La bulle de secrets – Sophie Bénastre

La bulle de secretsPlus possible pour Polo de rester une seconde de plus dans cette maison. Son beau-père, il en a ras la casquette, et sa mère, elle, n’est jamais là quand il le faudrait. Il faut qu’il prenne le large, et vite, si possible loin… et le plus longtemps possible, ça leur fera les pieds… Polo n’atterrira pas bien loin pourtant. C’est chez son vieux voisin, Pierre-Yves, qu’il ira se réfugier, histoire que sa fugue ne tourne pas court. Un voisin qui n’est guère ravi de trouver Polo chez lui au retour de son footing quotidien…

 

C’est que le gosse est tenace. Et n’a pas l’air de vouloir lever le camp. Et Pierre-Yves, en bon papy solitaire, n’a pas franchement le cœur à le mettre dehors. D’ailleurs, il aurait bien du mal, le môme a eu la brillante idée de lui piquer sa paire de menottes… et s’est attaché au radiateur, en ayant pris soin, il va de soi, de mettre la clé dans un lieu inaccessible. Tout ça pour gagner du temps. Et ne pas rentrer chez lui…

 

Du coup, il va falloir occuper le temps… Se parler peut-être pour tenter de mieux se connaître, se livrer aussi un peu pour s’apprivoiser, raconter ses petits et gros secrets à cette oreille attentive et inespérée. Alors Polo et Pierre-Yves, deux êtres que tout oppose, vont se parler. Ouvrir les vannes, faire, parfois, leur examen de conscience. Et passer un pacte… Rien, absolument rien, ne doit sortir de cette « bulle de secrets »…

 

 

Étonnant petit roman de Sophie Bénastre dont j’avais beaucoup aimé Mélodie en sous-sol (un premier roman et un polar pour ados drôlement bien ficelé). Ici, le lectorat visé est un peu plus jeune, le roman est d’ailleurs très court et recourt presque exclusivement à la forme dialoguée. Par pour autant que l’auteure n’aborde pas des thèmes difficiles, inattendus même. Je ne vous les dévoilerai pas ici mais sachez que ce dialogue qui tourne à la confession intime réserve son lot de surprises.

Les points fors du roman ? Un dialogue moderne, tchatche de l’ado versus langage policé du papy. Ça pourrait lasser, ça donne au contraire du pep’s et une certaine vérité à l’ensemble, sans jamais paraître calqué ou artificiel. Les deux personnages, meurtris chacun à leur façon, se dévoilent peu à peu… jusqu’à cette fin, en forme de pirouette, que je n’avais pas vue venir. Une fin tout en délicatesse, qui fait du bien et donne le sourire.

 

 

En apparence léger, ce petit roman a su me surprendre. Chapeau madame Bénastre !

 

Une lecture que je partage avec Jérôme pour le retour de notre rendez-vous non coquin du mardi !

 

Le blog de l’auteur

 

 

Au hasard des pages : « – Mais… On n’a qu’à dire que là, on est comme dans une bulle. Une bulle de secrets. Rien, je dis bien rien, ne sortira de cette bulle. Ni ce que je vous dis, ni ce que vous me dites. Z’en pensez quoi ?

– …

– …

– Et ça sert à quoi ? Tu préfères pas qu’on regarde la télé ?

– Nan ! On fait la bulle.

– On fait la bulle ?

– Oui, La bulle de secrets. On va dedans !

– Et si tu rentrais chez toi ?

– Tout à l’heure. Peut-être. » (p. 51)

 

 

Éditions Oskar jeunesse (Juin 2014)

82 p.

6 commentaires sur “La bulle de secrets – Sophie Bénastre

  1. Je craignais le pire après quelques pages mais au final c’est une belle réussite qui mérite largement sa place dans notre rendez-vous (non coquin) du mardi.
    (et la semaine prochaine on donne ensemble dans le coquin, j’espère que tu n’as pas oublié 😉 )

    • (La semaine prochaine c’est un registre trèèèèèèès différent… mais tout aussi sympathique, du moins je l’espère!)
      Ravie d’avoir lu ce nouveau roman de Sophie Bénastre avec toi en tous cas, c’est quand même toi qui m’a fait découvrir son premier ! 😉

  2. J’aime beaucoup le sujet « discussions transgénérationnelles » , je note le titre (ainsi que celui de son polar qui m’a l’air bien sympathique également !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *