Saveur coco – Renaud Dillies

Saveur cocoRenaud Dillies est un magicien ! Son dernier titre est un vrai bonbon à savourer sans modération aucune. Un ravissement dès les premières planches, et rassurez-vous, ça dure jusqu’à la fin..!

 

Je suis fan. Il faut lire Dillies, tout Dillies, à commencer par Abélard, l’indispensable, l’irremplaçable, l’incontournable Abélard (l’intégrale vient de sortir d’ailleurs, précipitez-vous, il n’y en aura pas pour tout le monde…!)

 

Saveur coco… Rien que la couverture est un bijou. Pour tout vous dire, j’ai d’abord feuilleté la BD avant de la lire. Une explosion de couleurs, des trouvailles graphiques incroyables, un feu d’artifice d’inventivité ! Tout ce que j’aime ! Puis, gros plan sur les personnages principaux : une cigogne coiffée d’un sombrero qui joue d’un genre de cithare et fume la pipe comme un pompier, et son acolyte, un minuscule petit renard aux oreilles pointues. Là, je n’ai pu m’empêcher de sourire… Encore un volatile… Encore un musicien… Encore un chapeau improbable ! D’emblée, cet oiseau m’a été extrêmement sympathique, allez donc savoir pourquoi…

 

Devant ce duo atypique, le désert à perte de vue sous un soleil de plomb. Et pas une goutte d’eau depuis des lunes. Jiri et Pôlka ont soif, très soif… Les voilà partis droit devant, dans l’espoir de trouver à boire ou d’apercevoir dans ce ciel immensément bleu un nuage égaré. En chemin, ils croisent une faune bigarrée en quête de fraicheur : un éléphant juché sur une voiture riquiqui, une girafe en trottinette, un flamand rose en patins à roulettes, un hippocampe portant monocle se rendant à une obscure réception, un hippopotame endimanché et une minuscule autruche. Entre autres. Ils croisent aussi quelques mirages… et un poisson, volant. Un poisson lunaire qui traverse le ciel en pleine nuit pour finir par disparaitre au petit matin. Et qui dit poisson dit eau, du moins en théorie… A moins que ce ne soit un mirage. Et puis il y a cette noix de coco, providentielle. Si au moins ils avaient un marteau…! Et cette mystérieuse porte, au beau milieu du désert…

 

Barré ? Complètement ! Farfelu ? Bien plus encore ! Déjanté, décalé, loufoque et totalement absurde, Saveur coco ne ressemble à rien d’autre ! Renaud Dillies est un gamin facétieux à l’imagination totalement débridée qui s’amuse et ça se voit. Résultat ? On en prend plein les mirettes !

 

Cet album, c’est de l’or en barre, ni plus ni moins ! Intelligent, poétique, drôle, surréaliste et parfois même philosophique, on ne sait jamais à quoi s’attendre en tournant les pages. Dillies étonne et nous enchante. Jusque dans les moindres détails. Planches aux allures d’enluminures mexicaines, affranchissement total des cadres, de la fantaisie partout, y compris dans la police utilisée… Tout, absolument tout sort de l’ordinaire ! Et que dire des dialogues ! Savoureux et délicieusement décalés, forcément absurdes, on jubile !

 

Dillies est un magicien (oui, je me répète…), un mec doué et je l’aime. J’aime son univers, j’aime sa poésie, sa folie, sa petite musique. J’aime tout. Cet album là est une vraie pépite, mon préféré avec Abélard, presque ex-æquo, c’est dire ! Conclusion : le nouveau Dillies est là et c’est une tuerie, on se précipite !

 

Une lecture que j’ai l’immense plaisir de partager avec mes comparses Jérôme et Moka, amoureux de Dillies, évidemment !

SC1

SC2

© Dargaud / Dillies

 

Éditions Dargaud (6 septembre 2013)

80 p.

 

C’était ma logo BD Mango rouge !

Chez Mango et chez les autres !

 

topbd_2013.jpg

 

by Yaneck

19,5/20

26 commentaires sur “Saveur coco – Renaud Dillies

  1. Bon , t’as aimé ou je me trompe ? Moi aussi j’ai adoré. Ce Dillies quand même, quel talent ! Un album à lire et à relire, sans aucun doute. Je l’ai donné à pépette n°2 hier soir et du haut de ses 8 ans elle me l’a rendu en me disant : « c’est trop bête ce truc, j’ai rien compris ! ». Pffff, aucun goût cette petite…

    • Normal qu’à 8 ans elle n’ait rien compris, je devrais essayer avec le mien tiens par curiosité !
      Ravie de cette lecture, vraiment, c’est à la fois si différent et si ressemblant à ce qu’il fait d’habitude, je me suis sentie comme un poisson dans l’eau ! 😉

  2. Bonjour !
    Noté ! Les planches que tu nous montres sont très belles. Maintenant, je suis curieuse de voir si j’aimerais autant que toi, ou si mon avis rejoindrait celui de Moka…

  3. Le dessin change énormément (visiblement) par rapport à Abélard, mais ça ne me déplait pas, au contraire! C’est coloré, vif, j’adhère complètement! Je lirai cette BD, c’est sûr!

    • J’y trouve au contraire de grandes similitudes, mis à part ce côté hachuré qui effectivement est complètement absent… Mais tu verras, tu ne seras pas trop dépaysée…! 😉

  4. Cet album, je l’avais déjà acheté dans ma tête ^^ Bon, maintenant que je t’ai lu, j’attends octobre avec impatience (restrictions côté BD pour le mois en cours… sniff)

  5. Bon, il faut que je me remette de cette rencontre avec cette BD qui malheureusement m’a déçue. Je suis à des kilomètres de la claque prise avec Abélard qui reste à mes yeux nettement au-dessus… Mais bon, puisque tu m’aimes quand même, je me sens mieux. <3

    • Pas grave va… Et tu as raison, Abélard reste Abélard.
      Je trouve tout de même qu’avec cet album il a su se renouveler tout en gardant sa personnalité propre… J’ai adoré ce virage !

  6. waw waw waw!! ça promet!! il me tarde de la lire aussi!!
    Dilliez est au rendez-vous chez moi aussi aujourd’hui! 🙂
    et un spécial merci à toi pour me l’avoir fait découvrir!!!

  7. Ce Dillies a l’air de déclencher les enthousiasmes. Je ne le connais pas assez, il faudrait vraiment que j’arrive à mettre la main sur ses BD à la bib, voire que je réserve…

  8. Il fait bien plaisir cet article, et il m’aurait été dommage de passer à côté !!
    Comme Yvan, j’ai redéposé le livre en librairie, provisoirement !!! 🙂

  9. Ah Renaud Dilliès, je suis une grande fan aussi ! (Jardin d’Hiver, Abélard, et Saveur Coco sont les titres que j’ai déjà lu), et j’ai vraiment, ABSOLUMENT tout aimé !! Saveu Coco est vraiment un magnifique album, un énorme coup de cœur, et franchement, on en redemande !
    Je viens de découvrir ton blog et j’apprécie beaucoup tes chroniques, je vais fouiller un peu partout 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *