Un-bruit-etrange-et-beau-zep-rue-de-sevres

« Vivre dans le silence nous réduit à l’essentiel. »

 

La magnificence de la nature. Contempler. Admirer. La beauté saute aux yeux quand on passe le plus clair de son temps loin du monde. William, devenu Don Marcus, est un moine chartreux. Voilà plus de vingt cinq ans qu’il a choisi de vivre cloîtré, loin du bruit et de la fureur du dehors, enfermé dans un silence qu’il a appris à aimer. Seule la promenade hebdomadaire lui permet d’humer la vie comme elle va, dans l’écrin protégé d’une nature qui vibre de sons presque oubliés…

 

Aujourd’hui ils ne sont plus que neuf à vivre au sein de la chartreuse de la Valsainte. Une vie de rien qui se résume à peu de mots : « silence, pauvreté, obéissance, chasteté… silence. » Un horizon immuable, les mêmes gestes répétés et de jour en jour, les mots qu’on oublie…

 

« Toutes ces années… Quitter les mots pour aller vers la Parole…

Toutes ces années à respirer leur absence. Le vide dans ma gorge. »

 

Jusqu’à ce courrier d’un notaire parisien convoquant William à la lecture du testament de sa tante. Une tante qui vingt six ans auparavant s’était farouchement opposé à son entrée dans les ordres. Une fuite. Un gâchis. La peur de vivre…? Il va falloir affronter le dehors, quitter le monde du silence, retrouver le vacarme assourdissant des rues, se laisser assaillir par les couleurs et les odeurs. Aller à la rencontre de ce monde qui a continué de tourner sans lui…

Dans le train qui l’emmène à la capitale, quelques mots encore fébriles échangés avec une jeune femme. Des mots qui bousculent hors de la zone de confort, des mots qui questionnent et font replonger dans les souvenirs d’avant. Méry ne prend pas de gants, elle n’a plus rien à perdre. Condamnée par la médecine, elle compte bien profiter des jours qui lui reste à vivre en éloignant la peur de la mort qui l’assaille…

 

Le nouvel album de Zep est le portrait émouvant et juste d’un homme en plein révolution intime. Vingt cinq ans que Marcus a choisi le monde du silence. Vingt cinq ans qu’il prie pour les hommes qu’il a quittés. Vingt cinq ans qu’il a choisi de croire en Lui et de lui confier sa vie. Vingt cinq ans que sa vie a pris un sens… Refaire face au monde fait ressurgir les souvenirs enfouis, les sons d’autrefois, le cœur qui bat parfois un peu plus vite. Les images le bousculent, les sensations le troublent, les mots trop longtemps tus jaillissent bien plus naturellement qu’il n’aurait pu le croire. Cette vie là, tonitruante, vibrante, lui aurait-elle finalement manquée…? Jusqu’à quel point s’est-il oublié derrière les murs épais de sa cellule…?

 

Zep avance à tâtons dans l’histoire de cet homme jusqu’à lui faire prendre une route assez inattendue. Lui qui a choisi de « mourir au monde » rencontre une femme qui va devoir quitter cette vie qu’elle aime. Le hasard est parfois facétieux. Les relents du passé bouillonnent… et un futur, timide, parait presque possible. Une jolie prise de risque… Un joli parti pris graphique également avec ces aquarelles en bichromies qui laissent place au silence et à la contemplation…

 

J’aime ce Zep là, beaucoup. Son Histoire d’hommes était déjà prometteuse, j’espère qu’il va continuer son exploration de l’âme humaine, il y a encore beaucoup à dire…

 

Une lecture que j’ai grand plaisir à partager avec ma copine Mo’

 

Les avis de Géraldine, Jacques, Livresse, Stephie, Yv

 [slideshow]

Éditions Rue de Sèvres (Octobre 2016)

96 p.

 

Prix : 19,00 €

ISBN : 978-2-36981-185-5

 

BD de la semaine saumon

C’était ma BD de la semaine…

…aujourd’hui chez Moka

 

challenge12016br

18/18

Challenge 3% rentrée littéraire catégorie « Touche à tout » réussi

chez Hérisson et Léa Touch Book


23 commentaires

keisha · 5 octobre 2016 à 07h32

Mais jérôme en parle aussi!

Mo · 5 octobre 2016 à 07h51

Un album un peu perturbant en tout cas ! En tout cas, la réflexion que Zep propose a beaucoup de mal à superposer à la mienne. Autant j’accepte le postulat de départ autant la manière dont le personnage réagi aux épreuves me heurte un peu

Hélène · 5 octobre 2016 à 08h22

Je n’arrive pas à être convaincue, et pourtant vous êtes nombreux à en parler ce matin !

Laure · 5 octobre 2016 à 08h30

Je suis intriguée je dois dire !

Sandrine · 5 octobre 2016 à 08h51

Un auteur que je n’attendais pas dans ce registre. Mais tu me donnes envie de découvrir cet album.

framboise · 5 octobre 2016 à 10h02

Je la lirai héhéhé c’est rigolo tous ces billets sur la même BD ! Bref ça me plait, pis j’aime Zep alors je note !
Merci les filles pour vos billets
et des baisers immenses copine <3

Eva · 5 octobre 2016 à 10h49

pas du tout le genre d’album que j’attendais de la part de Zep, surprenant!

Saxaoul · 5 octobre 2016 à 11h21

Cette BD m’intrigue. Je la lirai sans doute mais pas certaine de l’acheter tout de même.

Syl. · 5 octobre 2016 à 11h44

Je reviens de chez Mo’ et vos avis, un peu divergents, sont intéressants.
La curiosité me fait noter.

jacques · 5 octobre 2016 à 11h48

Un titre a-do-ré !

Jerome · 5 octobre 2016 à 12h34

Suis pas fan du Zep pour adultes moi (même quand il donne dans TRÈS adulte^^). Je le préfère en papa de Titeuf, y a rien à faire 😉

Moka · 5 octobre 2016 à 16h33

Je ne suis pas une grande fan de Zep. A l’occasion pourquoi pas mais je ne vais pas me ruer dessus.

Yv · 5 octobre 2016 à 17h25

J’ai beaucoup aimé, le rait, l’histoire, l’épure

sabine · 5 octobre 2016 à 18h17

Je dis oui à cet album dont le sujet original m’interpelle.

Mylene · 5 octobre 2016 à 19h09

comme je disais chez Mo’ , un jour faudra que je découvre Zep ! 🙂

A_girl_from_earth · 6 octobre 2016 à 00h10

Je l’avais noté déjà mais je ne sais plus chez qui, haha ! La thématique et son traitement me parlaient bien. Bon, je ne sais pas si j’arriverai à le caser en 2016. Ouioui, j’en suis là.:-)

Alex-Mot-à-Mots · 6 octobre 2016 à 15h13

Il faut que je découvre sa production adulte.

Violette · 8 octobre 2016 à 16h52

toujours rien lu de lui – à part Titeuf, of course…

Marion · 9 octobre 2016 à 22h40

J’aime beaucoup ce que fait Rue de Sèvres. Je note ce titre de Zep 🙂

Un bruit étrange et beau (Zep) – Bar à BD · 5 octobre 2016 à 00h03

[…] Une lecture que je partage avec Noukette […]

Un bruit étrange et beau, Zep | Bric à Book · 12 octobre 2016 à 11h37

[…] Noukette : J’aime ce Zep là, beaucoup. Son Histoire d’hommes était déjà prometteuse, j’espère qu’il va continuer son exploration de l’âme humaine, il y a encore beaucoup à dire… […]

« Un bruit étrange et beau , ZEP | «Sur mes brizées · 28 novembre 2016 à 16h59

[…] L’avis de Noukette. […]

Ma douceur de l’Avent du jour ; ma wish list de Noël | L'or rouge · 17 décembre 2016 à 14h54

[…] bruit étrange et beau   repéré chez Noukette, Clarabel, […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *