Le premier amour, on ne l’oublie pas aussi facilement. Peut-être même qu’on ne l’oublie jamais. Juste, à un moment donné, il finit par nous laisser tranquilles, je veux dire : nous laisser vivre autre chose. Mais il sera toujours là.

Vince attendait le grand amour. Le vrai. Celui qui lui donnerait enfin le sentiment d’exister et qui le révèlerait à lui-même. Et Vince a aimé. Follement. Intensément. Sans demi mesure. Jusqu’à la bascule, le vide immense, le trou dans le cœur que rien ni personne ne peut arriver à combler. Un an et demi après, Vince semble avoir réintégré sa vie, ses rêves et ses désirs. Il n’a pas oublié l’amoureux, l’amant, l’ami… mais il avance, avide de cet autre qui pourrait à nouveau le faire vibrer…

Dans sa famille brinquebalante, Marilyn tente comme elle peut de garder la tête hors de l’eau. Il lui faudrait une étincelle. Quelque chose de doux et de fou, de lumineux et d’intense. Quelque chose de beau. L’amour, elle espère le rencontrer, le reconnaître surtout. Elle l’attend. Dans la minuscule maison en bord de plage que sa famille loue chaque été, Marilyn espère sans savoir si elle aura l’audace et l’envie de se jeter dans le vide…

Oui : toi, tu savais. Et aussi qu’on s’en fout de savoir combien de temps a duré une histoire : on peut aimer quelqu’un une heure, juste une heure dans sa vie, et cette heure-là, il se peut qu’on ne s’en remette jamais. Pas besoin d’une vie de couple de quarante ans pour être dévasté !

Et retrouver le regard si juste d’Arnaud Cathrine sur les amours adolescentes après le si beau Romance. Cette façon qu’il a de dire le désir qui submerge, là, au creux du ventre, ce frisson qui dévaste tout sur son passage, comme une vague. Et le temps qui s’arrête quand les vagues viennent finalement fracasser le château de sable. En miroir, les voix de Vince et de Marilyn se font écho. Il y a la violence du sentiment d’abandon, l’immense douleur, l’impossible guérison… mais aussi ce bonheur fou. Leur chagrin et leur colère se répondent, s’entrechoquent, se parlent… et doucement l’histoire s’écrit. Et c’est une histoire que j’ai encore beaucoup, beaucoup aimé. J’espère très fort revoir ces personnages un jour, ils ont encore beaucoup à nous dire je crois…!

Une belle lecture, dévorée d’une traite, partagée avec Jérôme pour nos mardis « pépites » ♥

Le site de l’auteur

Éditions Robert Laffont (Avril 2021)

Collection R

314 p.

 

Prix : 16,50 €

ISBN : 978-2-221-25018-1 

pepites_jeunesse


9 commentaires

Fanny · 13 avril 2021 à 09h10

Bon il faut que je regarde ça de plus près!

Mes échappées livresques · 13 avril 2021 à 09h23

J’ai également lu ce nouvel opus d’une traite. Et j’espère aussi vraiment que nous retrouverons les personnages bientôt!

eimelle · 13 avril 2021 à 20h43

qu’ils sont beaux ces mardis pépites!

Cristie · 14 avril 2021 à 10h12

Encore une bien jolie pépite il semblerait !

Stéphie · 17 avril 2021 à 08h08

J’ai aimé le précédent, alors je lirai celui-ci, forcément

Amandine Au Fil des Plumes · 17 avril 2021 à 10h26

Je le note car il a l’air top!

Moka · 22 avril 2021 à 10h32

Toujours très curieuse de découvrir les écrits de cet auteur.

Jérôme · 24 avril 2021 à 17h48

Une vraie pépite dont j’attends la suite avec impatience !

Caro · 25 avril 2021 à 18h59

J’ai beaucoup aimé Romance, j’ai hâte que cette suite arrive dans ma bibliothèque ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *