-être parce que le dessin m’a curieusement fascinée, j’ai tout de suite été enveloppée dans cette ambiance bizarre et onirique, j’ai tourné les pages, suivi les destins de ces personnages, je me suis perdue… souvent, ma matière grise de « blonde » a un peu surchauffé mais qu’importe ! Sous-sols est une belle découverte, curieuse découverte tout de même…

 

« D’aussi loin que je me souvienne, je me suis toujours ennuyée. C’est un peu comme si quelqu’un m’avait mise là, sans me donner le mode d’emploi. Décalée où que j’aille. Comme si tout le monde avait eu le manuel d’utilisation sauf moi. Je comprends pas grand-chose. Tout me paraît incongru, bizarre. Tout le monde a l’air très affairé et tout paraît normal à tout le monde. Mais tout me paraît étrange à moi. Comme si quelqu’un avait fait une erreur en me mettant là. »

 

Les premières paroles de l’héroïne mettent dans l’ambiance : le lecteur, lui aussi, ne sait pas trop où on veut le mener… Le Centre Européen de Recherche Nucléaire est visiblement à l’origine de la nuit noire qui s’est abattue sur la ville. Un accélérateur de particules, une expérience de trop…, le fait est que la population vit dans le noir depuis près de trois semaines sans savoir de quoi il retourne réellement et surtout si la situation va revenir à la normale.

A la surface, une jeune femme rencontre par hasard la femme d’un scientifique de ce même CERN, chercheur spécialiste de l’anti-matière dont elle n’a plus de nouvelles depuis l’évènement. Dans les sous-sols du centre, le scientifique en question cherche la sortie… Là, il tombe sur une jeune femme en chemise de nuit complètement perdue qui ne sait absolument pas comment elle a pu atterrir ici. Cette jeune femme, c’est la soeur jumelle de celle dont nous avons fait connaissance au début de l’histoire, celle-là même qui dort d’un profond sommeil depuis près de trois semaines…

 

Oui, effectivement, dit comme ça ce n’est pas clair du tout… Néanmoins, petit à petit, et parfois grâce à une extrême concentration, les morceaux du puzzle s’assemblent. Je ne suis pas certaine qu’il n’y ait qu’une seule explication possible à tout cet imbroglio, mais l’histoire de cette jeune femme (de ces jeunes femmes ?) est tout simplement fascinante. Par un jeu habile de flash-backs, le lecteur revoit des moments clés de l’enfance de l’héroïne, son extrême sentiment de solitude, cette sensation diffuse d’être différente, incomprise. En grandissant, pas sûr que tout cela ait changé. Et puis il y a cette soeur jumelle qui dort tout son saoul sans jamais se réveiller, très curieux… mais qui se « réveille » dans les sous-sols du CERN. Tout cela au moment même où la ville est plongée dans la nuit noire. Et si tout cela n’était pas une banale histoire de mondes parallèles ?

Quant au dessin de Tirabosco, s’il peut être quelque peu déstabilisant au départ, je m’y suis très vite habituée. Sûrement une des grandes forces de cet album qui lui confère cette atmosphère si particulière…

 

Les avis de Choco, Cachou et Joëlle

 

SS_1.jpg

SS_2.jpg

SS_3.jpg

SS_4.jpg

SS 5

© Tirabosco/Wazem/Futuropolis

 

Éditions Futuropolis (Août 2010)

120 p.

 

C’était ma logo BD Mango rouge !

Chez Mango et chez les autres !

Logo-Top-bd-2012-copie-1.jpgby Yaneck

16/20

importorigin:http://aliasnoukette.over-blog.com/article-sous-sols-tom-tirabosco-pierre-wazem-100646823.html

Catégories : Bande dessinée

27 commentaires

Commentaire n°1 posté par Mo' · 28 mars 2012 à 08h11

Une série qui m’intrigue. J’ai encore bien en tête les chroniques de Choco et Joelle mais je ne parviens toujours pas savoir si je parviendrais à entrer dans ce récit. Il faudrait que je feuillète l’album, cela me serait d’une grande utilité je pense ^^

    Noukette · 4 avril 2012 à 00h10

    Ton avis m’éclairerait je crois, ma cervelle de blonde a trinqué avec cette lecture ! 😉

Commentaire n°2 posté par jerome · 28 mars 2012 à 10h16

Ambiance bizarre et onirique, intrigue difficile à comprendre… tu développes tous les arguments qui me font fuir. Ce sera peut-être mieux la semaine prochaine…

    Noukette · 4 avril 2012 à 00h11

    Ce n’est pourtant pas une déception, loin de là…!

