Les derniers jours

 

Je continue ma découverte de l’univers de Guillaume Sorel et c’est un ravissement…

 

Après l’envoutant Hôtel particulier et la sublime adaptation du Horla de Maupassant, je me suis enfin plongée dans une de ses œuvres la plus encensée sur les blogs et ailleurs… Et pour cause, elle est de toute beauté… 

 

L’histoire, on la connaît. Laurent Seksik s’en été d’ailleurs emparé pour écrire son roman éponyme qu’il adapte ici en bande dessinée. Quel meilleur choix que Guillaume Sorel pour sublimer une si belle et si triste histoire d’amour…?

 

 

1941. Stefan Zweig et Lotte, sa seconde épouse, fuient l’Autriche et le nazisme. Après avoir temporairement trouvé refuge en Angleterre et aux États-Unis, ils arrivent au Brésil où les Juifs d’Europe sont accueillis les bras ouverts. Là-bas, ils espèrent couler des jours heureux loin des tumultes de la guerre. Exilés à Pétropolis, le quotidien s’organise. Stefan peine à se remettre à l’écriture alors que les échos d’un monde perdu ne cessent de le plonger dans la dépression… Lotte tente de s’adapter à son nouvel environnement et veut croire à un renouveau, elle ne peut pourtant ignorer longtemps l’état d’abattement dans lequel se trouve l’amour de sa vie…

Le 22 février 1942, Stefan Zweig et sa femme se donneront la mort en avalant des barbituriques. Unis jusque dans la mort…

 

Les six derniers mois de la vie de Stefan Zweig. Un véritable concentré d’émotions… Un album qui restitue à merveille l’état d’esprit qui a pu être celui de l’auteur alors que, las, il songeait déjà à en finir avec la vie. On y ressent la nostalgie d’un monde qui se termine, l’incertitude du présent, et l’horreur de l’issue tragique qui s’annonce. La tristesse, la profonde dépression, le renoncement… tout y est palpable. Alors que Stefan a déjà abandonné la partie, Lotte, elle, veut y croire. Sûrement le personnage le plus émouvant de cette sombre histoire tant on sent qu’elle est prête à se battre jusqu’au bout, avec le peu d’armes dont elle dispose…

 

Une fois de plus je ne peux que m’incliner devant le talent de Guillaume Sorel… Un trait d’une finesse absolue et d’une rare élégance, des aquarelles d’une pureté extrême, tout en nuances. Je suis conquise et sous le charme ! Je n’ai pas lu le roman de Laurent Seksik, je me demande même si j’en ai réellement envie tant cette adaptation sublime se suffit à elle même…

 

 

Les avis de Aifelle, Anne, Antigone, Canel, l’Irrégulière, JViel, Karine, Kikine, Marion, Miss Alfie, Moka, Syl, Yvan…

 

 

Zweig1

Zweig2

Zweig3

© Sorel / Seksik / Casterman

 

Éditions Casterman (Février 2012)

88 p.

 

 

C’était ma logo BD Mango rouge !

Chez Mango et chez les autres…!

 

 

topbd_2013.jpg

 

by Yaneck

19/20


66 commentaires

Stephie · 2 avril 2014 à 06h46

Une fois posée dans mon nouveau chez-moi, j’aurai plein de requêtes à te faire 😉

Laure · 2 avril 2014 à 07h14

Ca me fait super envie !! j’adore Sweig, j’ai adoré le dernier Laurent Seksik, je vais de ce pas me précipiter sur cette BD !

    Noukette · 8 avril 2014 à 00h03

    Si tu aimes Seksik et Sweig cette BD est faite pour toi !

Mango · 2 avril 2014 à 08h44

J’ai déjà vraiment aimé le livre et vu les images de cette BD, je ne peux que beaucoup l’aimer aussi, c’est sûr!

    Noukette · 8 avril 2014 à 00h04

    J’étais d’ailleurs persuadée que tu l’avais déjà lue !

Aifelle · 2 avril 2014 à 09h01

Je n’achète quasiment jamais de BD, celle-ci j’ai sauté dessus le jour de sa sortie et je ne l’ai pas regretté. Elle est superbe et intéressante.

    Noukette · 8 avril 2014 à 00h04

    C’est une magnifique adaptation, Sorel est un génie !

vicim /Sophie · 2 avril 2014 à 09h20

Il faut que je la lise !

Natiora · 2 avril 2014 à 09h26

J’ai lu il y a peu deux courts romans de Stefan Zweig qui m’ont bouleversée, surtout Lettre d’une inconnue. Cela me donne encore plus envie de lire cette BD et de découvrir le travail de Guillaume Sorel que je ne connais pas encore 🙂

    Noukette · 8 avril 2014 à 00h05

    Sorel est un véritable orfèvre, ses œuvres sont de petits bijoux…

Brize · 2 avril 2014 à 09h28

Toujours pas lue, pourtant le graphisme me tente (le thème, moins). Plus qu’à espérer que je le trouve en bibliothèque.

    Noukette · 8 avril 2014 à 00h06

    J’ai moi aussi mis du temps avant de la découvrir… et je ne le regrette pas ! C’est somptueux !

Malice · 2 avril 2014 à 09h56

Tu m’as oublié me semble t-il :))))) coup de cœur pour moi aussi !
http://livresdemalice.blogspot.fr/2013/12/sorel-les-derniers-jours-de-stefan-zweig.html

    Noukette · 8 avril 2014 à 00h07

    Un coup de cœur pour toute la blogosphère j’ai l’impression ! Comment ne pas aimer ? 😉

Marion · 2 avril 2014 à 09h58

Il est sur ma PAL depuis un moment celui là… Tu me donnes envie de le lire très vite !

cathe · 2 avril 2014 à 10h10

J’avais lu le roman à sa sortie et la BD a l’air de merveilleusement traduire son atmosphère !

    Noukette · 8 avril 2014 à 00h08

    Je n’ai pas lu le roman mais je me laisserais peut-être tenter finalement…

jerome · 2 avril 2014 à 12h51

Quel dessinateur ce Sorel ! Un album que je vais essayer de trouver au plus vite.

    Noukette · 8 avril 2014 à 00h09

    Sorel… Encore une découverte d’auteur que je te dois ! 😉

Anne · 2 avril 2014 à 13h04

Il paraît qu’il faut lire le roman, ça en vaut la peine. Pas encore fait de mon côté… 😉

L'Irrégulière · 2 avril 2014 à 13h44

Magnifique album !

    Noukette · 8 avril 2014 à 00h09

    Une merveille, entièrement d’accord avec toi !

Sandrine · 2 avril 2014 à 13h59

Encore une BD intéressante.
Je note, je note.

Sous les galets · 2 avril 2014 à 14h37

C’est l’une des seules BD que j’ai vraiment très envie de lire, à cause d’Aifelle qui l’avait tellement aimé qu’elle s’était mise à la BD dans la foulée…et ce n’est pas ton billet qui dira le contraire. En plus, pour une fois j’aime les dessins 😉

    Noukette · 8 avril 2014 à 00h10

    L’histoire, l’ambiance, le dessin incroyable de Sorel… Tu ne peux qu’aimer…!

Syl. · 2 avril 2014 à 14h46

Un de mes BD préférées. C’est le personnage de Lotte qui m’a le plus ému. Les dessins, l’histoire comme elle est amenée, les couleurs… tant d’émotions !
Lien pris !

    Noukette · 8 avril 2014 à 00h11

    Lotte m’a beaucoup émue aussi… C’est une BD que je relirai volontiers…!

Moka · 2 avril 2014 à 15h12

Oh comme j’ai aimé cette BD…

    Noukette · 8 avril 2014 à 00h12

    Et pourtant je me souviens que ce n’était pas gagné d’avance…!

Krol · 2 avril 2014 à 16h12

Merci Noukette ! Mes finances te remercient beaucoup !!! Comment passer à côté de cette BD alors que j’ai adoré le Horla. Je n’ai pas lu non plus le roman de Seksik mais Stefan Zweig m’intéresse énormément…. J’adore ses romans !

    Noukette · 8 avril 2014 à 00h13

    Je suis sincèrement désolée pour ton portefeuille… mais cette BD mérite un petit sacrifice ! 😉

Elodie · 2 avril 2014 à 17h58

Le thème ne me tente pas trop mais tu m’as donné envie de la lire

Caro · 2 avril 2014 à 18h34

Quel souvenir cette BD ! J’ai réellement adoré, alors qu’au départ, le sujet ne m’intéressait que moyennement…

    Noukette · 8 avril 2014 à 00h14

    Je crois que j’ai tout aimé dans cette BD, absolument tout !

Yv · 2 avril 2014 à 18h48

Depuis que j’ai lu Le Horla, je suis très tenté par les autres BD de G. Sorel

    Noukette · 8 avril 2014 à 00h14

    J’ai la ferme intention de lire tout Sorel ! 😉

Livresse des Mots · 2 avril 2014 à 20h35

J’adore Sorel et tu me donne envie de découvrir cet album !! Je l’avais repéré à l’époque de sa sortie, mais au final je suis passée à côté. Je vais remédier à ça =)
Merci pour ton avis !

    Noukette · 8 avril 2014 à 00h16

    Tu vas te régaler, pas possible autrement…! 😉

lasardine · 3 avril 2014 à 10h57

rhalala!! les extraits de planches que tu proposes me font baver d’envie!!!

dasola · 4 avril 2014 à 12h55

Bonjour Noukette, je vais émettre un petit bémol: les dessins sont superbes, rien à dire mais je suis plus réservée sur le texte, un peu niais (je n’ai pas lu le livre). Et cela me conforte dans l’idée que Laurent Seksik n’est pas un grand écrivain (Le cas Eduard Einstein en est la preuve). Bonne journée.

    Noukette · 8 avril 2014 à 00h21

    Je n’ai pas lu Le cas Eduard Eisntein mais c’est un auteur que j’ai très envie de découvrir… Peut-être pas avec ce roman, à voir…

yueyin · 4 avril 2014 à 13h44

Décidemment il va falloir que je me trouve cette BD 🙂

    Noukette · 8 avril 2014 à 00h22

    J’ai attendu longtemps moi, rien n’est perdu ! 😉

Alex-Mot-à-Mots · 5 avril 2014 à 16h35

Une BD qui me tente : pour Stephane Zweig et pour le graphisme.

manU · 8 avril 2014 à 20h50

Et dire que je n’ai encore jamais lu Zweig….

    Noukette · 16 avril 2014 à 10h42

    Il n’est jamais trop tard pour découvrir Zweig…

Leiloona · 12 avril 2014 à 16h42

J’ai pour cette histoire une tendresse toute particulière qui résonne en moi, j’ai peur de la lire, en fait … Je sais quels échos je vais y lire.

    Noukette · 16 avril 2014 à 11h09

    Sorel… Sweig… Seksik… Tu ne peux pas lutter ! 😉

Cess · 14 avril 2014 à 14h28

Tu m’as donné envie ! 🙂 J’aime Seksik et Zweig 🙂

titou · 14 avril 2014 à 18h59

un coup de coeur pour moi aussi : http://lireetrelire.blogspot.fr/2014/04/les-derniers-jours-de-stefan-zweig.html!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Midola · 15 avril 2014 à 20h15

Cette BD me fait très envie depuis un moment, surtout que je ne connais pas bien l’oeuvre de Zweig.

lasardine · 13 juillet 2014 à 06h19

j’ai ressenti la même chose que toi! j’ai envie de lire le roman, mais pas tout de suite! je veux garder un peu cette découverte et l’histoire sous cet angle, dans ce format!
quelle merveille ces dessins!!!

Les derniers jours de Stefan Zweig | Thé, lectures et macarons · 2 avril 2014 à 14h55

[…] cet album et vous le recommande… Superbe ! et triste à pleurer… . . Des billets chez Noukette, Aifelle, Anne, Antigone, Canel, l’Irrégulière, JViel, Karine, Kikine, Marion, Miss Alfie, […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *