Melvile 2. L’histoire de Saul Miller – Romain Renard

melvile2 Melvile. Petite bourgade paumée au fin fond de la forêt canadienne. De grands espaces, des voisins qui peuvent très bien de jamais se croiser et une aubaine pour tous les taiseux en quête de solitude et de tranquillité. A quelques kilomètres de Samuel Beauclair venu y chercher l’inspiration, Saul Miller, professeur d’université à la retraite, a choisi la quiétude de la maison de son enfance pour se retrouver…

 

Observer la course des étoiles, contempler la nature pendant ses longues promenades en forêt, s’extasier d’un si parfait équilibre, se repaitre de cette belle lumière. Et s’interroger sur sa propre place dans l’univers…  Une  philosophie érigée en véritable art de vivre que seule Paz et sa fille Mia viennent égayer de leur rires et de leur présence…

 

Et puis, très vite, ces petites choses apparemment banales qui viennent ternir cette belle harmonie et attestent d’une « vilaine présence dans les bois ». La forêt et ses mystères, ce cœur qui palpite, cette entité vibrante qui semble nourrir de troubles desseins à l’encontre de ceux qui l’habitent. Des cadavres de cerfs suspendus à un arbre. Deux hommes étranges qui viennent briser la sérénité d’une existence reculée et mettent un terme à « la longue parenthèse des jours bénis »

 

alb_207776_melvile 2

 

Surtout ne pas trop en dire. L’expérience Melvile ne se raconte pas, elle se vit, elle se ressent… Accepter de naviguer en eaux troubles, se laisser envahir par cette atmosphère aussi étrange que dérangeante. Tenter de maintenir l’équilibre entre réalité et rêve éveillé quitte à perdre pied. Une expérience, oui, autant sensorielle que visuelle…

 

La grande force de Melvile… c’est Melvile justement. Un personnage à part entière, peut-être même le personnage principal de cette série d’ailleurs… Les personnages qui y évoluent se retrouvent à la croisée des chemins, poussés dans leurs retranchements, confrontés à leurs démons et à leurs peurs les plus viscérales. On les accompagne, on se perd avec eux… Imparable. Et totalement addictif.

 

Et ce dessin bon sang, je n’en reviens toujours pas…! L’univers graphique de Romain Renard est d’une incroyable richesse et d’une troublante beauté. Sensuel, mélancolique, onirique… son dessin dépasse tout ce que j’ai pu voir jusqu’à maintenant. Chaque case est un tableau. Je n’ose imaginer la somme d’heures de travail qu’il a fallu à cet artiste pour atteindre un tel degré de perfection. Éblouissant et réellement impressionnant…!

 

 

Un coup de coeur king-size que je partage avec Jérôme et Livresse des mots eux aussi totalement sous le charme !

 

Le site de Melvile

 

L’avis de Jacques

32-1200Éditions Le Lombard (Janvier 2016)

206 p.

 

Prix : 22,50 €

ISBN : 978-2-8036-3570-2

 

BD de la semaine saumon

C’était ma BD de la semaine…

…aujourd’hui chez moi !

 

au_revoir_la_haut_01    bondrée    cerise4    

             Maël                              Jacques                           Yaneck                         Karine

 

communardes    cabaret ombres    cabaret ombres    4soeurs1-couv

            Sabine                           Stephie                            Moka                              Marion

 

mona    Journal d'un chat assassin    Melvile    Melvile

                Bouma                                  Saxaoul                            Jérôme                        Livresse

 

alvin    paci    Printemps-Tchernobyl-768x1093 OhLesFilles1

         Sandrine                           Caro                           Nathalie                           Nathalie

 

cabaret ombres   

            Hervé

 

 

Et n’hésitez pas à participer cette semaine

au coup de projecteur de Stephie sur les très belles éditions Rue de Sèvres !

 

Projo-Rue-de-Sèvres

33 commentaires sur “Melvile 2. L’histoire de Saul Miller – Romain Renard

  1. merci pour l’accueil!
    il me tarde tellement de découvrir ce deuxième tome! pas encore dispo dans mon réseau mais inutile de te dire que je suis dans les starting bloks!!

    • Je te conseille de découvrir le premier tome même si les histoires sont indépendantes, le personnage de l’auteur en mal d’inspiration ne peut que te plaire à mon sens ! (et tu succomberas pour la suite 😉 )

    • Pas d’inquiétude, ce n’est pas une suite à proprement parler. Mais les deux histoires se passent à Melvile… 😉
      Et rassure toi, j’ai attendu plus d’un an avant de sortir le premier tome qui dormait sur mes étagères, je m’en suis voulue par la suite !

  2. J’ai le premier tome déjà noté sur ma LAL et celui ci l’est déjà aussi ;0) Sans doute un de mes prochains craquages, j’ai eu l’occasion de le feuilleter dans ma librairie (le tome 1) et tu as raison ; un graphisme incroyable et sublime. En tout cas tout à fait à mon goût :0) J’ai hâte de les lire ! Sinon, ça fait longtemps que j’ai envie de vous rejoindre pour les rendez vous BD mais comment sait-on où le prochain rendez vous aura lieu ?? Bon mercredi

    • Tout à fait à ton goût oui, je confirme !!
      Concernant la BD de la semaine, c’est simple. Il y a un roulement d’organisé entre Yaneck (1er mercredi du mois), Stephie (2e mercredi), moi (3e mercredi) et Jacques-Un amour de BD (4e mercredi). Normalement le rdv aurait dû avoir lieu chez Jacques aujourd’hui mais il a eu un empêchement, ce qui arrive rarement cela dit. Quand il y a un 5e mercredi, on s’arrange 😉 Après il suffit de laisser un commentaire avec ton lien le jour J chez la personne qui relaie les billets et le tour est joué ! Et si tu es sur FB, on a un fil de discussion pour s’organiser, fais moi signe ! 😉

  3. Voilà une BD que j’ai pris plaisir à découvrir. J’ai avalé les deux tomes avec l’envie d’avoir la suite … L’auteur a réellement su créer un univers à lui dans lequel on plonge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *