homme de joieAnnées 30, Ellis Island. Sacha, jeune émigré fraîchement arrivé d’Ukraine, est prêt à vivre son rêve américain. Devant lui, s’étendant à perte de vue, une ville mirage et tentaculaire qui ne dort jamais. En son sein, peut-être, l’espoir d’une nouvelle vie et d’un avenir meilleur.

 

Ne pouvant rester chez son cousin Pavlo dont la femme lui fait très vite sentir qu’il est de trop, Sacha élit domicile au dernier étage d’un immeuble qu’une vieille excentrique pleine aux as a légué à ses chiens avant de mourir.

 

A lui maintenant de trouver un travail, promener Roosevelt, Coolidge, Harding permet peut-être de gagner quelques dollars mais ne permettra pas de survivre longtemps. C’est pourtant lors d’une de ses promenades avec un des chiens que Sacha fera la rencontre de Tonio dont il sauvera la vie un peu par hasard. Tonio, mafieux de son état, qui saura le remercier en lui offrant une place sur le chantier d’un gratte-ciel en construction… avant de lui proposer de lui servir de chauffeur pour des affaires plus louches. C’est d’ailleurs lors d’une de ces courses nocturnes qu’il fera connaissance avec les fascinantes sœurs Magna et Lena…

 

La ville monstre… Lieu de tous les espoirs et creuset de toutes les tentations. Si les rêves y sont « king size », la réalité, elle, est bien plus rude. En perpétuelle mouvance, la ville-fantasme s’étend et se lance le défi fou de tutoyer le ciel. Partout, des buildings vertigineux poussent comme des champignons. Tel des équilibristes inconscients, pour une bouchée de pain, les immigrés qui n’ont rien à perdre bâtissent le New York de demain. Sacha sera l’un des leurs. Ne souhaitant qu’une chose, survivre, il croisera la route de personnages mystérieux et hauts en couleurs qui influeront fatalement sa route… On le devine crédule, on l’imagine naïf… Un peu en retrait, comme spectateur de sa propre vie, on ne peut s’empêcher de craindre un retour de bâton assez rude dans la suite du diptyque…

Coup de cœur pour les ambiances qui naissent sous les pinceaux de David François. Le New York qu’il imagine, vibrant, foisonnant, sensuel et insaisissable est le lieu idéal des rencontres les plus improbables. On s’y brule les ailes, on y perd peut-être quelques plumes, mais on y vit, pleinement… 

 

Une lecture que j’ai le plaisir de partager avec Jérôme et Mo’

 

L’avis de Moka

 

Le blog de Régis Hautière

Le blog de David François

Des mêmes auteurs sur le blog : De briques et de sang

 

homme-de-joie-t-1,M210817

homme-de-joie-t-1,M210820

homme-de-joie-t-1,M210822

 

Éditions Casterman (Avril 2015)

56 p.

 

Prix : 13,95 €

ISBN : 978-2-203-07417-0

 

BD de la semaine saumon

C’était ma BD de la semaine…

…aujourd’hui chez Jacques  !

 

 

 

topbd_2013.jpg

 

by Yaneck

18/20


34 commentaires

jerome · 29 avril 2015 à 00h05

Retour de bâton il va y avoir, pas possible autrement selon moi 😉
En tout cas j’ai adoré l’ambiance de cet album !

    Noukette · 14 mai 2015 à 12h29

    Moi je garde un chouille d’espoir, si, si…! 😉

Mo · 29 avril 2015 à 07h20

Ah oui ! Complètement d’accord avec ce que dit Jérôme ^^ Vivement la suite donc 🙂

    Noukette · 14 mai 2015 à 12h29

    Mais laissez-lui une chance voyons, vilains !! 😉

Stephie · 29 avril 2015 à 08h14

Bien envie de tenter, tiens 🙂 Jeudi, je te ramène au moins deux choses en échange 🙂

Hélène · 29 avril 2015 à 08h26

Les dessins sont magnifiques ! j’aime beaucoup !

    Noukette · 14 mai 2015 à 12h30

    C’est un premier tome très réussi, j’ai vraiment hâte de lire la suite !

jacques · 29 avril 2015 à 09h51

Cet album trône sur mal table de chevet… Mais quand aurais-je temps de le dévorer ?

Violette · 29 avril 2015 à 11h52

belle note pour des dessins qui me plaisent beaucoup… !

choupynette · 29 avril 2015 à 12h15

j’aime beaucoup les dessins! et puis le sujet a l’air passionnant;

    Noukette · 14 mai 2015 à 12h31

    Le scénario, l’ambiance, le dessin… une totale réussite !

Anne · 29 avril 2015 à 12h48

Je la veux !!

Sandrine · 29 avril 2015 à 13h44

Noté !
J’attends le tome 2 pour me lancer 😉

OliV · 29 avril 2015 à 18h49

Et quel beau titre ! 😉

Yvan · 29 avril 2015 à 20h19

Ca me tente ! 😉

    Noukette · 14 mai 2015 à 12h32

    Avec un tel duo, on ne peut pas trop se tromper ! 😉

lasardine · 29 avril 2015 à 21h27

il me titille celui là!!

    Noukette · 14 mai 2015 à 12h33

    … et je sais que tu finiras par le lire, pas possible autrement ! 😉

Ariane · 1 mai 2015 à 08h50

L’anniversaire de mon homme approche, voilà un joli cadeau.

Monbookclub · 3 mai 2015 à 13h56

Sympa ton site web, il est trop joli.
J’aime beaucoup aussi les dessins d »Un homme de joie »

    Noukette · 14 mai 2015 à 12h42

    Merci ! J’irai avec plaisir visiter le tien ! 😉

Moka · 4 mai 2015 à 09h10

Un vrai coup de cœur pour moi.

Un homme de joie, tome 1 (Hautière & François) | Bar a BD · 29 avril 2015 à 07h14

[…] lecture commune que je partage avec Noukette et […]

Le top bd des blogueurs d’Avril 2015 | Les Chroniques de l'invisible · 1 mai 2015 à 19h06

[…] Yemen, Le monde d’Aïcha. le dernier Régis Hautière est à lire chez Noukette, c’est Un homme de joie tome 1. Caro a lu une biographie en BD celle du peintre Ego Schiele: vivre et mourir. Un album qui fait le […]

Régis Hautière et David François – Un homme de joie, La ville monstre | Sin City · 6 mai 2015 à 10h47

[…] en parlent également : Mo’, Noukette, […]

Un Homme de joie – R.Hautière D.François | Au milieu des livres · 12 mai 2015 à 08h07

[…] billets de Mo’, Noukette, Jérôme et […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *