L’adoption 1. Qinaya – Zidrou / Arno Monin

adoptionA l’aéroport, tout le monde est venu l’attendre. Haute comme trois pommes, serrant très fort son doudou lapin contre son cœur, Qinaya, 4 ans, ne lâche pas la main de sa nouvelle maman. Si c’est un tremblement de terre qui a rendu la petite péruvienne orpheline, c’est un véritable tsunami qui dévaste toute la famille à son arrivée. Patiemment, ses parents adoptifs lui construisent un cocon douillet et rassurant dans lequel ils espèrent la voir grandir loin des images dramatiques qui doivent encore la hanter…

Pour Lynette, la nouvelle grand-mère, l’arrivée de Qinaya est un cadeau inespéré. Les choses sont moins simples pour Gabriel qui n’était pas prêt à devenir grand-père. Râleur et taiseux, le vieil homme se tient en retrait. Mais la petite est là, et bien là… Petit à petit, elle prend sa place et fissure sa carapace avec la seule force de son sourire…

 

J’ai fondu dès les premières planches. Il y a dans ce nouveau Zidrou tout ce que j’aime chez lui… Comme toujours chez le scénariste, tout est un prétexte pour parler des hommes et de ce qui les relie, même si l’intrigue parait à première vue cousue de bons sentiments. Que ce soit entre cette petite fille et sa nouvelle famille, ce grand-père qui n’a jamais réussi à être un « bon » père et son fils qui le devient… ce qui prime ce sont les relations humaines, celles qui se tissent parfois lentement, celles qui ont du mal à s’installer ou n’y arrivent que tardivement. Au delà du très beau sujet de l’adoption, Zidrou nous parle de filiation, des liens du sang et du cœur qui ne s’imposent pas toujours comme une évidence. Et toujours, cette justesse et cette sensibilité à fleur de peau qui affleurent derrière l’humour…

 

Car le vrai don de Zidrou (et dieu sait que cet homme là est bourré de talents !), ce sont ses personnages. Imparfaits, humains, profondément humains, ils nous touchent parce qu’ils sont vrais. Toujours sur le fil de l’émotion, toujours juste, Zidrou est impérial dès qu’il s’agit de capturer sur le vif ces petits moments du quotidien. Jamais il n’en fait trop. En formidable conteur d’histoire, il nous régale de dialogues subtils, tantôt savoureux tantôt poignants. Et cette attention prêtée aux personnages secondaires (les Gégés, amis de Gabriel, la patronne du restaurant africain…), c’est vraiment la cerise sur le gâteau…

 

Non, vraiment, rien à redire sur le premier tome de ce diptyque. Au dessin, Arno Monin est l’homme de la situation. Tendre, délicat, expressif, son trait sied à merveille à cette histoire qui n’a pas fini de dévoiler toutes ses subtilités, à l’image de cette fin, surprenante et inattendue, qui m’a complètement secouée… Pourvu que les auteurs ne nous fassent pas trop patienter avant de nous livrer la suite de ce petit bijou de finesse et d’émotion…

 

Un coup de cœur que je partage avec Jérôme, lui aussi conquis par le talentueux Zidrou.

 

Jacques en parle aussi aujourd’hui

 

Le blog d’Arno Monin

Des mêmes auteurs sur le blog : Merci

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 Éditions Bamboo (Mai 2016)

Collection Grand Angle

70 p.

 

Prix : 14,90 €

ISBN : 978-2-8189-3603-0

 

 

BD de la semaine saumon

C’était ma BD de la semaine…

…aujourd’hui chez Stephie

23 commentaires sur “L’adoption 1. Qinaya – Zidrou / Arno Monin

  1. Très beau billet chère lectrice commune ;)
    Il est parfait ce premier volet du diptyque, reste plus qu’à le conclure en beauté (et puis j’adore la couverture ! ).

  2. C’est beau, c’est tendre, cette bd a l’air d’une vraie merveille. Et la couverture effectivement est très belle. J’ai hâte de la découvrir, merci !

  3. 1/ Déjà j’aime bien ZIDROU 2/ Ton avis me donne très envie 3/ je suis moi même maman adotive d’une fabuleuse petite princesse 4/ comment vais je faire pour résister ????

    Trop d’arguments en faveur d’une lecture rapide et enchanteresse visiblement…Va falloir que je le trouve vite ce premier tome !

    Merci pour ces bons conseils

    MYMY

  4. Je me demande si je ne vais pas attendre que le diptyque soit complet parce que c’est dur d’attendre quand on a aimé le début d’une histoire :)

  5. ah ce zidrou, ma bibliothèque est bien faible en référencement sur cet auteur mais va falloir que je trouve une solution! Ce titre, ce dessin, ce que tu en dis, tout me fait envie:

  6. Je suis tout à fait d’accord avec toi, je viens de découvrir cette BD, MAGNIFIQUE !!!! L’histoire, les personnages, le dessin j’ai été envoûtée et très très touchée par cette histoire. Je crois que je vais la relire plusieurs fois lol et j’espère vraiment que le second tome ne sortira pas dans trop longtemps. Que c’est dur de patienter !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>