Alvin 1, L’héritage d’Abélard – Renaud Dillies / Régis Hautière

alvin

Un petit coup au cœur en découvrant cette couverture…

 

Une bouille qui en rappelle une autre…

 

Un ami très cher que l’on reconnait de loin…

 

Et ce chapeau…

 

Une envie irrésistible de prendre ce petit bonhomme à l’air revêche par la main. De voir naître sur son visage fermé un maigre sourire. De lui faire entrevoir un avenir meilleur… Lui dire qu’il n’est pas seul, que cet ours bourru, là, sera sûrement bien malgré lui le meilleur des guides. Qu’avec lui il fera un bout de chemin, peut-être plus…

 

Alvin n’est pas Abélard. Dans le cœur de Gaston, dans le nôtre, il est irremplaçable. Malmené par la vie, Alvin n’a pas la candeur et la naïveté d’Abélard mais il n’en est pas moins touchant sous sa carapace… Oui, Alvin n’est pas Abélard et c’est tant mieux. Une chance inattendue pour son ami inconsolable de tourner ses pensées vers un ailleurs moins chagrin. Même si les souvenirs s’en mêlent, même si les larmes et la colère, lancinante, ne sont jamais bien loin. S’occuper d’un petit bout d’homme perdu à défaut de s’occuper de soi. Ne plus se contenter de survivre… Oui, Alvin est une chance. Un petit oisillon tombé du ciel pour lequel Gaston devra respecter une promesse, la plus douloureuse et la plus belle qui soit. Il faut croire que c’est son destin à Gaston, prendre sous son aile des êtres aussi désarmants qu’attachants pour lesquels on ne peut que fondre…

 

Et je n’en dirai pas plus… Le premier tome du nouveau diptyque du plus beau des duos d’auteurs m’a plongé dans des abimes d’émotion. Avec Alvin, ils offrent une bien belle suite à la plus belle histoire de tous les temps. Oui, que de superlatifs, mais comment peut-il en être autrement…? L’imagination et la poésie de Régis Hautière font des miracles, le dessin de Renaud Dillies me file la chair de poule et me met les larmes aux yeux. Oui, rien que ça. J’en connais un là-haut, au milieu des étoiles qu’il aurait tant voulu cueillir, qui doit se réjouir de ce nouveau départ…

 

Un cadeau ô combien précieux… merci Jérôme

 

Et une lecture commune que je partage avec grand plaisir avec la jolie Marion, tombée elle aussi en amour, forcément…

 

L’avis de Livresse

 

♥ Mon avis sur Abélard… ♥

alvin1

alvin2

alvin3

Éditions Dargaud (Juin 2015)

56 p.

 

Prix : 13,99 €

ISBN : 978-2-505-06404-6

 

BD de la semaine saumon

C’était ma BD de la semaine…

…aujourd’hui chez moi !

 

 

La BD de la semaine c’est aussi chez…

 

 

alvin  nouvelles graphiques Afrique  keller  Amère russie2

           Marion                            Yaneck                        Karine                         Jacques

 

 

pico-bogue  cases blanches  enfants-resistance  abélard2

            Fanny                          Maël                           Jérôme                      Marguerite

 

 

sculpteur  chateau étoiles  irmina  faelys

          Stephie                       Sandrine                        Caro                              Faelys

 

 

marion   medee1  oliv

         Marion                        Charlotte                        Oli’v

34 commentaires sur “Alvin 1, L’héritage d’Abélard – Renaud Dillies / Régis Hautière

  1. Sublime, absolument sublime … pas d’autre mot ! suis en amour <3
    merci ma copine pour ce somptueux billet sur cette somptueuse BD
    amen

  2. C’est décidé, je ne lirai pas ce 1er tome avant la sortie du second. Ce sera dur mais je serai fort 😉
    (et un superbe billet, comme d’hab, je ne sais même pas pourquoi j’ai besoin de le préciser…)

  3. Je l’ai acheté le même jour que Jérôme mais je ferai partie de celles qui ne le liront pas pour l’instant. J’attends la sortie du deuxième ou tout simplement « le bon moment » (et je boycotte tout article l’évoquant accessoirement.) Mais bon, je passe quand même ici parce que c’est toi, et parce que c’est Dillies. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *