« Mon papa dit qu’il y a très peu d’enfants qui sont nés après l’accident, alors Dieu a décidé d’en faire des êtres spéciaux. Du coup, on a eu de la fourrure, ou une queue, ou des bois.

Il dit que je suis le dernier. En dehors des bois, il y a le feu et l’enfer. Alors, on reste ici, où on est à l’abri. Il dit que les arbres empêchent le feu de nous brûler pour l’éternité. Et si on attend ici et qu’on prie très fort, un jour, on montera jusqu’au ciel et on sera réunis avec maman… C’est ce que mon papa dit… »

 

Ne jamais sortir des bois. Au-delà de la limite, il y a des choses qui font peur et des « méchancetés ». Surtout ne pas aller les braver. Dix années que le monde est tombé malade. Et encore aujourd’hui ceux qui ne sont pas encore morts ne sont qu’en sursis. Mais sur Terre, depuis cette mystérieuse pandémie, il y a une nouvelle espèce, des gosses hybrides, mi-hommes, mi-animaux qui eux résistent au virus… Comme Gus, l’enfant-cerf. Gus a 9 ans et ne connaît du monde qui l’entoure que ce que son père a bien voulu lui transmettre.  Gus connaît aussi par cœur les cinq règles sacrées : numéro cinq, ne jamais faire de feu pendant la journée. Numéro quatre, n’approcher personne d’autre que son père. Numéro trois, prier Dieu de ne pas tomber malade à son tour. Numéro deux, prier pour sa maman, disparue trop tôt. Et numéro un, ne jamais, en aucun cas, quitter les bois…

 

Abandonné et livré à lui-même à la mort de son père qui l’a toujours protégé, Gus doit pourtant prendre une décision. Continuer de respecter les règles, quoi qu’il lui en coûte… ou partir au devant de son destin, quitte à réveiller les « méchancetés » et les chasseurs tapis dans l’ombre des bois…

 

J’ai suivi Gus au cours de son voyage à travers une Amérique exsangue et j’ai eu bien du mal à le quitter une fois la dernière page de ce bon gros pavé retournée. Mon drame, c’est que je n’ai pas les deux autres tomes sous la main. Et que je suis complètement ferrée par cette histoire. Un comics, tendance post-apocalypse, pas franchement ma zone de confort pourtant… C’est sans compter le talent du scénariste et dessinateur canadien Jeff Lemire que je découvre avec cette série qui à n’en pas douter fera date !

 

Il y a tout dans Sweet Tooth. Une vraie histoire, des personnages complexes dont on est loin d’avoir découvert toutes les subtilités, des méchants et des gentils qui ne le sont peut-être pas tant que ça, un Candide dont l’innocence sera mise à mal, une réflexion plus profonde qu’il n’y parait sur la religion et les liens qui relient les êtres. Côté graphisme, tout est cohérent. Le trait est âpre, souvent abrupt et tourmenté, et dessine en creux l’ambivalence de l’âme humaine. Rien de douillet ou de confortable là-dedans mais on s’y glisse sans difficultés, surpris même de ne pas sursauter devant tant de violence. Original, puissant, en un mot… incontournable !

 

Les avis de Amandine, Jérôme, Krol, Mo’, Yvan

 

 

Editions Urban Comics (Décembre 2015)

Collection Vertigo Essentiels

279 p.

Couleurs de José Villarrubia

 

Prix : 22,50 €

ISBN : 978-2-36577-714-8

 

BD de la semaine saumon

 

D’autres bulles à découvrir chez…

 

                      

                       Maël                               Mo’                                   Fanny                             Moka

 

 

                      

                       Jérôme                         Antigone                         Mylène                         Amandine

 

 

                      

                          Syl                              Nathalie                          Blandine                          Azi Lis

 

 

                       

                    Sabine                              Caro                             Bouma                            Stephie

 

 

                      

                    Jacques                         Soukee                         Sandrine                         Karine

 

 

              

                       Khadie                            Khadie

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


23 commentaires

Fanny · 11 octobre 2017 à 06h36

Je viens de la rajouter à ma liste de Noël! ?

Mo · 11 octobre 2017 à 06h44

Superbe trilogie Madame ! Un vrai coup de coeur et je suis bien contente de le voir arriver chez toi aussi ! Tu verras, la suite est mmhhhh 😀 😉

Aifelle · 11 octobre 2017 à 07h13

Oh là là, c’est très tentant. Je vais vite suggérer à ma bibliothèque de l’acheter.

Soukee · 11 octobre 2017 à 07h26

Oh que tu me tentes avec ton billet… Je vais essayer de me le procurer rapidement, surtout vu ce que Mo’ en dit ! 🙂 Voilà ma BD de la semaine : http://bouquinbourg.canalblog.com/archives/2017/10/11/35757133.html
Bon mercredi !

Sandrine · 11 octobre 2017 à 07h26

Je te laisse mon lien :http://promenadesetmeditations.blogspot.fr/2017/10/la-grande-ourse-de-elsa-bordier-et-sanoe.html (mon avis est un peu différent du tien 😉 ).
Je repasse vous lire cet après-midi 🙂

Stephie · 11 octobre 2017 à 07h33

Je ne sais pas, le dessin me fait flipper…

Blandine · 11 octobre 2017 à 07h59

Comme Stephie, je ne sais pas. Je n’aime pas spécialement l’anthropomorphisme (là, ça s’explique mais…) et le dessin ne me tente pas, mais l’idée oui, et vos articles aussi… A voir si je croise son chemin.

lasardine · 11 octobre 2017 à 08h02

je l’ai vu à la biblio, et noté, bien sûr! je vais le remonter sur ma liste 🙂
je viens de finir le tour des participants (sauf trois « pages non trouvées », j’y retournerai un peu plus tard), que de belles choses encore aujourd’hui!! merci beaucoup pour l’accueil!!

Mylene · 11 octobre 2017 à 08h26

ça a l’air sympa mais comme Stephie, ça a un petit côté flippant quand même 😀

Syl. · 11 octobre 2017 à 10h16

Noté ! Ma dernière lecture m’incitait à ne pas me promener dans les bois… Et là, il ne faut pas en sortir !
Les dessins sont très beaux.

framboise · 11 octobre 2017 à 10h54

vais commander cette trilogie à Noel je crois bien !

Antigone · 11 octobre 2017 à 11h57

Je suis sûre que ça va me plaire… J’attends que ma bibliothèque se les procure.

yueyin · 11 octobre 2017 à 12h10

voilà une trilogie bien tentante… on va voir si la mediathèque fait son boulot 🙂

Khadie · 11 octobre 2017 à 12h42

WAHOU ! Après un tel cri du cœur comment ne pas ajouter cette BD à ma liste à lire… 🙂

Cristie · 11 octobre 2017 à 13h29

J’ai eu le même souci que toi : j’ai emprunté le premier et impossible d’avoir la suite … ! Je l’ai eu seulement à la fin de la semaine dernière et là c’est … !!!!!

Sandrine · 11 octobre 2017 à 14h04

A découvrir donc. Mais si j’ai bien compris, il faut avoir tous les tomes 😉

Caro · 11 octobre 2017 à 14h39

La couv’ ne me tentait pas du tout… mais le pitch et ton avis donnent quand même envie de s’y pencher ! Peut-être dans la liste de Noël ??

Violette · 11 octobre 2017 à 20h31

ah c’est une trilogie? Je crois avoir noté ce titre, sans plus… ok, je me plie à tes enthousiasmes, comme d’hab’:))

Marie-Claude · 11 octobre 2017 à 21h02

Tu vois à quel point tu as une bonne influence sur moi? Je viens tout juste de le commander!

Jérôme · 11 octobre 2017 à 21h18

Hé, hé, à ton tour de céder aux charmes de cette géniale série. Le tome 2 m’attend depuis Angoulême, il faut absolument que je m’y plonge !

Alex-Mot-à-Mots · 12 octobre 2017 à 15h12

J’espère que tu t’es bien remise du drame de ne pas avoir la suite sous la main….

sabine · 12 octobre 2017 à 15h27

A priori j’aurais été tentée de passer mon chemin…mais ta chronique m’invite à dépasser mes aprioris et à sortir de ma zone de confort.

krol · 13 octobre 2017 à 19h43

Un incontournable ! J’ai adooorrrréééé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *