Sauveur & fils (saison 3) – Marie-Aude Murail

sauveur3

« Je suis un psy, pas forcément à la con mais un psy. C’est comme ça que je me défends. Je généralise, je théorise, j’essaie de comprendre. J’ai besoin que les choses aient un sens. »

 

♥ Bonheur ♥

 

Sauveur & fils ou la série doudou par excellence… Celle qui vous réconcilie avec le genre humain, oui, rien que ça. Celle qui fait tellement de bien qu’elle devrait être remboursée par la sécurité sociale. Celle qu’on a déjà hâte de retrouver pour une nouvelle saison parce que oui, ouf, il y en aura bien une !

 

Sauveur, je l’aime d’amour. Voilà, c’est dit. J’aime sa vraie-fausse assurance, sa belle humanité, son envie folle de réconcilier l’inconciliable, sa façon de mettre des mots sur les maux, ou de ne pas les mettre d’ailleurs. J’aime sa façon de se prendre les pieds dans le tapis, de tâtonner, de prendre parfois les mauvaises décisions quand il s’agit de sa vie personnelle. J’aime son inconscience et son manque flagrant de professionnalisme quand il décide de laisser parler son cœur plutôt que sa raison de praticien. J’aime sa façon de croire profondément en l’être humain. Et par dessus tout, j’aime sa famille foutraque et rapiécée parce qu’elle ressemble à la vie, la vraie…

 

« Regardant la tablée où se promenait Bidule et autour de laquelle s’entassaient, outre Louise, Alice, Paul et Lazare, un légionnaire plus ou moins gangster, un pianiste déséquilibré et un Elfe de la nuit déscolarisé, Sauveur eut le sentiment que le 12 rue des Murlins prenait bel et bien ces derniers temps l’allure d’un établissement pour dingos. »

 

Trois saisons et une galerie de portraits qui s’étoffe. Autant de patients qui défilent dans le cabinet de Sauveur, les véritables patients n’étant pas toujours ceux que l’on croit d’ailleurs… Des êtres cabossés, abîmés, incompris, inadaptés ou à côté de la plaque qui trouvent en Sauveur une oreille attentive. Et des adolescents auxquels on s’attache sensiblement, inévitablement…

 

Trois saisons et une famille qui se construit sous nos yeux. Une maison de mecs… et Louise. Beaucoup d’amour, de chassés-croisés, d’incompréhension aussi parfois quand la vie professionnelle de Sauveur envahit un peu trop la sphère privée. Ouf, Sauveur est faillible, nous voilà presque rassurés…! Marie-Aude Murail, toujours aussi perspicace et juste, nous régale et on en redemande ! (Vite, vite, la suite !!! )

 

Une série chouchou-doudou-qui-fait-du-bien… franchement, vous auriez tort de vous en priver ! Et une délicieuse pépite jeunesse que j’ai pris un plaisir fou, encore, à partager avec mon complice Jérôme.

 

« Mon Dieu, (…) est-ce que les parents ont idée du fatras qu’il y a

dans la tête de leurs enfants ? »

 

Les avis de Cuné, Pépita, Thalie

 

Mon avis sur la saison 1 et la saison 2

 

Éditions École des Loisirs (Mars 2017)

320 p.

 

Prix : 17,00 €

ISBN : 978-2-211-23239-5

 

pepites_jeunesse

18 commentaires sur “Sauveur & fils (saison 3) – Marie-Aude Murail

  1. Rhooo ! On découvre « Sauveur » grâce à vos pépites ! La première saison est arrivée vendredi chez nous et Loulou l’a commencé samedi matin. Alors je dois attendre un peu mais il se régale le bougre !! (il a déjà fait une recherche sur Internet pour savoir si d’autres tomes étaient disponibles ^^ )
    Merci 😉 <3

  2. Je vais voir si le tome 1 se trouve à la médiathèque. A force de voir les articles sur vos blogs, il faut bien que je me décide à découvrir cette série !

  3. c’est toi qui m’a poussée à découvrir cet auteur, avec ton contagieux enthousiasme envers elle ! je le lirai très certainement (et aussi j’en ai passé un à mon fils, Souï manga, et il a vraiment aimé !)

  4. Une lecture en diagonale de ton billet car je l’ai dans ma PAL! Je découvre l’auteure avec cette série et j’adore! Miss Charity est déjà dans la pile car je crois que j’en ai pas fini avec Marie-Aude Murail!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *