Melvile. L’histoire de Samuel Beauclair – Romain Renard

MelvilleVLAM…! Je ressors complètement sonnée par la lecture de ce one-shot. Impressionnant, aucun autre mot ne me vient à l’esprit. Subjuguée par l’univers graphique de Romain Renard que je découvre, éblouie par l’ambiance, fascinée par l’histoire… Et dire que j’ai oublié cette petite merveille pendant un an sur mes étagères…

 

Samuel Bauclair, auteur d’un premier roman à succès, s’est retiré dans un chalet paumé au fin fond de la forêt canadienne. Un chalet hérité de son père, lui-même romancier, où il tente vainement de renouer avec l’inspiration. Tous les jours, un répondeur saturé d’appels de son éditeur pour savoir où il en est. Tous les jours, une déprime sourde et lancinante qu’il n’arrive plus à cacher…

 

Samuel fait semblant. D’aller bien. D’y croire encore. D’aller de l’avant. Samuel fait la sourde oreille. N’écoute plus, n’entend plus sa femme qui tente de le ramener à la réalité. Alors, dès qu’il le peut, il fuit. Loin du chalet, loin du fantôme oppressant de son père, loin de la page blanche, loin de ses obligations, loin de Sarah… Loin de ses démons. Peut-être pas un hasard s’il décroche cette petite annonce pour des travaux de peinture et de rénovation dans un chalet voisin. L’occasion, pourquoi pas, de se vider enfin la tête…

 

Je m’en voudrais d’en dire plus. Sachez seulement que cet album est un immense coup de cœur. Qu’il surprend, qu’il éblouit, qu’il prend aux tripes… Dès les premières planches, le lecteur est frappé par l’atmosphère étouffante qui s’en dégage. Mal-être, malaise, on nage en eaux troubles sans pouvoir mettre le doigt sur ce qui dérange. De brèves éclaircies, des petits moments de bonheur fugace. L’impression que Samuel redresse enfin la tête, qu’il essaye en tous cas. L’impression que sa rencontre avec David et Rachel lui offre enfin une parenthèse, une respiration. Mais il y a Sarah…

 

Rien n’est donné d’emblée. Tout est savamment distillé… On tâtonne, on se perd, on s’embarque sur des fausses pistes. L’inquiétude est palpable et les non-dits pèsent de tout leur poids. C’est que le scénario, imparable, distille savamment ses subtilités. Et si on sent venir le drame, si les pièces du puzzle finissent par parfaitement s’imbriquer pour dissiper les zones d’ombre, on est finalement loin du compte, très loin même…

 

Le graphisme, je le répète, est tout simplement magistral. On pourrait avoir sous les yeux de véritables photographies que ce ne serait pas plus beau… Du fusain, de l’encre, un savant patchwork d’ombres et de lumière, des cadrages absolument bluffants, je suis totalement fan !

Sans compter que l’auteur est un incroyable touche à tout. Une bande son de plus d’une heure accompagne la lecture de cet incroyable roman graphique… si tant est que l’on soit équipé d’un iPad. Chanceuse, je n’ai pas boudé mon plaisir. Sans compter que l’application permet une lecture « augmentée » de l’album en accédant à tout un tas de vidéos, photos, crayonnés. Une lecture différente qui rebutera sans doute les puristes mais apporte un petit plus indéniable… même si l’album, somptueux, se suffit à lui-même.

 

Une chose est sûre, je me réjouis de découvrir les prochains titres de cette série. On y suivra les aventures d’autres habitants de Melvile, pas des « suites » donc, mais des histoires parallèles à celle de Samuel Beauclair… Comme ça va être bien…

 

 

Le site de Melvile

 

Les avis de Alex, Cristie, Joëlle, JViel, KbD, Livresse des mots, Lunch, Maël, Mo’, Theoma, Yvan…

 

 

MELVILE

MELVILE 2

 

Éditions Le Lombard (Octobre 2013)

128 p.

 

ISBN : 978-2-8036-3292-3

Prix : 19,99 €

 

 

C’était ma logo BD Mango rouge !

Chez Mango et chez les autres…!

 

 

 

topbd_2013.jpg

 

by Yaneck

19,5/20

20 commentaires sur “Melvile. L’histoire de Samuel Beauclair – Romain Renard

  1. Moi aussi je m’étais amusée avec mon smartphone ^^ Ça scotche encore plus à la lecture du coup, vu que l’on cherche en permanence l’entrée qui déclenchera le prochain bonus. Un bon souvenir. Je crois qu’il prépare un second album dans le même univers

    • Oui, visiblement plusieurs personnages de Melvile devraient avoir droit à leur histoire… Mais vu qu’il a mis plus de deux ans à fignoler cet album, je crois qu’il va falloir se montrer patients… Et j’attendrai ! 😉

  2. Les planches sont à tomber (je suis allée voir celles sur BDgest aussi). Quel travail ! Je note le titre bien volontiers 🙂

  3. Bon, bon, bon, quand tu es convaincante (et convaincue) à ce point, aucune raison de résister. Et au moins j’ai la certitude de ne pas être déçu 😉

  4. ça fait longtemps qu’il me tente ce Melvile là ;0) Le sujet, forcément, ne peut que m’attirer, et les planches sont vraiment magnifique, en tout cas elles sont tout à fait comme j’aime le graphisme… Allez hop, dans vos billets tentateurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *