Dans un brouillard de poche. Portraits au filtre des écrans – Thomas Scotto / Madeleine Pereira

J’observe. Je regarde les visages éclairés. Tous leurs visages écrans comme autant de réceptacles à l’indifférence. Plus aucune main libre. Plus de doutes. Plus d’égarements. Ils se croisent. Ils se frôlent. Sans même risquer l’impact… Il suffit juste de se poser là, quelques minutes, quelques secondes. Simplement regarder le monde Lire la suite…

Par Noukette, il y a