Max WinsonMax Winson est une machine. Façonné par son père qui le coache depuis son plus jeune âge, il est invincible sur les courts où il terrasse ses adversaires sans jamais concéder un seul point. Adulé par un public qui voit en lui un demi-dieu, Max trimballe son corps de géant dégingandé avec nonchalance, poussé par la force de l’habitude. Marionnette d’un père tyrannique qui ne conçoit pas la défaite, il suit la route qu’on a tracée pour lui sans montrer une quelconque émotion. Jusqu’au jour où son père se voit obligé de confier l’entraînement de son poulain à un autre coach suite à des soucis de santé de plus en plus handicapant…

 

Parmi les nombreux prétendants au poste si convoité, Max l’introverti choisit l’exubérant Andy Madison, un inconnu aux méthodes d’entraînement pour le moins atypiques. Il lui revient la lourde tâche de préparer Max à ce qui s’annonce comme le match le plus important de sa jeune carrière. Incapable de perdre, programmé pour gagner, les dès semblent joués d’avance…

 

Coup de cœur inattendu pour ce premier tome du diptyque de Jérémie Moreau découvert comme dessinateur avec le fabuleux Singe de Hartlepool. Inattendu parce qu’après l’avoir feuilleté je n’étais à première vue pas emballée par ce noir et blanc assez flou et plutôt brouillon, ce petit côté manga aussi, pas ma tasse de thé. Inattendu parce que le sport de haut niveau ce n’est pas un thème sur lequel je me précipiterais en temps normal. Mais il y a eu le Singe… et tous ces avis dithyrambiques… Que de bonnes raisons en somme !

 

Jérémie Moreau invente une histoire de vainqueur qui ne perd jamais. Mais là où il aurait pu raconter une histoire réaliste, il a choisi l’angle décalé du conte absurde. A partir de là, tout est possible, le tennis n’est qu’un prétexte. Tous les ingrédients sont là : la solitude du joueur, la pression incroyable qui pèse sur ses épaules, ce destin que d’autres ont tracé pour lui, la tyrannie du monde de la compétition à outrance, les excès qu’il engendre forcément, cette bagarre contre les autres… et surtout contre soi-même. Fascinant.

Fascinant aussi ce dessin qui aurait pu me rebuter. Et puis non. Il colle parfaitement à l’univers qu’a voulu mettre en place l’auteur. Moderne, un brin loufoque, à la croisée de plusieurs genres. Culotté et audacieux, tout ce que j’aime !

 

Jeu, set et match monsieur Moreau, je trépigne de lire la suite !

  

 

Les avis de Caro, Charlotte, Jérôme, Maël, Yaneck, Yvan

 

Le blog de l’auteur

 

max-winson-01-la-tyrannie_2

max-winson-01-la-tyrannie_3

max-winson-01-la-tyrannie_4

 

Éditions Delcourt (Janvier 2014)

Collection Encrages

160 p.

 

Prix : 15,95 €

ISBN : 978-2-7560-4331-9

 

 

BD de la semaine saumon

C’était ma BD de la semaine…

…aujourd’hui chez Yaneck


35 commentaires

Marguerite · 1 juillet 2015 à 05h03

Sans avoir un coup de coeur, j’ai beaucoup aimé cet album. Comme toi, j’ai apprécié le dessin qui me rebutait un peu au départ. Ton billet me rappelle que je n’ai toujours pas lu le tome 2 !

    Noukette · 12 août 2015 à 22h31

    Pas lu le tome 2 non plus mais il ne va pas falloir que je traine trop !

Stephie · 1 juillet 2015 à 07h50

Je lirai sans doute quand le diptyque sera complet 🙂

jacques · 1 juillet 2015 à 08h23

C’est étonnant de voir comment cet album ne laisse pas indifférent. Le chroniqueur qui l’avait demandé sur mon site ne supportait pas. Et pourtant, il déchaine des fois les passions. Il faudra que je tente pour voir.
merci de tons vis

    Noukette · 12 août 2015 à 22h32

    Comme quoi il faut parfois laisser ses à priori au placard, c’est ce que j’ai fait n’étant pas fan du dessin et je ne le regrette pas !

mokamilla · 1 juillet 2015 à 08h39

C’est drôle, j’avais hésité avec ce titre pour ma chronique BD d’aujourd’hui… Je la lirai bientôt.

    Noukette · 12 août 2015 à 22h33

    Je suis presque sûre que tu y trouveras ton compte !

Mo · 1 juillet 2015 à 08h41

J’ai noté les références de ce titre après avoir lu la chronique de Jérôme. Très intriguée, curieuse, de lire ce récit mais comme souvent, je suis partie pour attendre que la série soit complète avant de me lancer dedans.
Merci pour la piqûre de rappel en tout cas 🙂

    Noukette · 12 août 2015 à 22h34

    Mais c’est un diptyque non ? Et il est complet ? Tu n’as donc aucune excuse :-p

lasardine · 1 juillet 2015 à 08h51

et tu vas voir que tu ne seras pas déçue avec la suite!!

franfran · 1 juillet 2015 à 09h15

Oh ça me plait bien ça, et puis Jérémie Moreau (rencontré au salon du livre à Toulon) est absolument délicieux 😉 merci ma copine pour cette jolie découverte !

Yaneck · 1 juillet 2015 à 09h21

J’ai toujours pas lu le tome 2, honte à moi….

    Noukette · 12 août 2015 à 22h35

    Je n’ai pas l’intention de faire trop traîner la chose 😉

Marion · 1 juillet 2015 à 10h05

J’avais noté le titre il y a quelques mois ! Ta critique me confirme ma pensée : il faut que je me procure ça au plus vite 🙂

Marion · 1 juillet 2015 à 11h40

Je n’étais pas plus tentée que ça… Pourtant, ta chronique donne envie !

Jerome · 1 juillet 2015 à 12h29

Une belle découverte pour moi aussi, même si je n’ai pas encore pris le temps de me pencher sur le second tome.

La Désordonnée · 1 juillet 2015 à 14h55

J’ai beaucoup aimé les deux tomes de cette série alors que je ne m’intéresse pas du tout au tennis. Par contre, j’ai aussi eu un peu de mal avec ce style très manga, en particulier certains détails comme les cheveux de Max par exemple (je ne suis pas très fan de sa coiffure :-p).

    Noukette · 12 août 2015 à 22h37

    C’est vrai que ça m’a un peu gênée au départ ce style de dessin, et puis finalement je trouve que tout est cohérent… 😉

sabine · 1 juillet 2015 à 15h43

Oui, comme Stéphie, je vais attendre de pouvoir lire l’intégrale.

    Noukette · 12 août 2015 à 22h38

    Le diptyque doit pouvoir se trouver dans les bonnes bibliothèques 😉

Sandrine · 1 juillet 2015 à 15h50

Et bien, je suis comme toi (avant la lecture).
J’attends encore un peu et je me lance.

fanny · 2 juillet 2015 à 09h23

Le dessin me tente, ce serait une découverte !

A_girl_from_earth · 4 juillet 2015 à 15h38

Tiens, je suis curieuse. Tout comme toi, à première vue comme ça, pas mon truc, mais je pourrais bien me laisser séduire.

    Noukette · 12 août 2015 à 22h39

    Sortir de sa zone de confort, ça fait du bien parfois 😉

Max Winson – Jérémie Moreau [L’intégrale] – Moka – Au milieu des livres · 16 novembre 2016 à 01h15

[…] chroniques de Caro, Noukette, Jérôme & […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *