Bruxelles, 4 janvier 1996. Une lettre qu’ils n’espéraient plus chamboule la vie de Marie et Armand. Deux ans auparavant, ils prenaient la décision de pousser la porte de l’association Amarna, spécialisée dans l’adoption internationale. Après des années de traitement contre l’infertilité, l’idée de l’adoption avait fait son chemin et était devenue une évidence. Trop jeune pour une adoption nationale, le couple se sent prêt à affronter le parcours du combattant qui les mènera à leur fille, où qu’elle soit.

D’interminables procédures administratives, une enquête approfondie des services sociaux et de la police pour déterminer leur capacité à devenir parents et tracer leur profil psychologique… après de longs mois d’attente, le dossier de Marie et Armand finit par aboutir.

Et enfin ce courrier. Une bouille toute ronde, des yeux noirs profonds, un air étonné… A l’intérieur, l’avis « d’attribution » par les autorités chinoises d’une petite Yuan Yang, âgée de 6 mois. Un mois plus tard, accompagnés d’autres parents adoptants, Marie et Armand s’envolent vers Nanchang où les attend leur fille. La rencontre tant attendue, fantasmée, angoissante mais aussi pleine de joie arrive enfin…

9 + 7 : ça fait quand même un trou de 16 mois à rattraper !

Une amnésie de presque un an et demi…

Était-ce donc si différent quand on accouchait ?

Finalement, ne devait-on pas aussi devenir parent en un quart de seconde ?

J’ai fondu pour cet album graphique autobiographique évidemment profondément intime mais surtout humain et d’une grande tendresse. En creux, avec pudeur et sensibilité, Marie Jaffredo nous parle de filiation et de ces liens du cœur qui se tissent doucement. Pas d’évidence non, du moins pas tout de suite. Des questions en pagaille, des tâtonnements,  des craintes… la relation entre le couple et la petite fille se construit sous nos yeux et c’est beau. La connexion presque immédiate d’Armand avec sa fille. L’angoisse palpable de Marie face à cette maternité soudaine. C’est beau parce que sincère, touchant, sans filtre. Parce que c’est l’histoire d’une rencontre. Et une histoire d’amour, tout simplement.

Belle idée que ce choix narratif de l’auteure d’alterner les étapes successives de la rencontre avec leur fille avec des flashbacks en noir et blanc sur leur long et difficile parcours d’adoption. Témoin privilégié, le lecteur se tient aux côtés de Marie et Armand et les accompagne dans la découverte de leur fille et du pays qui l’a vue naître. Un bel album, riche d’enseignements et bourré d’émotion. Le trait de Marie Jaffredo fait merveille. Doux, délicat, expressif… il m’a touché en plein cœur. A découvrir… et à offrir !

 

Le blog de Marie Jaffredo

Éditions Glénat/Vents d’Ouest (Octobre 2019)

128 p.

 

Prix : 19,00 €

ISBN : 978-2-7493-0883-8

 

BD de la semaine saumon

… chez Moka

 

By Hérisson


13 commentaires

Fanny · 9 octobre 2019 à 07h31

Ça a l’air très émouvant et très touchant !

Nathalie · 9 octobre 2019 à 07h48

Un thème qui m’intéresse beaucoup. Et les dessins ont l’air très doux !

Theisse Roland · 9 octobre 2019 à 10h35

J’ai la chance de connaître Marie JAFFREDO et je vais m’empresser d’acheter cet album pour le faire dédicacer samedi 12 à la librairie LaBD. 69004 Lyon

Blandine · 9 octobre 2019 à 10h46

Une thématique qui me touche particulièrement.
Je m empresse de noter ce titre.

eimelle · 9 octobre 2019 à 11h00

qu’il a l’air beau cet album!

Stephie · 9 octobre 2019 à 14h20

Han, ça a l’air trop beau !!

Bouma · 9 octobre 2019 à 15h21

pourquoi pas… j’aime beaucoup le dessin

lasardine · 9 octobre 2019 à 16h23

comme ça a l’air beau!! je note immédiatement!

gamabadou · 9 octobre 2019 à 16h24

Très beau graphisme et thème touchant, je note tout de suite

Saxaoul · 9 octobre 2019 à 18h20

Le parcours du combattant pour réussir à adopter, je ne suis pas certaine d’avoir envie de lire sur ce sujet même si l’histoire est émouvante. Il y a des sujets qu’on préfère parfois éviter.

Itzamna · 9 octobre 2019 à 22h18

Celui-ci me tente beaucoup ! Je vais voir si je peux le réserver à la bib. Sinon, je passerai dire bonjour à mes libraires préférées 😉

Antigone · 12 octobre 2019 à 09h10

Oui ce doit être assez émouvant. 😉

Amandine · 12 octobre 2019 à 15h09

Je note ce titre qui a l’air sublime. Esthétiquement il m’attire et l’histoire a l’air très émouvante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *