Civilisé, instruit, propre et bien élevé, Oscar est un Orc de la nouvelle génération. Comme tous ceux de sa cité, il n’a plus rien à voir avec les Orcs sauvages, puants, violents et mal dégrossis qui peuplaient auparavant le Royaume. Il parait qu’il en existe encore qui vivent cachés dans la forêt mais Oscar n’en a encore jamais vus…

Jusqu’à ce jour où il se promène paisiblement pour ramasser du bois et tombe nez à nez avec un petit groupe d’Orcs sauvages. Leurs intentions sont claires : prévenir leurs congénères, piller le village et massacrer tous ses habitants. Voulant leur faire croire qu’il est des leurs, Oscar se met nu… mais oublie d’enlever ses chaussettes. Bêtes mais pas dupes, les Orcs sauvages prennent Oscar en chasse qui parvient quand même à leur échapper. Arrivé dans son village, personne ne le prend au sérieux quand il tente de les prévenir. Oscar assiste impuissant au massacre de son village et prend la fuite…

J’étais plus que dubitative avant d’entamer ma lecture de ce roman graphique. Deux cents pages  d’héroïc-fantasy et d’affrontements violents entre Orcs, Gobelins et autres créatures hideuses… rien de très engageant. Et la couverture me rebutait. Mais cet album vient de se voir décerner la Pépite BD au Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil et j’avoue que la curiosité a pris le dessus. D’autant que ce prix est décerné par un jury de jeunes lecteurs, pas un jury de professionnels donc. Des jeunes lecteurs qui pourraient potentiellement être mes élèves. Qu’est ce qui avait pu les intéresser dans cet album..?

– Bonjour ! Notre pays est attaqué, nous voudrions passer la frontière, s’il vous plait.

– Déclinez votre identité.

– Je suis Oscar, et voici…

– Oscar…Ça fait un peu orc, ça !

– Effectivement, nous sommes des orcs.

– Ah ! C’est bien ce que je pensais. Je vais vous envoyer un formulaire d’immigration en territoire gobelin. D’ici deux, trois ans, on commencera à étudier votre dossier.

L’idée de départ est originale et finalement assez subtile. Ces deux mondes qui s’affrontent, cet exil forcé du jeune Orc pour échapper aux sauvages qui ont pris son village, cette longue route semée d’embûches pour trouver refuge chez les Gobelins, leur réticence à accueillir sur leurs terres des gens qui ne sont pas comme eux… Évidemment les résonances avec notre propre monde sont nombreuses. L’univers de Théo Grosjean utilise les codes de l’héroïc-fantasy en y ajoutant une bonne dose d’humour, qu’on y soit sensible ou non. Bien noir l’humour. Parfois assez limite d’ailleurs, avec des vannes bien lourdes il faut bien le dire. Un humour qui colle parfaitement au graphisme pour lequel je n’ai malgré tout pas réussi à adhérer. Un noir et blanc sans finesse, brut, aride. Pas ma tasse de thé mais les amateurs de Lewis Trondheim ne seront pas dépaysés.

Un OVNI cet album. Et je dois reconnaitre que je suis contente d’être passée outre mes à priori pour le découvrir. Un album décalé qui ne fera sûrement pas l’unanimité mais qui reste beaucoup plus fin qu’il n’y parait.

Éditions Delcourt (Aoüt 2018)

Collection Shampooing

208 p.

 

Prix : 16.95 €

ISBN : 978-2-413-01093-7

 

BD de la semaine saumon

D’autres bulles à découvrir chez…

 

           

             Petit carré jaune                                    Moka                                        Natiora

 

           

              Un amour de BD                                Jérôme                                    Itzamna

 

            

                    Blandine                                         Caro                                        Antigone

 

           

                      Karine                                             Maël                                           Sabine

 

           

                     Nathalie                                    Amandine                                      Bouma

 

                                  

                                                Mylène                                        Cristie

 

 


19 commentaires

Fanny · 5 décembre 2018 à 06h18

Rien n’y fait, je ne suis pas sensible aux dessins et à l’histoire…

Nathalie · 5 décembre 2018 à 07h36

Merci Noukette de t’être dévouée ! Je ne suis pas très attirée par le graphisme mais j’en parlerai à ma collègue pour l’histoire.

Stephie · 5 décembre 2018 à 07h39

Tentée ni par le dessin ni par l’histoire 😉

Mylene · 5 décembre 2018 à 07h56

je l’ai acheté à Montreuil, je voulais la pastille du salon 😀

Cristie · 5 décembre 2018 à 08h21

Je ne suis pas sûr qu’il soit fait pour moi !

lasardine · 5 décembre 2018 à 08h29

pas du tout tentée, mais perci d’avoir essayé! :p

je viens de terminer ma petite « récolte » de la semaine, merci beaucoup pour ton accueil!

eimelle · 5 décembre 2018 à 09h04

pas très attirée non plus…

Moka · 5 décembre 2018 à 12h20

Bon. Alors.
Disons que je vais me contenter de ton avis, de tes mots. Et qu’il me semble très peu probable que j’adhère comme je l’avais déjà pressenti.

Jerome · 5 décembre 2018 à 14h53

Disons que je vais faire tout pareil que Moka^^ Et le dessin me rebute totalement.

Violette · 5 décembre 2018 à 17h38

je vais faire figure d’exception, ça me fait assez marrer et j’aimerais tenter! 🙂

Blandine · 5 décembre 2018 à 19h15

Alala la curiosité ! Ce qu’elle nous pousse à faire… Ceci dit, je ne suis pas sûre de tenter, hormis avec un emprunt bibliothèque !

sabine · 5 décembre 2018 à 20h27

Noukette tu es une warrior !!! Bravo pour ta très grande curiosité mais bon comme les copains et copines… vraiment pas tentée !! (mais tu as toute mon admiration !)

Itzamna · 5 décembre 2018 à 20h51

Je vois que tu as courageusement exploré cet album… qui me tente que très moyennement. Peut-être que si je le trouve à la bibliothèque un jour ferai-je ma curieuse… En attendant, je passe mon tour 😉

gambadou · 7 décembre 2018 à 16h25

Pas pour moi non plus

krol · 8 décembre 2018 à 13h13

Ca c’est sympa ! Un album que je ne note pas ! Ca fait plaisir et ça change. Parce que, aller sur les blogs, c’est terrible, on en ressort frustrée, on ne peut pas tout lire et on le regrette…

Antigone · 8 décembre 2018 à 14h21

Pas très emballée par le graphisme et le sujet mais tu attises quand même ma curiosité. J’essaierai de le feuilleter à l’occasion cet album !

Caro · 8 décembre 2018 à 14h57

Pas très tentée, comme tout le monde au-dessus… Mais peut-être qu’avec le prix remporté à Montreuil, cet album arrivera jusque dans mon réseau de bibliothèques… Sait-on jamais ?

Amandine · 8 décembre 2018 à 16h10

Et bien et bien… Je le note.

jacques · 9 décembre 2018 à 19h02

Ouch, le dessin me bloque carrément.
Dois-je passer outre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *