Le jour du slip / Je porte la culotte – Anne Percin / Thomas Gornet

Le jour du slipQuand j’étais petite fille, j’étais un vrai garçon manqué. Les cheveux courts, toujours en short, les genoux écorchés, à grimper dans les arbres… J’ai même quelques photos compromettantes de moi en train de faire pipi debout (so shoking…!)

 

A côté de ça, je jouais à la poupée, à la barbie, me mettait des barrettes dans les cheveux et essayait les chaussures à talons de ma maman. Une « vraie » fille quoi… Ce qui ne m’empêchait pas de jouer avec mon petit voisin d’à côté avec des figurines Star Wars, et j’avoue franchement que je préférais être Luke ou même Dark Vador plutôt que Leïla que je trouvais un peu cruche.

 

Bref. J’ai grandi. J’ai les cheveux longs et je porte du vernis à ongles, on va dire que je suis rentrée dans le droit chemin… J’ai une fille qui aime les paillettes, le rose, les plumes… et qui adore tout autant faire une bonne partie de lutte sur le tapis. J’ai un garçon absolument pas casse-cou, plutôt timide, qui préfère cent fois lire plutôt que taper dans un ballon… Et c’est très bien comme ça. 

 

Je me retrouve à vous raconter ma vie et ça n’a en soi absolument rien d’intéressant. Tout ça parce que ce petit livre là déchaine les passions et que je ne comprends pas pourquoi. Je l’ai lu, il m’a fait sourire, et mon fiston a adoré. Corinne qui se réveille dans la peau de Corentin. Corentin qui se réveille dans la peau de Corinne. Une journée de découverte de l’autre côté de la barrière, qui n’en a pas rêvé…? Franchement, il n’y a vraiment pas de quoi fouetter un chat… Corinne se retrouve affublée d’un zizi et Corentin d’une zézette…? La belle affaire… Et puis c’est l’occasion idéale de comprendre comment fonctionne l’autre et de mettre une tannée aux clichés. Le tout avec beaucoup d’humour et d’intelligence. Oui, d’intelligence… Et dieu sait que par les temps qui courent tout ça devient rare…

 

 

Une lecture commune partagée avec Accrobiblio, Charlotte, Eien, Hélène, Jérôme, l’Irrégulière, Leiloona, Les livres voyageurs, Moka, Mirontaine, Paikanne, Stephie, Yueyin

 

 

Éditions du Rouergue (Mars 2013)

Collection Boomerang

64 p.

34 commentaires sur “Le jour du slip / Je porte la culotte – Anne Percin / Thomas Gornet

  1. Il fait polémique ?????
    Moi qui devient fille au bout de … ans ! On peut être les deux ou avoir envie de découvrir comment l’autre fonctionne.
    Passe une bonne journée.

  2. C’est bien ça le problème en ce moment, c’est que l’intelligence, on ne s’en sert plus beaucoup pour analyser avant de parler… et du coup on monte au créneau sans savoir de quoi on parle… Et quand je dis « on », je sais bien de qui je parle ;-)
    Chez moi aujourd’hui, à poil, mais pour de vrai…

  3. Honte à toi mécréante… Bon on se rejoint dans la cour pour une bonne partie de billes. J’apporte mes figurines tu amènes tes barbies. De grosses bises et merci pour tes aveux

  4. Outch’, je viens de lire le commentaire de Stéphie, des images me viennent en tête et je suis écroulée derrière mon clavier … les sorcières, c’est nous en fait ! :P

  5. J’apprends avec effarement qu’il t’est arrivé de faire pipi debout. Mais quelle horreur, je ne ne sais pas comment je vais réagir la prochaine fois qu’on se verra, je suis comme Leiloona, une image me vient en tête dont je vais avoir du mal à me débarrasser.
    Ce blog devient décidément bien trop subversif !

    • Tu es choqué chouchou…? ;-) Je te rassure, maintenant je suis une princesse, une vraie, je ne fais plus ce genre de choses dépravées… Bon, j’en fais peut-être d’autres mais chuuuuttt, personne n’en sait rien ! ;-)

  6. Je trouve ça formidable de mettre un petit mot personnel pour accompagner cette énorme lecture commune. Il est beau comme tout ton témoignage, soyons tolérants et soyons légers aussi avec nos enfants (quels que soient leur goûts)…

  7. J’ai vraiment envie de découvrir tous ces livres déclarés subversifs par des gens qui feraient bien de commencer par censurer leur connerie… (oula je sors, je me réfugie en Belgique !!)

  8. ohohoh petit billet lu avec ravissement après une ptite soirée rhum héhéhé avec du copain, pendant que l’hom gardait les enfants et leur faisait la soupe ! ce soir, un peu dans la peau d’un garçon, et le poilu, un peu dans la peau d’une maman …. quel bonheur !!!
    soyons fous ! hors des conventions et de cette norme sociale … soyons nous et aimons nous !
    (quoi quoi comment ça g un peu forcé sur le ptit rhum un jeudi soir ??? ok m’en vais pisser debout et mettre ma vieille viande dans torchon et ronfler dans lit conjugal !)
    love ma copine d’entre les copines …. et pourtant…. (nan, je ne revélerai rien même sous affres de l’alcool !)

    • Tu as bien raison, ça fait du bien d’inverser les rôles de temps en temps…! ;-) J’espère que tu as passé une bonne nuit près de ton poilu et qu’au réveil tu ne t’es pas retrouvée avec un zizi de garçon…! Rhooooooooo !

  9. Une telle lecture commune me donne envie d’essayer ce livre, et chouette, je viens de voir qu’il était dans ma bibliothèque !! Merci pour ton joli billet en tout cas !

  10. Et bien, moi c’est un livre qui m’attire beaucoup en tout cas ; le sujet est oh combien d’actualité et il semble aborder de façon intelligente.

    Merci de la découverte :)

  11. Ah que c’est beau de voir d’une part ton article qui traite avec humour de ce sujet dont certains aimeraient ont fait leur (mauvais) cheval de bataille et d’autre part, les commentaires tout autant drôles. Petit, j’ai plutôt eu des jeux de garçons avec mes eux petits frères, et grand je suis papa au foyer (à l’année et particulièrement en ce moment puisque madame Yv est partie en formation une dizaine de jours) pour 4 enfants et je m’assois pour faire pipi… C’est grave docteur ?

    • Tu t’assois pour faire pipi… et moi je fais (enfin, je faisais !) pipi debout…! Je crois que nous sommes faits pour nous entendre ! ;-)
      Blague à part, je te tire mon chapeau : papa au foyer, de 4 enfants, mes respects M. Yv ! Toi au moins tu mets une tannée aux clichés ! ;-)

  12. J’étais aussi assez garçon manqué dans ma jeunesse, préférant jouer au foot à la récré qu’à parler rouge à lèvre avec les filles.
    Je ne connaissais pas ce livre, je note !

  13. Mais si ta vie nous intéresse, surtout que tu as tellement raison ! Bravo à ce livre ! Je jouais aux petites voitures avec mon frère et aux jeux de garçons avec les autres de ma rue car j’étais la seule fille. Ce qui ne m’empêchait pas d’être une petite fille qui adorait les poupées. Mais à vrai dire, et alors ? Même si ton enfant sera plus tard homosexuel, où est le problème ? Je doute que ce sera la faute à un livre, ou une façon de jouer. Le principal sera qu’il soit heureux, non ? J’en ai marre de ces culs serrés (pour reprendre Jérôme ;-) )

  14. Connais tu la photo d’acteurs du livre du Nord-Pas-de-Calais (libraires, éditeurs…) posant nus malicieusement cachés par des livres pour lutter contre le vent de censure qui commence à souffler ?

  15. Je ne l’ai pas lu mais j’aime beaucoup Anne Percin, toujours fine et intelligente dans ses écrits. Je ne comprends pas non plus, avec mon frère, on jouait aussi bien à la poupée qu’aux chevaliers, à la lutte, aux barbies, tout ça nous indifférait (Ca m’amusait beaucoup de le déguiser en fille aussi ;-) ).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>