Commentaire n°3 posté par Manu · 28 mars 2012 à 11h25

Je suis dans une phase pas trop BD, donc je vais passer. 

    Noukette · 4 avril 2012 à 00h11

    J’espère que ça va revenir, j’aime tes lectures BD ! 😉

Commentaire n°4 posté par OliV / · 28 mars 2012 à 18h22

je suis passé par ce sous-sol … et je me suis un peu perdu je dois-dire !

fichtre monde parallèle ^^

    Noukette · 4 avril 2012 à 00h12

    Ouf, me voilà assurée, ma cervelle de blonde n’est pas forcément en cause alors…! 😉

Commentaire n°5 posté par Yvan · 28 mars 2012 à 20h23

Je l’ai souvent vu en occaz et on dirait que j’ai donc bien fait de passer mon chemin…

    Noukette · 4 avril 2012 à 00h12

    Pas forcément, je serais même curieuse de lire ton avis sur la question !

Commentaire n°6 posté par Philippe D · 29 mars 2012 à 05h26

Quand il s’agit de BD, je passe…

Bonne journée ensoleillée.

    Noukette · 4 avril 2012 à 00h13

    Et pourtant, ça détend… sauf là je te l’accorde ! 😉

Commentaire n°7 posté par Mango · 29 mars 2012 à 06h06

Les dessins et ce que tu en dis me laissent perplexe et je n’ai pas vraiment envie de lire une histoire aussi étrange et que je ne comprendrai pas vraiment. 

    Noukette · 4 avril 2012 à 00h14

    Je suis pourtant sûre que tu la comprendrais toi ! 😉 Blague à part, je pense que c’est une BD à découvrir, l’univers est particulier, certes, mais l’histoire vaut le coup !

Commentaire n°8 posté par Lystig · 29 mars 2012 à 06h21

les dessins sont « angoissants » peut-être à cause du noir & blanc…

(à quand une infolettre que je ne manque plus tes billets ???)

    Noukette · 4 avril 2012 à 00h15

    Mince, cette fichue infolettres, je n’y pensais plus…! Je vais me pencher sur la question, promis ! 😉

Commentaire n°9 posté par Marion · 29 mars 2012 à 10h30

J’aime beaucoup les dessins, mais je pense que pour celle-ci, je passe. 

Bonne journée

    Noukette · 4 avril 2012 à 00h15

    Ca vaut peut-être mieux en effet… Assez hermétique cette BD finalement !

Commentaire n°10 posté par Alex-Mot-à-Mots · 29 mars 2012 à 11h23

Le passage que tu montres a l’air plutôt angoissant.

    Noukette · 4 avril 2012 à 00h15

    Et c’est récurrent dans toute la BD !

Commentaire n°11 posté par L'irrégulière · 29 mars 2012 à 20h29

mmmhhhh, s’il faut trop réfléchir, je passe !

    Noukette · 4 avril 2012 à 00h16

    Mhhhhhhhh, toi aussi tu es blonde ? 😉

Commentaire n°12 posté par Hélène · 30 mars 2012 à 12h12

Un récit qui semble assez oppressant je dois avouer qu’il me fait un peu peur… je passe mon tour !!

    Noukette · 4 avril 2012 à 00h16

    Tu n’es pas la seule à qui cette BD fait cet effet !

Commentaire n°13 posté par Sara · 31 mars 2012 à 09h58

Mouah ah ah ! J’adore ton intro…Cela dit, ça a l’air effectivement très spécial, et je ne parle pas que des dessins. Cela dit, ça peut me plaire !

    Noukette · 4 avril 2012 à 00h18

    Complètement ! Sûre que tu y trouverais des tas de trucs que je n’ai pas percuté ! 😉

Sous-sols | Les lectures de Caro · 1 février 2014 à 07h34

[…] en parle sur les blogs : Le grenier à livres de Choco, Les lectures de Cachou, La bibliothèque de Noukette, La bulleuse d’air, La bibliothèque du […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *