Un beau jour – François David

un beau jourJosé entre en 5e, une année particulière pour lui puisqu’il est accompagné de Iahoo, son chien. Un compagnon fidèle qui va lui permettre d’abandonner « la blanche » pour se fondre un petit peu plus dans la masse et tenter d’oublier son handicap. 

L’arrivée de Iahoo au sein du collège ne passe évidemment pas inaperçue, c’est même un évènement. Un évènement qui donne l’impression à José d’exister enfin, même s’il a parfois du mal à canaliser la gentillesse de ses camarades. Mais il y a Julian. Son petit plaisir, malmener José, le provoquer, le pousser chaque jour un peu plus à bout… Iahoo lui, voit et ressent tout. « Il y a des mots comme des coups de poing. Après avoir entendu ceux de Julian, José avait d’ailleurs passé la main sur son menton. (…) Ça me faisait de la peine et j’avais envie de lécher son oreille pour effacer les paroles de Julian. »

 

Nathalie est une adolescente gaie et insouciante par nature. Alors qu’elle se rend comme chaque mercredi à son cours de danse, elle est confrontée à un évènement qui va tout doucement chambouler sa vie. Une gifle. Donnée par pure méchanceté par un garçon de son âge l’abordant sous prétexte de lui demander son chemin. Des rires, la fuite… et Nathalie reste là, horrifiée par la violence du coup. Si la gifle ne laisse aucune trace visible sur la joue de Nathalie, elle marquera profondément la jeune fille qui s’enfonce petit à petit dans une tristesse et un mutisme profonds, incapable d’exprimer ses sentiments sur ce qu’elle vit comme un véritable traumatisme. « Depuis la gifle, je n’avais plus envie. Plus envie de sortir. Plus envie de bouger. Plus envie de rien. Même de ce que j’aimais le plus avant. »

 

Deux nouvelles. Deux histoires qui mettent en scène des adolescents au prise avec la bêtise crasse et la méchanceté. Deux adolescents profondément meurtris dans leur chair par des mots ou des gestes qui ne font pas que blesser leur amour propre. Des « non-évènements » aux répercussions énormes…

Beaucoup d’intelligence et de finesse dans ces deux histoires. Le point de vue original du chien dans la première nouvelle, son regard sur le handicap de son maître, son « analyse » de la situation qui s’enlise petit à petit… tout cela est très bien vu. Dans la seconde, il est intéressant de percevoir comment la jeune fille va gérer ce qu’elle vit comme un traumatisme, son cheminement allant de l’incompréhension à la soif de comprendre.

 

Et, cerise sur le gâteau, c’est un vrai plaisir de retrouver la plume de François David découverte avec Charlie dans cette très chouette collection !

 

 

Une nouvelle pépite jeunesse que je partage avec Jérôme, comme chaque mardi ou presque..!

 

 

Premières phrases :

 

Iahoo

« Je sais ce qu’il me dit. Tout ce qu’il me confie. Il me confie beaucoup. Mais pas tout. Ne me reste alors que mon regard. Mon regard qu’il ne voit pas. »

 

La gifle

D’habitude, je prends le tram. Oui, je suis très tram. C’est plus rapide, et il y a davantage de places. Pour ce mercredi, le le tram ne roulait pas. Des contrôles, je crois. Ça ne modifiait pas grand chose pour moi, puisqu’il y avait les bus. Simplement, il fallait changer : le 11, puis le 4. mais j’avais tout mon temps. J’étais en avance pour mon cours de danse. Et surtout, je me sentais bien. »

 

 

Éditions Le Muscadier (Février 2015)

Collection Place du marché

64 p.

 

Prix : 6,90 €

ISBN : 979-10-90685-48-2

 

pepites_jeunesse

7 commentaires sur “Un beau jour – François David

    • Je suis persuadée qu’il y a encore de nombreuses pépites à découvrir dans les allées de votre alléchant marché ! 😉 Merci de proposer de tels titres à nos ados !

  1. « la bêtise crasse et la méchanceté », c’est ça. Le tout est bien amené et fera sans doute réfléchir les jeunes lecteurs. Comme tu m’as dit en off et à juste titre, « ça devrait plaire » 😉

    • Un savant mélange des deux nouvelles, le chien guide… et l’abribus où la jeune fille sera victime de cette agression stupide… C’est bien vu oui !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *