Quel plaisir de savoir que les personnages rencontrés ici vont devenir les héros d’une nouvelle série ! Car oui, on ne va pas se mentir, ce qui fait le sel des romans de Marie-Aude Murail (et de sa tribu) ce sont ces héros qu’on prend tant de plaisir à côtoyer qu’il est bien difficile de les quitter et encore moins de les oublier après la dernière page tournée…! Entre deux consultations chez notre irremplaçable Sauveur, petite parenthèse sur les terres normandes qui m’ont vue naître, c’est dire si j’ai aimé la balade…!

Zoom sur le Havre donc, son port, ses docks et une galerie de personnages plus vrais que nature. Que ce soit Augustin Maupetit, capitaine à la brigade des stupéfiants temporairement cloué à sa chaise roulante, Angie Tourniquet, sa voisine de palier de 12 ans dégourdie et hypermnésique, Alice Verne la jeune commissaire qui n’a pas froid aux yeux, Capitaine le chien renifleur ou tous les autres « seconds rôles » qui gravitent autour d’eux… tous les ingrédients d’une saga à haut potentiel addictif sont réunis.

« Un seul être vous manque et tout est dépeuplé ». Qui a écrit ça, déjà ? En dix secondes, Augustin trouve la réponse sur Google. Lamartine. Son poème s’intitule : l’Isolement. Deux siècles plus tard, il l’aurait baptisé : Le Confinement.

Première réussite : c’est un roman policier. Fausses pistes, vieux fait-divers qui refait surface mettant en scène une grande famille de négociants de café, meurtre non élucidé, trafic de cocaïne… les ramifications sont nombreuses et les pièces du puzzle s’assemblent petit à petit grâce aux méthodes un peu borderline d’Augustin et à la sagacité de la petite Angie, binôme improbable et hautement attachant.

Seconde réussite : l’histoire se déroule en mars 2020, au moment où la France se retrouve sous cloche du fait d’un sinistre « virus chinois » impossible à contenir. Pays à l’arrêt, population confinée, balbutiements de l’école à la maison… ça vous parle ? Un arrière plan intéressant qui donne lieu à des situations inédites dans un roman policier : Augustin, confiné au troisième étage sans ascenseur, se retrouve à faire équipe avec sa petite voisine de palier bien plus attirée par son nouveau job d’enquêtrice que par l’idée de devoir dessiner son confinement. Drôlement bien vu d’occulter le côté anxiogène de la pandémie pour se centrer sur les liens, eux aussi inédits, qui se tissent entre les personnages.

Verdict ? On ne voit pas passer les presque 450 pages de ce roman confiné écrit à quatre mains ! Une enquête bourrée d’énergie, qui allie la comédie, la peinture sociale contemporaine et le polar,  moi je dis oui. On retrouve la patte Murail, l’humour tendre, l’oeil aiguisé sur le monde qui nous entoure et les dialogues vivants qui sonnent si juste. Et puis, il y a de l’amour dans l’air… ça ne peut que nous donner envie de retrouver tout ce petit monde très vite pour une autre aventure – quelle riche idée que cette nouvelle série !

Une lecture partagée avec Jérôme pour nos mardis « pépites » !

Les avis de Bladelor et Pépita

pepites_jeunesse

Angie ! de Marie-Aude et Lorris Murail

Éditions École des Loisirs – Collection Médium+ (Février 2021) 

448 p. / 17,00 € / ISBN : 978-2-211-00125-0


8 commentaires

Nathalie · 27 avril 2021 à 07h22

Tu es une Vilaine tentatrice… Mais bon, avec Marie Aude Murail, c’est facile !! 😉

Moka · 27 avril 2021 à 08h08

Ce tome m’attend. Sa lecture sera estivale. Et comme je m’en réjouis !

Framboise · 27 avril 2021 à 08h16

Ton billet ma copine ❤️ Comment ne pas se précipiter sur ce livre là !

Violette · 27 avril 2021 à 11h56

oh chouette, je me réjouis ! Si tu évoques Sauveur, je suis cuite 🙂 !

Didi · 28 avril 2021 à 14h59

Coucou,
super un méga pépite à découvrir !
Bisous

Amandine · 1 mai 2021 à 11h08

Marie- Aude Murail fait mouche quasiment à chaque fois!

Jérôme · 2 mai 2021 à 10h20

Vivement la suite !!!!!

Choup · 15 mai 2021 à 18h50

Je viens de chez Jérôme très enthousiaste lui aussi…Décidément, Murail est à lire…Sauveur et fils est dans ma pal…il faut que je l’en sorte!!

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *