Roméo, moustique sympathique – Luc Blanvillain

« Les humains n’aiment pas les moustiques.

 

Sans me vanter, je ne suis pourtant pas le pire représentant de mon espèce. Mes six pattes élancées, mes jolies ailes nervurées, mon abdomen frémissant, mes beaux yeux à facettes, mon vol vigoureux m’ont toujours valu un certain succès auprès des moustiquettes. Ce mot n’existe pas officiellement, c’est Camille qui l’a inventé et j’espère qu’il trouvera sa place dans le dictionnaire, comme j’ai désormais la mienne chez elle. »

 

La vie d’un moustique est loin d’être un long fleuve tranquille. Accueillis par un concert de claquements de mains à chacune de leur approche, pas facile pour ces bestioles de voleter sereinement même quand on est un mâle et qu’on ne pique pas. Ce qui est le cas de Roméo. Non seulement il ne fait pas partie de la horde des moustiquettes assoiffées de sang frais, mais en plus il a appris à aimer les humains dont il comprend la langue (en plus de parler couramment grenouille, araignée, mouche et même chat et chien, ça peut toujours servir…)

 

C’est qu’à traîner ses esgourdes près des humains, il a appris à mieux les connaître, à tel point qu’il est devenu l’ami de Camille, une grand-mère accro aux Flammes de la passion, série romantique au long court. Installé confortablement dans le creux de son oreille près de son sonotone, Roméo échange avec elle des considérations hautement philosophiques sur les relations compliquées qui unissent les nombreux personnages de leur soap préféré. Bien à l’abri derrière les moustiquaires qui couvrent toutes les issues de la maison, Roméo a une vie paisible qui le fait passer pour un traitre aux yeux de ses congénères. Mais Roméo n’en a que faire. Jusqu’à ce que Clélia, la petite-fille de Camille, vienne passer ses vacances chez sa grand-mère et oblige le jeune moustique à s’aventurer dans le vaste monde…

 

« Les vraies amitiés, à mon avis, sont souvent les plus inattendues. »

 

Poulpe fictions est un nouveau label de romans qui vise la tranche des 8 – 12 ans et propose déjà plusieurs titres drôles et décalés. Une collection qui se rapproche visuellement de la collection Pépix chez Sarbacane : mise en page aérée, police adaptée aux plus jeunes, nombreuses illustrations qui apportent du pep’s à l’histoire. Recette testée et approuvée par les lecteurs un peu frileux ravis de se plonger dans ces romans ludiques, modernes et attrayants.

 

Bonne pioche avec ce roman de Luc Blanvillain, auteur dont j’avais déjà apprécié les précédents romans, qui se met pour l’occasion dans la peau de Roméo, un moustique domestique éminemment sympathique ! Mention spéciale à la galerie de personnages secondaires qui donnent tout son sel au roman : Bernard le chat joueur, croisement entre un ours et un mérou, Thelma et sa horde de moustiquettes affamées, Joseph le retraité énamouré fan de rap, Clélia la petite-fille allergique aux piqûres d’insectes, sa mère Corinne sorte de GI baraquée au crâne rasé, Suzie la Juliette de Roméo… L’auteur s’amuse comme un petit fou, joue avec les mots et en profite pour glisser pas mal d’infos sur ces petites bêtes mal aimées. Une collection à suivre dont je vais m’empresser de commander quelques titres pour mes collégiens…!

 

Et une nouvelle pépite jeunesse que je partage avec Jérôme, comme chaque mardi.

 

Du même auteur sur le blog : Crimes et jeans slim Opération Gerfaut

 

Éditions Poulpe fictions (Septembre 2017)

183 p.

 

Prix : 9,95 €

ISBN : 978-2-37742-012-4

 

 

pepites_jeunesse

Enregistrer

Enregistrer

6 commentaires sur “Roméo, moustique sympathique – Luc Blanvillain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *