Perico – Philippe Berthet / Régis Hautière

Perico1958. Cuba. Nous sommes à la veille de la révolution castriste et la Havane est plus que jamais aux mains de la mafia. Le dictateur Batista est toujours au pouvoir mais il peine à contenir la révolte qui commence à gronder. La corruption règne. Au centre des trafics en tous genres, les casinos où circulent la drogue et l’argent sale, sous la coupe du parrain local portant le doux surnom de Santo Trafficante.

Joaquin travaille dans l’un d’eux, au « Sans-Souci ». Serveur et accessoirement homme à tout faire, il est discret et ne fait pas de vagues… Jusqu’au jour où son frère Carlos, du genre à tremper dans les sales combines, refait surface et lui demande de veiller sur une mallette pleine de billets. Une mallette qui va précipiter le jeune Joaquin dans une histoire qui le dépasse. Surtout quand la belle et sulfureuse Livia, maîtresse du parrain du coin, se rajoute à l’équation déjà fort complexe…

 

Premier tome d’un diptyque dont j’ai déjà hâte de lire la suite. Si je suis une habituée des scénarios de Régis Hautière (aahhh Abélard…!), je ne connaissais pas encore le dessin de Philippe Berthet. Disons le d’emblée, je suis séduite par le trait élégant et fin de ce monsieur, par sa capacité aussi à recréer l’ambiance de l’époque. Ravie également d’apprendre que cette nouvelle collection dédiée au polar, intitulée fort à propos « Ligne noire », lui sera entièrement consacrée. Je ne sais pas à quels scénaristes il s’associera pour les titres à venir mais je peux déjà vous dire que je vais suivre tout cela de près !

 

Soyons honnêtes, j’ai principalement voulu lire cette BD parce que Berthet a demandé à Hautière de lui imaginer une histoire « à la Abélard »… Pour tout vous dire, je n’aurais rien vu si on ne me l’avait pas dit… Et pourtant… Un héros naïf, une belle inaccessible pour qui on est prêt à décrocher la lune et à prendre des risques, une quête qui prend des allures de fuite, un troisième larron qui pourrait effectivement prendre autant d’importance que ce cher Gaston… Hâte de voir où tout cela va nous mener dans le second et dernier tome, vraiment…

 

Concernant le scénario, c’est classique certes mais efficace. Le road movie qui démarre s’annonce des plus tendus. Des plus passionnants aussi. Tous les ingrédients sont là : un héros qui a encore tout du gamin plongé dans une histoire qui n’est pas à sa « taille », une fuite à hauts risques, Hollywood en point de mire, une partenaire sulfureuse, un invité de dernière minute qui ne se révèle pas encore… 

 

Verdict ? Je suis emballée… A quand la suite ?

 

Les avis de Jérôme et JViel

 

Interview des auteurs sur Un amour de BD

Perico2

Perico3

Perico4

Perico5

© Berthet / Hautière / Dargaud

 

 

Éditions Dargaud (Février 2014)

64 p.

 

C’était ma logo BD Mango rouge !

Chez Mango et chez les autres…!

 

 

topbd_2013.jpg

 

by Yaneck

17/20

19 commentaires sur “Perico – Philippe Berthet / Régis Hautière

    • J’ai été agréablement surprise par le dessin pour ma part, c’est du travail léché… Et les couleurs sont sublimes ! Je pense que ça pourrait te plaire !
      (Et re-bravo pour ton interview, super ! 😉 )

  1. Je ne sais pas pour celle ci, mais j’ai été voir ton lien Abélar et je n’ai qu’une chose à dire; c’est plus que beau!!
    donc je suis super motivée là.

  2. Je ne suis pas vraiment attirée par les dessins, mais le scénario m’intéresse assez… Et ta chronique me confirme une chose : je dois lire cet album !

  3. Tu sais à quel point je suis totalement fan de Berthet depuis des dizaines d’années. Alors le voir s’associer à Hautière pour réaliser un diptyque, c’est un peu le rêve pour moi. J’ai beaucoup aimé ce premier tome, je ne doute pas une seule seconde que la suite (et la fin) sera à la hauteur et j’espère bien que nous pourrons la lire ensemble 😉

  4. J’aurais bien envie d’attendre la sortie du second tome pour tout lire d’un coup ! (et je l’emprunterais en bibliothèque, parce que ce dessin genre Marvel… je ne suis pas très fan (désolée !)

  5. J’attendrai la sortie du 2. L’univers n’est pas vraiment le mien mais je suis prête à tout lire s’il est question de Régis Hautière !

  6. le dessin ne m’attire pas au premier coup d’oeil, mais j’ai déjà eu de belles surprises en persévérant!
    par contre, j’attendrai d’avoir les 2, je pense 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *