Marie-Madeleine Madac-Miremont a fort à faire. Depuis que son mari s’est fait la malle, elle élève seule sa tribu de huit enfants dans un petit village paumé de l’Aude. Pas simple de faire vivre toute cette marmaille dans les meilleures conditions mais Marie-Madeleine s’est toujours juré qu’ils ne manqueraient de rien. Les problèmes des adultes, ils ne doivent rien en savoir. A elle de « joindre les deux coins ». Et du courage, elle en a. De la ressource aussi. Et surtout des idées. De l’autre côté de la route, elle possède un champ d’épinards. De l’or vert, ingrédient principal des tartes qu’elle compte bien vendre chaque semaine au marché.

Bon, force est de constater que le démarrage du concept n’est pas fulgurant et bien loin de mettre du beurre dans les épinards justement. Jusqu’à un curieux hasard du destin et une livraison inattendue d’un colis venu tout droit d’Afrique. A l’intérieur, des herbes inconnues aux étranges vertus qui pourraient bien faire décoller les ventes de son petit commerce. Et qu’importe si ce malentendu servi sur un plateau lui apporte son lot d’emmerdements…

C’est sûr, l’argent du bonheur ça casse pas trois pattes à un poulet,

comme on dit, mais bon !

Un album qui me serait passé sous le nez si Moka n’avait pas joué les dénicheuses de pépites. Et c’est une sacrée bonne pioche ! Le dessin de Javier Sãnchez Casado m’a d’abord interpellé, parce que oui, il faut bien l’avouer, j’y ai retrouvé ce trait vif et bonhomme que j’aime tant chez Jordi Lafebre. Un dessin joyeux et plein de pep’s en parfaite symbiose avec le scénario aux petits oignons concocté en cuisine par Philippe Pelaez. Tout y est. Le rythme, l’humour et surtout une galerie de personnages hauts en couleurs dominée par une Marie-Madeleine impériale, reine de la débrouille et du jeu de mots approximatif. Un polar campagnard ultra dynamique mais surtout une vraie comédie qui fait du bien truffée de situations drôlatiques qui aurait fait un très chouette one-shot mais que je me réjouis de retrouver dans d’autres tomes ! Vivement !

L’avis de Moka

Éditions Casterman (Janvier 2019)

48 p.

 

Prix : 11,95 €

ISBN : 978-2-203-15571-8

 

BD de la semaine saumon

Chez Stephie


16 commentaires

Aifelle · 1 mai 2019 à 06h45

Je l’attends d’un jour à l’autre à la bibliothèque 🙂

Framboise · 1 mai 2019 à 10h42

Je l’ai trop aimé ! J’ai bcp bcp rigolé :-p

Bouma · 1 mai 2019 à 11h45

déjà noté, pas encore lu, merci pour la piqûre de rappel

Jérôme · 1 mai 2019 à 11h53

Je l’ai lu aussi au moment de sa sortie mais je ne voyais pas trop quoi en dire, tout ça me paraissait plutôt anecdotique. Après l’avis de Moka et le tien je me dis qu’il va me falloir une seconde lecture !

sylire · 1 mai 2019 à 13h02

Déjà noté aussi et comme j’aime bien rire, ça me va bien !

Mylene · 1 mai 2019 à 13h11

oki je note et je le commande !!

Saxaoul · 1 mai 2019 à 17h34

Je crois qu’il va falloir que je fasse une suggestion d’achat à la médiathèque !

Blandine · 1 mai 2019 à 20h04

J’adore les tartes aux épinards 😀

gambadou · 1 mai 2019 à 21h43

ah, c’est bien ces rendez-vous qui permettent de noter des pépites.

Alex-Mot-à-Mots · 2 mai 2019 à 13h01

Si tu as la recette de cette fameuse tarte, je suis preneuse 😉 Pour la BD aussi, je vais voir à ma BM préférée.

Amandine · 3 mai 2019 à 11h10

Je l’ai noté dans un précédent rendez-vous et tu confirmes mon choix!

Madame · 3 mai 2019 à 22h56

Le titre m’interpelle, j’aime la tarte aux épinards et j’aime rire alors pourquoi pas!

Alice · 7 mai 2019 à 16h59

Idem, je serais totalement passée à côté sans le rdv. Nous venons de le recevoir à la médiathèque, je le lirais 🙂

Nathalie · 8 mai 2019 à 12h16

Elle à l’air plein de pep’s et de bonne humeur cette bd, alors oui, je note !

Caro · 15 mai 2019 à 16h19

Je l’ai emprunté en bibli suite aux bons avis, mais pas encore lu…

Stephie · 18 mai 2019 à 09h47

Il faut que je la lise, c’est clair !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *